Valentino épinglé par le fisc

15/01/09 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Weekend

Le fisc italien réclame 33 millions d'euros au couturier italien Valentino pour évasion fiscale, une accusation à laquelle le styliste a répliqué enaffirmant qu'il avait transféré sa résidence depuis dix ans à Londres.

Valentino épinglé par le fisc

© Reuters

Le fisc italien réclame 33 millions d'euros au couturier italien Valentino pour évasion fiscale, révèle cette semaine un hebdomadaire féminin, une accusation à laquelle le styliste a répliqué en affirmant qu'il avait transféré sa résidence depuis dix ans à Londres.

Les services fiscaux du Latium (région de Rome) reprochent à Valentino Garavani d'avoir établi à Londres sa résidence fiscale, la considérant "fictive", et lui ont notifié un rattrapage de 33 millions d'euros.

La même accusation est portée contre le bras-droit et l'associé du couturier, Giancarlo Giammetti, à qui est réclamée la somme de 22 millions d'euros. Dans un communiqué, le manager de MM. Garavani et Giammetti a indiqué que "depuis plus de dix ans, (ils) ont transféré leur résidence à Londres".

"Déjà par le passé", la situation fiscale des deux hommes "avait fait l'objet de vérifications, et avait été jugée légitime et en règle. Si aujourd'hui on veut de manière inattendue et surprenante rouvrir le cas, Valentino Garavani et Giancarlo Giammetti seront comme toujours à disposition pour fournir tous les éclaircissements qui leur seront éventuellement demandés par les services compétents", est-il indiqué.

Il y a un an, à l'âge de 75 ans, Valentino Garavani avait tiré sa révérence après 45 ans de carrière internationale.

Weekend, avec Belga



En savoir plus sur:

Nos partenaires