YSL choisit Naomi Campbell comme égérie

23/06/08 à 17:00 - Mise à jour à 16:59

Source: Weekend

La marque Yves Saint Laurent élit la sulfureuse Naomi Campbell pour sa future campagne.

YSL choisit Naomi Campbell comme égérie

© Reuters

Alors que le grand couturier Yves Saint Laurent nous a quittés au début de ce mois, la maison de prêt-à-porter présentera prochainement sa nouvelle campagne automne-hiver 2008/2009. L'égérie élue pour l'occasion n'est ni plus ni moins que le fulminant mannequin Naomi Campbell. En mars dernier, la Britannique avait ainsi réalisé des photos sous l'oeil avisé de Stefano Pilati, directeur artistique d'YSL. C'est néanmoins avec surprise que la décision s'est retrouvée inchangée suite aux récents démêlés de la jeune femme avec la justice.

En effet, Naomi Campbell a agressé en avril dernier deux policiers et insulté un pilote de la compagnie aérienne British Airways après que l'un de ses bagages ait été perdu. Déclarée coupable au tribunal d'Uxbridge (à l'ouest de Londres), elle a été condamnée à 200 heures de travaux d'intérêt général ainsi qu'à verser près de 3 000 euros d'amendes. Mais l'affaire n'a pas calmé ses ardeurs puisque dès le lendemain, elle réitérait ses attaques : "En ce qui concerne British Airways, je ne demande pas pardon. Je pense simplement qu'ils sont écoeurants car des gens attendent encore leurs valises".

La Britannique qui a commencé sa carrière à l'âge de 15 ans et qui est devenue en 1988 le premier mannequin noir à apparaître sur la couverture des magazines Vogue français et britannique, a déclaré avoir réagi aux insultes racistes proférées à son égard. La compagnie a immédiatement rétorqué : "BA (British Airways) n'accepte aucune allégation de racisme. Nous sommes fiers de notre diversité".

Malgré ces méfaits et son âge "avancé" dans la profession (38 ans), Naomi Campbell - qui fût l'un des tops models favoris des grands couturiers - devrait réapparaître, dès août prochain, dans les magazines pour la prestigieuse marque Yves Saint Laurent. Ce sera un mois après la parution de l'édition italienne du magazine Vogue qui rassemblera sur ses pages uniquement des mannequins noirs pour protester contre la discrimination raciale existant, selon lui, dans la mode.

L'an dernier, pour avoir frappé une domestique avec son téléphone, Naomi Campbell avait déjà été condamnée à des travaux d'intérêt général et s'était retrouvée dans l'obligation de suivre un cours de maîtrise de soi. Yves Saint Laurent connaissait donc les risques encourus. Alors, choix "réfléchi" ou gros coup de pub risqué sur fond de scandale ? Le débat reste ouvert...

Sophie Poisson

Nos partenaires