Permission de travestissement...

01/09/10 à 10:22 - Mise à jour à 10:22

Source: Weekend

A 1.000 lieux de s'en douter, des milliers de Parisiennes sont chaque jour hors la loi! "A bon, et pourquoi?" me direz-vous? Rassurez-vous, aucun risque de voler au cachot ou de se voir retirer des points de permis!

Permission de travestissement...

© Chanel

Comme je viens de l'apprendre dans un reportage diffusé au journal de 20h de France2, la loi du 16 Brumaire an IX de la République dispose que "toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l'autorisation. Cette autorisation de travestissement ne peut être donnée qu'au vu d'un certificat d'un officier de santé".

Loi du 26 Brumaire, vous allez me dire que ça date! Clairement, cette loi ne date pas d'hier et pourtant... cette loi est toujours en vigueur et le port du pantalon est donc depuis novembre 1800 toujours interdit aux femmes! Si on débat sur une loi contre le port de la burqa, aucun politique n'a jugé opportun de bannir définitivement celle-ci, même si son application n'est plus qu'un très lointain souvenir! Plutôt surprenant, n'est-ce pas, à l'heure où la femme des pays occidentaux se sent libre comme l'air de se vêtir comme elle veut?

Ci-dessous, vous pouvez voir la permission de travestissement accordée à la célèbre peintre Rosa Bonheur (première femme à avoir été nommée Chevalier de la Légion d'Honneur en 1865), féministe aguerrie. Sans ce précieux permis de police renouvelable tous les 6 mois, interdiction formelle pour elle de "s'habiller en homme" ou "sous un travestissement", c'est à dire de porter un pantalon!

Sophie Ismail

Nos partenaires