Peut-on encore se fier aux signes du Zodiaque?

25/01/11 à 19:22 - Mise à jour à 19:22

Source: Weekend

Nos signes astrologiques auraient changé. Un astrologue et un astrophysicien nous livrent leurs explications.

Peut-on encore se fier aux signes du Zodiaque?

Nos signes astrologiques auraient changé. Un astrologue et un astrophysicien nous livrent leurs explications.

A l'origine du buzz de ces dernières semaines, un astronome américain, Parke Kunkle. Dans une déclaration au réseau NBC, il explique qu'un phénomène naturel de déplacement de l'axe de rotation de la terre serait à l'origine d'un décalage des signes du Zodiaque. On constaterait même l'apparition d'un nouveau signe: le Serpentaire. Dans les commentaires de notre précédent article comme sur l'ensemble de la Toile, les internautes s'interrogent: peut-on encore se fier à son signe astrologique? Les réponses de Michaël Delmar, astrologue, et de Sylvain Chaty, astrophysicien et maître de conférence à Paris-Diderot.

La polémique entourant un éventuel changement de signe astrologique est-elle fondée?

Sylvain Chaty: Oui. La terre tourne sur elle-même comme une toupie. Au fil de l'année, son axe de rotation pointe vers différentes parties du Zodiaque: c'est sur ce phénomène qu'ont été élaborés les signes astrologiques, il y a 2500 ans. Mais l'axe de la terre oscille légèrement. S'il pointe toujours vers les mêmes constellations, cela ne se fait plus exactement à la même période de l'année, mais avec un décalage d'environ un mois, que l'on appelle le phénomène de précession des équinoxes. Donc oui, scientifiquement parlant, en un peu plus de deux millénaires, les signes ont changé.

La découverte de ce phénomène est-elle récente?

S.C.: Non, cela fait des années que le milieu scientifique est au courant.

Michaël Delmar: Pas du tout! C'est une polémique très ancienne. L'argument est depuis longtemps utilisé par nos détracteurs scientifiques ou religieux pour décrédibiliser notre discipline, qu'ils connaissent mal. Mais de toute façon, l'astrologie est un art divinatoire, qui comprend une forte dimension symbolique. Les signes sont une grille de lecture qui favorise une interprétation, pas une science.

Treize constellations: le signe du Serpentaire existe-t-il?

S.C.: La constellation du Serpentaire fait partie intégrante de notre carte du ciel. Pour des raisons inconnues des astronomes, les astrologues ne la prennent pas en compte.

M.D.: Ce signe existe en effet.... Mais il s'étire sur une période bien trop courte pour influencer véritablement une personnalité. Pour que des caractéristiques tranchées se développent chez les natifs d'un signe, il faut que l'axe de la terre reste suffisamment longtemps dans sa constellation. Le Serpentaire s'étend sur 17 jours: on ne peut pas s'y fier!

Concrètement, qu'est-ce que cette découverte change?

S.C. : Je trouve cela très amusant. Pour moi, c'est la preuve ultime que l'astrologie n'est pas une science, mais bel et bien une croyance. Il n'existe aucune preuve scientifique de l'influence des astres sur la personnalité des gens... Et douze signes pour six milliards d'individus, c'est peut-être un peu juste!

M.D.: Cela ne change rien. L'astrologie que nous pratiquons en Occident ne s'appuie pas que sur la position de l'axe terrien dans les constellations, mais aussi sur le rythme des saisons et la durée du jour par rapport à la nuit. Un Bélier sera plus enclin à la confrontation qu'une Vierge ou une Balance, tout simplement car il est né au moment où le jour et la nuit entrent en compétition pour atteindre la même durée. Se mettre du jour au lendemain à dire qu'il est Poisson ne changera rien à son tempérament. L'astrologie est avant tout une observation empirique des caractères.

Elise Lépine, Lexpress.fr Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires