Pirelli, le fétichisme sexy (en images)

19/11/14 à 17:48 - Mise à jour à 17:48

En 1964, la filiale britannique du fabricant de pneus Pirelli a l'idée lumineuse de promouvoir la marque italienne au moyen d'un calendrier publicitaire agrémenté de naïades, posant sous le soleil de Majorque.

Soigneusement shootée par Robert Freeman, juste avant qu'il ne devienne le photographe attitré des Beatles, cette première édition s'élève loin au-dessus de la mêlée des pin-up traditionnellement destinées aux murs des garages. Le reste appartient à la légende, car un demi-siècle de fantasmes glamour plus tard, les plus grandes stars ont défilé devant comme derrière l'objectif, et Pirelli a donné son nom au calendrier le plus célèbre du monde - surnommé en toute simplicité "The Cal" - dont la sortie annuelle constitue un véritable événement.

Pour cette édition 2014, dévoilée il y a quelques jours à Milan, Pirelli s'est offert les services de Steven Meisel, dont les images avaient allumé la mèche des supermodels à la fin des années 80.

L'ex-rédactrice en chef de Vogue Paris et fashion guru Carine Roitfeld a quant à elle été chargée d'habiller (ou de déshabiller) les belles, dans une ambiance fétichiste marquée par le latex et les piercings, rompant avec l'esthétique vintage de l'édition anniversaire parue l'an dernier. Au casting, on retrouve comme prévu un échantillon des valeurs sûres, des tops du top comme Adriana Lima, Natalia Vodianova, Karen Elson ou Carolyn Murphy... mais également une petite surprise, car ce "Cal 15" salue l'arrivée de Candice Huffine, premier mannequin "plus size" à intégrer le club très privé des sex-symbols honorés par la prestigieuse publication.

Mathieu Nguyen

En savoir plus sur:

Nos partenaires