Porsche Panamera: limousine de course

04/09/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Weekend

Porsche accueille aujourd'hui dans sa gamme une limousine, la première Porsche "quatre portes/quatre places" de son histoire.

Porsche Panamera: limousine de course

Non content d'avoir ouvert son catalogue au Cayenne, Porsche accueille aujourd'hui dans sa gamme une limousine. Première Porsche "quatre portes/quatre places" de son histoire, la Panamera conserve l'ADN stylistique de la maison de Stuttgart: capot plongeant, ailes saillantes et ligne de toit fuyante.

En revanche, sa longueur (4,97m) est plutôt inhabituelle pour une production badgée Porsche. Mais, grâce à un pavillon très bas (1,41m) et à une largeur généreuse (1,93m), la Panamera conserve toutefois une allure sportive.

Niveau habitacle, les places arrière se révèlent étonnamment spacieuses même s'il faut lever le pied et baisser la tête pour y accéder. A noter également, quatre sièges individuels offrant un maintien efficace et plus ferme que ceux de la concurrence. C'est d'autant plus primordial que les mécaniques proposées sous le capot s'avèrent dignes du blason Porsche.

Pour son lancement, on ne retrouve que des blocs V8 (atmosphérique dans la version S et bi-turbo dans la version Turbo) développant 400 ou 500 cv. Un V6 d'accès ainsi qu'une motorisation hybride essence/électricité viendront prochainement compléter le catalogue.

A l'usage, on apprécie la célérité et le parfait calibrage de la boîte à double embrayage (7 rapports). Grâce à un système Stop&Start (une première en adéquation avec une boîte automatique) et à des moteurs à injection directe particulièrement évolués, la Panamera affiche une faible consommationà en regard des performances offertes, bien entendu.

Avec un volume de 445 l, le coffre de la Panamera accepte d'engloutir de nombreuses valises. Le seuil de chargement est, certes, un peu haut mais le hayon offre une ouverture large et pratique. Parfaitement insonorisée et confortable, la Panamera peut également se transformer en une véritable voiture de course grâce à ses suspensions réglables de série. Agile et légère la Panamera vire sur des rails. On ne déplorera au final qu'une direction un peu trop légère, mais toutefois précise.

+++ Habitabilité généreuse
++ Consommation maîtrisée
+ Comportement routier exceptionnel
+ Confort et insonorisation soignés
- Direction légèrement trop assistée
-- Visibilité arrière entravée par le spoiler mobile

Jean-François Christiaens

En savoir plus sur:

Nos partenaires