Pourquoi Lui et Playboy font-ils leur come-back ?

12/09/13 à 11:41 - Mise à jour à 11:41

Au moment où les éditions Taschen retracent l'aventure de Playboy en six volumes, le mythique magazine Lui refait surface dans les kiosques. Une coïncidence ?

Patrick Eveno, professeur à l'université Panthéon-Sorbonne, spécialiste de l'histoire des médias, auteur d'Histoire de la presse française (Flammarion) analyse la trajectoire et la renaissance de Lui et essaye de comprendre pourquoi des revivals comme celui de cette revue ou de Playboy débarquent aujourd'hui.

Comment situez-vous Lui dans le contexte des années 60 et 70 ?

Son succès tient à sa liberté de ton et à son audace. La télévision était prude et révérencieuse, le public avait besoin d'autre chose. Daniel Filipacchi, le cofondateur de cette revue et, par la suite, éditeur des versions françaises de Playboy et de Penthouse, l'a bien compris. Le mélange subtil de photos de jeunes femmes très dénudées et d'articles de fond a permis de capter une très large " clientèle ".

Et d'un point de vue sociologique ?

C'est un titre qui reflète son époque car la presse féminine et masculine d'alors était très segmentée. Il y avait d'un côté les magazines pour les épouses et les jeunes filles, de l'autre ceux pour les hommes, dont Lui est l'un des modèles les plus aboutis. Mais la société a évolué. Les hommes de la fin du baby-boom, nés entre 1965 et 1975, ont fait tomber les habits du machisme.

Pourquoi faire un " revival " ?

L'histoire de la presse est riche d'exemples de disparition et de résurrections successives. Le Figaro ou Le Monde en sont des exemples parmi d'autres. Cette année, en France, on compte au moins trois " réapparitions " dans les kiosques : Vital, Jours de France et Lui. Tout cela n'est pas étonnant car il est économiquement risqué d'imposer un titre qui vient de nulle part. Un titre, c'est une marque et une identité dont la valeur peut être précieuse. En relançant un magazine " mythique ", les éditeurs espèrent attirer à la fois les anciens lecteurs et en conquérir de nouveaux. Après, la difficulté c'est de ne pas refaire la même chose...

Par Antoine Moreno

>>> Retrouvez tout le dossier sur Playboy et Lui dansLe Vif Weekend Spécial Homme de ce 13 septembre 2013.

Nos partenaires