Calendrier royal de décembre

01/12/15 à 00:00 - Mise à jour à 25/11/15 à 13:42

Source: Royals

Dans le calendrier royal, "Royals" retrace jour après jour les événements qui ont jalonné la vie des dynasties nobles connues et moins connues, régnantes et déchues. Ce calendrier est une source intarissable de faits historiques remarquables, parfois étranges ou fantastiques, mais toujours véridiques. Dans cette fresque d'exception, faste impérial et splendeur royale reviennent aussi souvent que les scènes familiales attendrissantes, les faits divers amusants, les romances et les tragédies.

Calendrier royal de décembre

© .

1e décembre 2001

Naissance de la Princesse Aiko du Japon

C'est le 1er décembre 2000 que naît la fille du Prince héritier Naruhito du Japon et de son épouse Masako. Contrairement à la tradition, le prénom de la petite princesse n'est pas choisi par l'empereur, mais par le successeur au trône impérial et son épouse eux-mêmes. Aiko, s'écrivant en japonais avec des caractères qui, séparément, veulent dire "amour" et "enfant", signifie "quelqu'un qui aime les autres". Outre son prénom, la jeune princesse possède également un titre impérial : la Princesse Toshi, qui signifie cette fois "quelqu'un qui respecte les autres", un titre formel qu'elle perdra, cependant, si elle épouse une personne d'origine non noble. Et le risque est particulièrement grand lorsque l'on sait que la noblesse a été abolie en 1947 et que la famille impériale elle-même s'est vue restreinte aux descendants de l'Empereur Yoshihito, l'arrière-grand-père d'Aiko...

2 décembre 2004

Commémoration du Prince Bernhard dans tous les journaux

Le Prince Bernhard décède le 1er décembre 2004 ; le lendemain, tous les journaux néerlandais et étrangers célèbrent sa mémoire. Toutes ces commémorations seront extrêmement élogieuses et positives. Bernhard von Lippe-Biesterfeld voit le jour le 29 juin 1911 à Iéna, ancienne ville allemande devenue polonaise. Il sera remarqué par la Reine Wilhelmine, qui est à la recherche d'un époux pour sa fille Juliana. Le courant passera tellement bien entre les deux jeunes gens qu'ils convoleront en justes noces en 1937. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Bernhard gagnera la sympathie du peuple néerlandais pour son action dans la résistance : il dirigera celle-ci depuis Londres et deviendra pilote au sein de la RAF. Par contre, les Britanniques feront moins confiance à cet homme d'origine allemande, et ils mettront à ses trousses un agent secret chargé de se lier d'amitié avec lui pour le tenir à l'oeil. L'agent, Ian Fleming, ne découvrira rien ; il deviendra et restera un véritable ami du prince même après la guerre, quand il acquerra une notoriété mondiale grâce à ses livres et films de James Bond. C'est d'ailleurs en hommage à son ami Bernhard que l'illustre écrivain baptisera un de ses personnages d'après lui dans "Thunderball" (Opération Tonnerre) : le Count Lippe.

Calendrier royal de décembre

3 décembre 2000

Photos de fiançailles en Norvège

Mette-Marit a suscité de vifs débats en Norvège : non seulement la jeune femme avait connu une jeunesse pour le moins houleuse, mais en plus elle a cohabité avec le prince héritier avant leur mariage. Une biographie du Roi Harald a toutefois révélé que la cohabitation avait été autorisée pour faciliter les mesures de sécurité. Qu'à cela ne tienne : il n'a pas fallu longtemps aux Norvégiens pour apprécier leur nouvelle future princesse héritière, surtout après les fiançailles officielles qui se sont tenues le 1er décembre 2000. Les fiancés ont reçu leurs parents respectifs en visite à leur résidence, le domaine de Skaugum, deux jours plus tard. Ils ont posé ensemble et séparément pour les photos officielles des fiançailles.

4 décembre 1977

Jean-Bedel Bokassa se couronne Empereur de Centrafrique

Jean-Bedel Bokassa, ancien sergent de l'armée française, aimait les empereurs romains ; mais il y avait une personne pour laquelle il avait une admiration encore plus grande, voire sans bornes : Napoléon. A la suite d'un coup d'Etat visant à renverser son cousin le Président Dacko, il s'est autoproclamé président à vie ; cependant, son moment de gloire a eu lieu le 4 décembre 1977, le jour où il s'est couronné empereur... dans le plus pur style napoléonien. La cérémonie a coûté plusieurs millions d'euros. Bokassa exigeait de son peuple qu'il le traite avec des égards impériaux, tout comme d'ailleurs ses 17 femmes et plusieurs dizaines d'enfants. Ceux qui s'y opposaient, ceux qui mettaient en doute son autorité, étaient torturés ou assassinés. Il jetait ses adversaires aux crocodiles ou les mangeait lui-même. Après un régime sanglant caractérisé par la terreur, l'empereur-cannibale a été destitué par les troupes de son ancien ami Giscard d'Estaing. Il a été condamné à mort par contumace, s'est exilé et a vécu dans l'opulence dans un de ses châteaux français. Il a fini par rentrer au pays, a été gracié et a terminé sa vie à Bangui convaincu qu'il était le treizième apôtre de Jésus-Christ.

5 décembre 2007

Une 80e bougie pour le Roi Rama IX, alias Bhumibol, de Thaïlande

Le 5 décembre 2007, le Roi Rama IX de Thaïlande, également appelé Bhumibol, fêtait son 80e anniversaire. Le souverain possède à son actif le règne le plus long de tous les rois que la Thaïlande (anciennement le Siam) ait jamais connus dans son histoire. Lorsqu'il était encore en bonne santé, Bhumibol jouissait d'une certaine notoriété en qualité de musicien et compositeur de jazz. Après son accession au trône, il a formé un groupe de quatorze musiciens dont la musique a été diffusée tous les vendredis en direct sur les ondes radio. Ensuite, ce saxophoniste royal talentueux a joué avec des icônes du jazz comme Benny Goodman, avec lequel il s'est produit dans la salle du trône en 1956, ou encore Lionel Hampton, qui a décrit le Roi Bhumibol dans la presse comme étant "le roi le plus cool" qu'il connaissait.

6 décembre 1994

La Reine Elizabeth donne son autorisation pour creuser dans le sous-sol de Windsor... et trouver du pétrole ?

C'est ce jour-là que la Reine Elizabeth II a donné l'autorisation de creuser dans le sous-sol du parc du Château de Windsor à la recherche de pétrole. Selon une étude, il y aurait une chance sur huit de trouver une réserve pétrolière de quelque 100 millions de barils dans le sous-sol de Windsor. Cette autorisation royale permettrait de creuser à une profondeur de 300 mètres, à environ un demi-kilomètre des murs du Château de Windsor. Le projet a suscité très rapidement une vague de protestations de la part des activistes écologiques et des riverains, qui s'insurgeaient contre l'idée de voir leur lieu de vie se transformer en un Dallas miniature. D'autant plus que le maire de Windsor était lui aussi totalement opposé à ce projet. Tant et si bien que finalement, l'entreprise ayant obtenu les permis et l'autorisation royale ne s'est pas lancée pas dans l'aventure et n'a pas renouvelé les documents lorsqu'ils sont arrivés à échéance en 1996.

7 décembre 2005

La Princesse Amalia des Pays-Bas fête son deuxième anniversaire

Le 7 décembre 2005, la Princesse Amalia des Pays-Bas soufflait sa deuxième bougie. La fillette a célébré son anniversaire avec sa mère, la Princesse Máxima, et ses grands-parents en Argentine. Quant à son père, le Prince Willem-Alexander, il ne pouvait pas être de la partie : la remise du Prix Prince Claus annuel le retenait à Amsterdam ; il a rejoint sa famille par la suite. Née en 2003 à l'hôpital Bronovo de La Haye, Amalia occupe la première place dans l'ordre de succession au trône des Pays-Bas. Tous les édifices publics ont hissé les drapeaux à banderole orange en l'honneur de son anniversaire. C'était une première. Car pour le premier anniversaire de la princesse, les drapeaux étaient encore en berne suite au décès de son arrière-grand-père, le Prince Bernhard. A l'occasion de l'anniversaire d'Amalia, le site Internet de la maison royale a été agrémenté d'un volet réservé aux enfants. Dick Bruna, dessinateur, a créé un jeu avec son personnage, Nijntje : les enfants capables de recomposer tout l'arbre généalogique d'Amalia recevaient une feuille de coloriage en guise de récompense.

Calendrier royal de décembre

8 décembre 2001

La Princesse héritière Masako quitte l'hôpital avec sa petite fille

8 décembre 2001 : la Princesse héritière Masako du Japon quitte l'hôpital où elle vient de donner naissance à sa fille Aiko. La fillette quitte l'hôpital dans les bras de sa mère, dormant à poings fermés dans une douillette petite couverture blanche. Apparemment, le brouhaha causé par les centaines de reporters et de cameramen présents pour retransmettre l'événement en direct aux quatre coins du Japon ne la perturbe pas le moins du monde... Accompagnée de son époux, le Prince héritier Naruhito, Masako prend congé des médecins et de l'équipe médicale avant de monter dans la limousine qui les emmènera en direction du palais, situé à un petit quart d'heure de là. Des milliers de Japonais sont descendus dans la rue pour apercevoir la famille impériale. Masako et Naruhito se feront donc un plaisir de baisser les fenêtres de leur véhicule pour pouvoir saluer la foule enthousiaste.

9 décembre 2001

Baptême de la Princesse Elisabeth à Ciergnon

Calendrier royal de décembre

Âgée de sept semaines, Elisabeth, la fille du Prince héritier Philippe et de la Princesse Mathilde, a reçu le sacrement du baptême dans la chapelle du Château de Ciergnon, la résidence secondaire ardennaise préférée de la famille royale. Restaurée en 2000, cette chapelle a été par la même occasion pourvue de fonts baptismaux. La cérémonie, dirigée par le Cardinal Godfried Danneels, a réuni tous les membres de la famille royale. Le Prince Amedeo est le parrain de la fillette, tandis que la Comtesse Hélène d'Udekem d'Acoz est sa marraine. Elisabeth, vêtue d'une robe de baptême en soie naturelle et dentelle de Bruxelles de couleur ivoire, a pleuré pendant toute la cérémonie ; elle n'a arrêté qu'au moment où Scala, le célèbre choeur dirigé par les frères Kolacny, a commencé à chanter. Scala avait été invité par l'évêché pour rehausser la cérémonie de ses talents musicaux. L'illustre chorale a chanté des compositions dans les trois langues nationales ainsi que des airs grégoriens.

10 décembre 1865

Décès de Léopold Ier, premier Roi des Belges

Dès 1860, Léopold Ier endurait d'atroces douleurs causées par des calculs biliaires. Il était en permanence sous traitement médical. A la mi-mai 1863, il a demandé à deux valets de chambre d'amener dans sa chambre à coucher deux grands traversins rembourrés de crins de cheval, car il lui était devenu impossible de rester allongé dans son lit. Il dormait donc assis en appuyant sa tête contre le mur et en plaçant un traversin sous chaque aisselle. "Le seul à pouvoir vous aider, Dear Uncle, c'est le docteur Thompson", lui a écrit un jour la Reine Victoria. Une intervention chirurgicale a été programmée en juin. Après l'opération, Léopold s'est senti renaître. Deux ans plus tard, cependant, le souverain a fait une congestion cérébrale. Au fil des semaines, son état est devenu tellement critique que les ministres ont envisagé de confier la régence du royaume au Prince héritier Léopold, ce que le roi a refusé catégoriquement, ne souhaitant pas voir son successeur. Il lui était de plus en plus difficile de s'exprimer. Pendant ses dernières heures de vie, sa belle-fille Marie-Henriette a encore tenté de convertir le franc-maçon luthérien à la foi véritable. "Nein. Nicht katholisch" (Non, pas catholique), a-t-il grommelé en guise de réponse. Elle a aspergé le souverain d'eau bénite et a posé une croix sur ses lèvres au moment où il plongeait dans le coma. Ses souffrances se sont arrêtées le lendemain. Personne ne s'y est trompé : sa dernière parole était "Charlotte", le prénom de sa première épouse.

11 décembre 1936

Les parlements du Royaume-Uni, sauf l'Irlande, consentent à l'abdication d'Edouard VIII

Après avoir annoncé à la radio à la population britannique de ne pouvoir assurer la fonction royale s'il ne pouvait épouser Wallis Simpson, il n'est resté à Edouard VIII qu'une seule chose à faire : régler les détails officiels de sa renonciation au trône. Il a signé l'acte d'abdication au Fort Belvedere le 10 décembre, en présence de ses frères. Le lendemain, tous les parlements du Royaume-Uni ont consenti à cette abdication. Seule l'Irlande a attendu un jour de plus... tant et si bien qu'à strictement parler, Edward a régné sur l'ensemble du Commonwealth jusqu'au 11 décembre et sur l'Irlande... jusqu'au 12 décembre 1936.

Calendrier royal de décembre

12 décembre 1992

Secondes noces pour la Princesse Anne de Grande-Bretagne

C'est donc ce jour-là que la Princesse Anne de Grande-Bretagne a épousé Timothy Laurence lors d'une discrète cérémonie organisée près de la propriété royale de Balmoral, en Ecosse. Le mariage ne pouvait en effet être contracté en Angleterre car l'Eglise anglicane interdit tout nouveau mariage après un divorce. La fiancée est arrivée en compagnie de son père, le Prince Philip, et de sa fille Zara, 11 ans à l'époque, qui faisait office de demoiselle d'honneur. C'est en présence de sa mère (la reine), de sa grand-mère (la reine mère), de sa tante la Princesse Margaret, de ses frères les Princes Charles, Edward et Andrew et bien sûr de Peter, le frère de Zara, que la princesse royale a donc épousé le capitaine de frégate Timothy Laurence en secondes noces. Quelque cinq cents curieux s'étaient rassemblés devant la petite église pour attendre et apercevoir les futurs mariés. Anne et Timothy se sont rencontrés lorsque celui-ci a été promu au rang d'aide de camp de la reine en 1986, à l'époque où le mariage d'Anne et de Mark Phillips bat de l'aile. D'après la rumeur, leur idylle a commencé lors d'un voyage effectué par Anne à bord du yacht royal Britannia, piloté par... Timothy Laurence. Leur relation a éclaté au grand jour en 1989 lorsque des lettres rédigées par Timothy Laurence ont été volées chez la princesse et divulguées dans les journaux.

13 décembre 2001

Annonce des fiançailles de Märtha Louise de Norvège avec Ari Behn

13 décembre 2001, 9 heures du matin : la Cour de Norvège annonce les fiançailles de la Princesse Märtha Louise avec l'écrivain Ari Behn. Prévu pour le 24 mai 2002, le mariage se déroulera à la Cathédrale Nidaros de Trondheim. La famille d'Ari est invitée au palais, où les bagues de fiançailles, créées par l'artiste norvégien Andreas Solberg, le grand-père d'Ari, sont dévoilées au public. Et l'écrivain peu conventionnel de déclarer sans ambages qu'il considérait déjà sa fiancée comme la femme la plus sexy de Norvège avant même de la rencontrer. Quant à la princesse, elle parle de love "at third sight", sorte de coup de foudre "à retardement". Et celle-ci d'ajouter que son fiancé et elle-même souhaitent vivre et élever leur éventuelle progéniture à la campagne, un peu en dehors d'Oslo. Les fiançailles sont annoncées à peine neuf mois après la découverte de la relation entre les deux jeunes gens. Ari s'était rendu à l'anniversaire de la Princesse Mette-Marit et avait même participé à l'anniversaire de Märtha Louise, ce qui avait permis d'en conclure à une relation sérieuse. Depuis lors, la princesse et son époux ont déjà trois filles, Maud Angelica, Leah Isadora et Emma Tallulah.

14 décembre 1909

Mariage de Léopold II avec Caroline de Vaughan, née Blanche Caroline Delacroix

Le 11 décembre 1909, les médecins ont annoncé à Léopold II qu'il souffrait d'une paralysie intestinale et qu'il n'avait pas plus d'une chance sur dix de survivre à une opération chirurgicale. Il a alors demandé à ses médecins quelques jours de répit pour pouvoir régler plusieurs affaires urgentes. Il souhaitait se confesser avant d'épouser religieusement son grand amour Caroline de Vaughan, la mère de ses deux fils Lucien et Philippe. La cérémonie de mariage était pour le moins étrange. Le futur époux mourant portait une chemise de nuit blanche, tandis que sa fiancée avait revêtu une robe de satin noir. "Messieurs", a déclaré Léopold II à ses témoins abasourdis, les Barons Snoy et Goffinet, "puis-je vous présenter ma veuve ? Prenez bien soin d'elle." Léopold a attendu sa fin au Pavillon des Palmiers. Sa dernière volonté était de voir Caroline porter une de ses chemises de nuit pour le veiller. Ce qu'elle a fait. "Comme Léopold mesurait 1,95 mètre, la chemise traînait derrière moi comme une robe de soirée. Quand le roi m'a vue dans cette parure blanche sans fin, il a éclaté de rire", a-t-elle écrit dans ses mémoires. Pendant la nuit, le roi a soudainement été pris d'une violente crise d'éternuements. "Je n'ai encore jamais éternué de toute ma vie. J'ai l'impression de m'extirper de ce monde...", a-t-il bougonné. Le roi a saisi sa gorge, a poussé des gémissements : "Très Belle, j'étouffe, j'étouffe" et a trépassé. Pendant que Caroline peignait sa barbe une dernière fois, la Princesse Louise a fait poser les scellés sur la Villa Vanderborght. La "veuve" a été chassée par les filles du souverain. Contrairement à sa volonté formelle d'être enterré à l'aube, sans aucun faste, le roi a eu des funérailles nationales. Quant à Caroline, elle a empoché un héritage de 25 millions d'euros.

15 décembre 2006

Le Prince William de Grande-Bretagne devient sous-lieutenant

William, le fils aîné de Charles, Prince de Galles, et de la Princesse Diana, succédera un jour à son père au rang de roi de Grande-Bretagne. La fin de ses études à l'Académie Royale Militaire de Sandhurst a donc été l'événement du jour en ce 15 décembre 2006 ! La parade des cadets en fin de cycle a été présidée par la Reine Elizabeth II et son époux, le Duc d'Edimbourg. Cette cérémonie a également réuni le Prince Charles et son épouse Camilla, ainsi que Kate Middleton. Pendant la parade, le jeune prince était placé en tête des cadets, qui devaient donc s'aligner sur lui lors de la marche. Puis, la souveraine a passé les promus en revue, s'arrêtant quelques instants auprès de son petit-fils pour lui souffler quelques mots. Elizabeth II s'est ensuite adressée à l'ensemble des cadets dans un discours où elle a mis l'accent sur les nombreuses attentes pesant désormais sur leurs épaules : "Vous devez agir avec autant de courage que de désintéressement, diriger mais aussi aider, avec fermeté et prévenance. Et ce, dans les circonstances les plus difficiles et partout dans le monde". A l'issue de cette cérémonie, William a été, à l'instar de ses collègues, promu au rang de sous-lieutenant et affecté au sein de l'unité Blues and Royals, une unité de reconnaissance faisant partie de la Household Division, la plus illustre unité d'élite de l'armée britannique.

Calendrier royal de décembre

16 décembre 2000

Le Prince Constantijn présente sa fiancée Laurentien

Le 16 décembre 2000, le Prince Constantijn des Pays-Bas a présenté sa future épouse Laurentien Brinkhorst, la fille du Ministre Laurens Jan Brinkhorst, à la presse à Huis ten Bosch. "J'ai trouvé en elle une femme fantastique", a déclaré le prince à son propos. Quant à la Reine Beatrix, elle resplendissait également de fierté : "Nous avons trouvé une belle-fille dont nous sommes extrêmement fiers." D'après les dires de Laurentien, le fils cadet de la Reine Beatrix l'avait demandée en mariage "avec un océan de fleurs". "Il m'a attirée hors de mon bureau en utilisant un stratagème et quand je suis rentrée chez moi, la maison croulait sous les fleurs ! Je n'aime pas le mot 'romantique', mais là, il est approprié... Quand j'ai eu fini de pleurer, j'ai dit 'oui'", a ajouté Laurentien. Celle-ci a également évoqué sa future position aux côtés d'un prince des Pays-Bas : "Il y a bien entendu aussi une foule d'aspects auxquels vous ne pouvez pas directement vous préparer, je sais que cela ne va pas être de tout repos..." Aujourd'hui, le couple princier a trois enfants : Eloise, Claus-Casimir et Leonore.

17 décembre 1942

Léopold III écrit une lettre de protestation à Hitler

Lorsque les Allemands ont instauré en 1942 le travail forcé dans les pays occupés par l'Allemagne, Léopold III a décidé d'envoyer une lettre de protestation à Adolf Hitler depuis Bruxelles. "J'en appelle au sens de l'équité de votre Excellence", a-t-il écrit. "Je vous implore d'éviter qu'une telle mesure touche injustement des milliers de personnes déjà durement frappées, car les Belges devraient conserver le droit naturel de pouvoir continuer à travailler en Belgique, dans leur environnement familier et auprès de leur famille..." Et le souverain de conclure en ces termes : "J'ajoute que la population belge se souvient avec épouvante des déportations de 1916-1917 et que toute réitération de ces actes entraînerait aussi bien du côté flamand que du côté wallon une haine tenace à l'encontre de l'Allemagne." La réaction du Führer était cruelle : "Les expressions que vous utilisez dans votre lettre sont si monstrueuses qu'aucune réponse ne peut être assez cinglante. Lorsque vous parlez, Majesté, de 'calvaire atroce', de 'travaux forcés' et de 'déportations' pour évoquer le travail obligatoire, cela témoigne d'une incompréhension inimaginable de cette mission historique cruciale pour le monde entier, mission qui consiste à lutter contre le bolchevisme. Il menace aussi votre pays... A l'avenir, je souhaite, Sire, que vous évitiez avec le plus grand soin tout incident aussi impardonnable que votre lettre du 17 décembre 1942 et que vous accordiez votre attitude à la situation actuelle. Si vous deviez à nouveau aller à l'encontre de cette attente, je me verrai alors dans l'obligation de vous considérer comme un prisonnier de guerre et de vous transférer en dehors des frontières belges." Un lourd silence s'est ensuite abattu sur Laeken. Le roi n'osait plus prendre aucun risque.

18 décembre 2000

Le Prince Guillaume devient le successeur au trône de Luxembourg

C'est ce jour-là que le Grand-Duc Henri, lors d'une cérémonie au palais grand-ducal de Luxembourg-Ville, a signé le décret dans lequel il désignait son fils aîné, Guillaume, au rang de successeur au trône de Luxembourg. La cérémonie a réuni les membres de la famille grand-ducale et le gouvernement. Dans son premier discours en tant qu'héritier du trône luxembourgeois, Guillaume a remercié ses parents et ses grands-parents pour la confiance dont ils ont fait preuve à son égard et pour le bon exemple qu'ils lui ont toujours donné. Par ailleurs, le prince a confirmé sa volonté de servir son pays et de garantir justice, solidarité et bien-être au Luxembourg et à ses habitants. Après la cérémonie une messe de remerciement s'est tenue dans la cathédrale luxembourgeoise. Une réception a également été organisée au palais en soirée.

Calendrier royal de décembre

19 décembre 2006

Abdullah II de Jordanie souhaite intercéder entre le Fatah et le Hamas

Le 19 décembre 2006, le Roi Abdullah de Jordanie a proposé d'organiser une rencontre entre les leaders des partis palestiniens rivaux Hamas et Fatah, et ce afin de tenter de mettre un terme à l'escalade de la violence. Abdullah a fait cette proposition peu de temps après une visite inattendue du Premier ministre israélien Ehud Olmert à Amman, la capitale jordanienne. Ce faisant, Abdullah a marché sur les traces de son père, le Roi Hussein, qui s'était engagé à plusieurs reprises dans le processus de paix au Proche-Orient.

20 décembre 1995

La Reine Elizabeth propose le divorce à Charles et Diana

Ce jour-là, le Palais de Buckingham a annoncé que la Reine Elizabeth avait envoyé à son fils Charles et à son épouse Diana une lettre dans laquelle la souveraine et le Prince Philip conseillaient au couple princier de songer au divorce. Le Prince Charles a été le premier à approuver cette mesure. La démarche de la reine faisait suite à un entretien télévisé de la Princesse Diana dans lequel celle-ci avait expliqué que la débâcle de leur mariage était due à la présence d'une troisième personne au sein de leur couple, se référant ainsi à la maîtresse de Charles, Camilla Parker Bowles.

21 décembre 1959

Mariage du Schah Mohammed Reza d'Iran avec Farah Diba

Reza Pahlavi, qui était encore prince héritier d'Iran à l'époque, a épousé la Princesse Fawzia d'Egypte en 1939. Le couple a eu une fille, la Princesse Shahnaz ; mais pour le reste, ils n'avaient pas grand-chose d'autre en commun. Finalement, Fawzia est rentrée en Egypte et le mariage a été dissous. Raison officielle : le climat iranien nuirait gravement à la santé de la princesse. La Princesse Shahnaz est restée en Iran aux côtés de son père. En 1951, Reza, qui était entre-temps devenu schah, s'est marié en secondes noces avec Soraya, fille de l'ambassadeur iranien en Allemagne de l'Ouest. Malgré la bonne entente régnant dans le couple, les époux se sont séparés en 1958 pour des raisons dynastiques, cette fois : Soraya ne pouvant avoir d'enfants, le schah n'avait pas de successeur au trône et la continuité de la monarchie était menacée. Mohammed Reza s'est marié en 1959 pour la troisième fois avec Farah Diba, la fille d'un capitaine de la garde impériale. Il s'est rapidement ensuivi la naissance d'un successeur au trône, le Prince Reza, et d'un héritier de réserve, le Prince Ali. En outre, Farah et Reza ont eu également deux filles, Farahnaz et Leila. Le mariage heureux de Farah et Reza a pris fin en 1980 avec le décès du schah en exil, après l'insurrection populaire iranienne et le retour de l'Ayatollah Khomeiny, qui a instauré la république islamique.

22 décembre 1921

Sobhuza II devient Roi du Swaziland, un règne qui durera plus de 60 ans

Après le décès de son père Nganwe V le 10 décembre 1899, le Prince Sobhuza a été désigné au rang de successeur au trône par la famille royale selon la tradition en vigueur, même s'il n'était âgé que de quelques mois. C'est sa grand-mère, Labotsibeni Gwamile Mdluli, qui s'est chargée de la régence à titre provisoire. Cette situation a pris fin le 22 décembre 1921, date à laquelle Sobhuza II a débuté un règne de plus de 60 ans. Pendant son règne, il a vu son pays gagner son indépendance et se détacher des Britanniques en 1968, et il a essayé d'introduire le système de la monarchie constitutionnelle, une tentative qui a pris fin en 1973. Il a supprimé la constitution, dissous le parlement et régné en monarque absolu. Son fils Mswati III, l'actuel Roi du Swaziland, lui a succédé.

23 décembre 1909

Albert Ier est le premier roi à prêter serment en français... et en néerlandais

C'était le sujet de toutes les conversations en décembre 1909 et en janvier 1910 : après le décès de Léopold II, Albert, le successeur au trône, a prêté serment au parlement... en néerlandais ! Il était le tout premier à le faire. Il a consulté Julius Hoste, éditeur du journal "Het Laatste Nieuws ", pour s'assurer de la bonne formulation de son discours... Une formulation qui, vu le langage un peu trop coloré de Julius Hoste, a été ultérieurement adaptée par le Ministre François Schollaert.

24 décembre 1745

Décès de la mère de Madame de Pompadour

Si le Roi Louis XV de France était dévoué à son épouse polonaise depuis des années, cela ne l'empêchait pas de s'adonner à l'une ou l'autre escapade extraconjugale. Après le décès de Marie-Anne de Mailly-Nessle, sa maîtresse de longue date, il a choisi comme maîtresse en titre une femme de la bourgeoisie, Jeanne-Antoinette Poisson, et ce au grand dam de l'aristocratie française. La superbe Jeanne-Antoinette, mieux connue sous le nom de Madame de Pompadour, avait une influence bénéfique sur le monarque et veillait à ce que celui-ci entoure son épouse légitime de toutes les attentions. Aussi la reine était-elle étonnée et charmée de recevoir de son époux, à l'occasion du Nouvel An de 1746, une tabatière en or rehaussée d'une horloge dans son couvercle. Mais ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'en réalité, Louis avait fait réaliser cette petite merveille pour la mère de La Pompadour... décédée juste avant le Nouvel An. Pour se débarrasser de ce cadeau coûteux, le souverain de France l'a donc offert à son épouse.

25 décembre 1926

Décès de l'Empereur Yoshihito du Japon

Yoshihito était le seul fils survivant de l'Empereur Meji. Bien que l'Impératrice Shoken soit officiellement considérée comme étant sa mère, celui-ci était en fait le fils de Meji et de Yanagiwara Naruko, une dame de la Cour. Enfant, il avait fait une méningite dont il gardait des traces indélébiles, tant sur le plan physique qu'intellectuel. La Cour a donc tenté de le cacher le plus possible, même après avoir succédé à son père à la fonction impériale en 1912. Lors d'une de ses rares apparitions publiques, et plus précisément à l'occasion de l'ouverture de l'année parlementaire de 1913, il était censé lire un discours écrit en larges caractères sur un grand parchemin. Yoshihito est monté à la tribune, mais au lieu de parler, il s'est contenté de rouler son discours et de regarder les parlementaires à travers l'étui de papier comme s'il s'agissait d'une longue vue. Il n'a plus effectué aucune mission officielle à partir de 1919. Son fils aîné Hirohito est devenu prince régent en 1921.

26 décembre 2004

Le petit-fils du Roi de Thaïlande ne survit pas au tsunami

Calendrier royal de décembre

Le 26 décembre, un raz-de-marée a provoqué des vagues allant jusqu'à dix mètres de haut dans l'océan Indien. La catastrophe était sans précédent ; le tsunami a fait pratiquement 300 000 victimes dans la région touchée. Parmi les victimes thaïlandaises, il y avait Bhumi Jensen, un des petits-fils du Roi Bhumibol de Thaïlande. Bhumi était le fils de la Princesse Ubolratana et de son époux américain Peter Jensen. Le couple s'était séparé, et Bhumi habitait avec sa mère. Au moment de la catastrophe, la princesse et son fils étaient en vacances sur la côte. Bhumi faisait du jet ski quand il a été happé par le raz-de-marée. Il a été retrouvé mort. Quant à la Princesse Ubolratana, elle a survécu au drame.

27 décembre 1998

Découverte de billets doux écrits par la Reine Victoria à l'intention de John Brown

Le 27 décembre 1998, on a découvert en Ecosse des lettres d'amour rédigées par la Reine Victoria de Grande-Bretagne à l'intention de John Brown, son valet. C'est un descendant canadien du domestique qui a dévoilé l'existence de ces lettres à l'occasion du tournage en Ecosse du film "Mrs Brown", dans lequel il est suggéré que la souveraine a eu une liaison avec son valet. Les lettres n'ont cependant pas été publiées. Un événement semblable s'est produit en 2004 : cette année-là, on a en effet découvert un nouvel indice (?) suggérant que la Reine Victoria a bel et bien eu une relation avec John Brown, son valet écossais. Il s'agissait d'une lettre rédigée par la souveraine à l'intention du Vicomte Cranbrook le 30 mars 1883, soit trois jours après le décès de John Brown. Et celle-ci d'y décrire son valet favori en des termes qui laissent effectivement penser à une relation amoureuse, considérant ce dernier comme "son ami le plus fidèle et le plus cher" et expliquant "qu'il n'y avait probablement jamais existé dans l'histoire de la royauté de lien aussi fort et inébranlable, d'amitié aussi tendre et chaleureuse entre une souveraine et un domestique qu'entre elle et son cher, fidèle Brown". Et la Reine Victoria de conclure en disant qu'elle se sentait veuve pour la seconde fois, "maintenant que celui dont elle a tant besoin l'a également abandonnée".

28 décembre 2004

La Princesse Amalia s'adresse à la presse

Le 28 décembre 2004, la Maison royale des Pays-Bas a fait parvenir à la presse un communiqué pour le moins original. Au lieu d'annoncer "à froid" la nouvelle grossesse de la Princesse Máxima, le communiqué de presse était formulé de manière à faire penser qu'il avait été rédigé par la Princesse Amalia elle-même. Au nom de ses parents, la fillette annonçait qu'elle aurait un petit frère ou une petite soeur au milieu de l'année 2005 et que ses parents en étaient ravis. La petite princesse se disait également très heureuse de toutes les cartes et autres cadeaux qui lui avaient été envoyés des quatre coins du pays à l'occasion de son premier anniversaire et souhaitait encore remercier la population pour toutes ces attentions.

29 décembre 1954

Naissance du Prince Takamado du Japon

Le Prince Takamado a vu le jour le 29 décembre 1954 à Tokyo. Il était le fils du Prince Mikasa, le frère de l'Empereur Hirohito. Takamado a étudié le droit au Japon puis au Canada. Après ses études, c'était le premier membre de la famille impériale à s'engager dans la vie active. Peu de temps après, le prince a épousé une roturière, Hisako Tottori, avec laquelle il a eu trois filles. Le 21 novembre 2002, pendant une partie de squash jouée à l'ambassade du Canada en compagnie de l'ambassadeur, le prince s'est effondré. Il a été transféré de toute urgence à l'hôpital, où il s'est avéré qu'il était décédé d'un arrêt cardiaque. Il avait à peine 47 ans. Les obsèques ont réuni 900 amis, diplomates et hauts dignitaires. L'Empereur Akihito, cousin du défunt, brillait quant à lui par son absence : en vertu de la tradition et du protocole de la Cour, il ne pouvait être présent aux funérailles ; il s'est donc symboliquement fait représenter par une série d'objets qui étaient placés sur l'autel pendant la cérémonie.

30 décembre 2001

La reine mère manque à nouveau un office religieux

Ce jour-là, un office religieux était encore organisé au domaine royal de Sandringham... sans la Reine mère Elizabeth de Grande-Bretagne. Contrairement à son habitude, elle n'avait encore participé à aucune festivité de Noël. Elle était même absente à l'office célébré le jour de Noël en raison d'un refroidissement. C'était la première fois depuis des années que la reine mère faisait défection à toutes les festivités de Noël. Elle ne s'est jamais totalement rétablie de son refroidissement. Une chute malheureuse l'a affaiblie encore davantage en février. Elle s'est éteinte le 30 mars 2002, à l'âge de 101 ans.

31 décembre 1834

Naissance de la Reine Kapiolani d'Hawaii

Issue d'une famille noble, Esther Kapiolani a vu le jour sur les îles Sandwich, comme on appelait Hawaii à l'époque. Son grand-père n'était autre que le roi de l'île Kaua'i. En 1863, Esther a épousé David Kalakaua, un aristocrate actif à la Cour depuis des années. Lorsque le Roi Lunalilo est décédé en 1874 sans avoir désigné de successeur, un conseil de nobles a élu David Kalakaua au rang de nouveau souverain. En sa qualité de première dame, Kapiolani s'est principalement consacrée au développement des soins de santé en faveur de la population locale. Parmi ses principales réalisations, il y a incontestablement la création d'une maternité à Honolulu, qui devient l'hôpital le plus spécialisé de Hawaii. Aujourd'hui, cet hôpital est toujours connu sous le nom de "Kapiolani Medical Center for Women and Children". Esther Kapiolani a survécu à son époux pendant huit ans. Elle est décédée sans descendance dans sa villa de Waikiki Beach en 1899.

Newsletter

Toutes les nouvelles des familles royales dans votre mailbox? Inscrivez-vous à notre newsletter.

Le Club du Livre
La reliure
La boutique de la Cour

Nos partenaires