Calendrier royal de janvier

01/01/16 à 00:00 - Mise à jour à 28/12/15 à 15:56

Source: Royals

Dans le calendrier royal, "Royals" retrace jour après jour les événements qui ont jalonné la vie des dynasties nobles connues et moins connues, régnantes et déchues. Ce calendrier est une source intarissable de faits historiques remarquables, parfois étranges ou fantastiques, mais toujours véridiques. Dans cette fresque d'exception, faste impérial et splendeur royale reviennent aussi souvent que les scènes familiales attendrissantes, les faits divers amusants, les romances et les tragédies.

Calendrier royal de janvier

© .

1er janvier 1937

Le Prince Bernhard écrit une lettre au gouvernement allemand

Il a été découvert dans les archives fédérales de Berlin que le Prince Bernhard a écrit ce jour-là un courrier destiné au gouvernement allemand, juste avant son mariage avec la Princesse héritière Juliana des Pays-Bas. Pour éviter que plusieurs amis allemands du prince n'assistent au mariage, leur passeport leur avait été purement et simplement retiré. Le prince était bouleversé par la campagne menée par la presse allemande à son encontre. La lettre du prince a eu l'effet escompté : ses invités ont pu récupérer leur passeport.

2 janvier 2000

Pour la première fois depuis plus de 50 ans, la Reine Elizabeth II embrasse son époux en public

Calendrier royal de janvier

La Reine Elizabeth II et son époux, le Prince Philip, ont assisté à plusieurs des festivités organisées dans le cadre de l'inauguration du "Millennium Dome" à Londres. Le 2 janvier, à la surprise générale, on a pu voir le couple royal main dans la main en train d'entonner un célèbre chant de nouvel an écossais. Le même jour, Elizabeth a même embrassé son époux sur la joue au beau milieu du public... un geste qu'elle n'avait plus fait depuis le célèbre baiser échangé sur le perron du palais le jour de son mariage. Le baiser est devenu le scoop de la journée aux quatre coins du Royaume-Uni.

3 janvier 1980

San Francisco commémore le décès de l'Empereur Norton des Etats-Unis d'Amérique

Joshua Abraham Norton comptait parmi les nombreux émigrants qui sont allés aux Etats-Unis pour y trouver une vie meilleure. Pour lui, le rêve américain est devenu réalité : il a gagné une fortune dans le secteur de l'immobilier. En 1858, malheureusement, il a perdu toute sa fortune après un placement raté dans le riz. C'est probablement suite à cette banqueroute que Norton a commencé à adopter un comportement... bizarre. Le 17 septembre 1859, il a promulgué un décret dans lequel il se proclamait Empereur des Etats-Unis d'Amérique et Protecteur du Mexique. Personne ne le prenait au sérieux et il ne possédait en réalité pratiquement rien. Norton a néanmoins été traité avec tous les égards à San Francisco. On le voyait parader en ville en uniforme militaire bleu rehaussé d'un sabre et dîner dans les restaurants les plus chic. Bon nombre d'établissements où Norton allait manger ou acheter des vêtements (il ne s'acquittait jamais des notes à payer) ont fixé en façade une plaquette en bronze où ils se présentaient comme "Fournisseur de la Cour". En un éclair, leurs chiffres d'affaires se sont envolés ! Même les théâtres n'osaient pas présenter une pièce en première sans réserver les meilleures places à l'empereur et à ses deux chiens, Lazarus et Bummer. Il ne faut donc pas s'étonner du fait que sa mort (c'était en 1880) ait mis les Etats-Unis en émoi... Norton était sans le sou, mais l'organisation spontanée d'une récolte de fonds a permis de rassembler suffisamment d'argent pour lui offrir un magnifique cercueil, une pierre tombale et des funérailles. Pas moins de 30 000 personnes ont assisté aux obsèques. C'est l'histoire de Norton qui est à la base de la bande dessinée "L'Empereur Smith", de la série Lucky Luke. Le 100e anniversaire du décès de Joshua Abraham Norton a été commémoré pendant tout le mois de janvier 1980.

4 janvier 1999

Le couple royal de Suède sauve un Japonais égaré

Calendrier royal de janvier

Alors que le Roi Carl Gustaf et son épouse, la Reine Silvia, étaient en train de skier à Are (Suède), ils sont tombés nez à nez avec un touriste japonais qui avait perdu son groupe... et son chemin. Les souverains ont alors prodigué les premiers soins à l'homme, tombé en hypothermie, jusqu'à l'arrivée des secours. Lorsque les membres du groupe auquel appartenait le touriste japonais ont voulu remercier le roi et la reine, il s'est avéré que... ces derniers avaient continué leur chemin dans la discrétion la plus absolue.

5 janvier 1938

Naissance de Juan Carlos d'Espagne

S'il y a une tête couronnée qui mérite le titre de "come-back-kid", c'est bien Juan Carlos d'Espagne. Celui-ci est né pendant la période d'exil de sa famille, qui a commencé en 1931 au moment de la proclamation de la république et de la fuite de son grand-père Alphonse XIII. Après avoir fait plonger la république dans la guerre civile, Franco voulait rétablir la monarchie, mais il a refusé de le faire avec Juan de Bourbon, candidat légitime et fils de l'ancien Roi Alphonse. Franco a incité Juan Carlos, le fils de Juan, à monter sur le trône. Le résultat ? Juan Carlos a accompli ce que personne n'avait cru possible : remonter sur le trône d'Espagne. Il a renforcé sa réputation de souverain énergique et avisé lors du putsch militaire de 1981, où il a opté de façon radicale pour la voie démocratique. En 2014, Juan Carlos a abdiqué, au profit de son fils Felipe.

6 janvier 1956

Fiançailles du Prince Rainier de Monaco avec Grace Kelly

D'après un ancien traité, Monaco sera absorbé par la France dès que la principauté n'aura plus de prince. La disparition de la famille Grimaldi signifierait donc aussi la fin de Monaco et de tous les avantages dont les Monégasques disposent aujourd'hui. D'où l'explosion de joie qui a éclaté dans le mini-Etat lorsque le Prince Rainier a fini par trouver l'élue de son coeur : Grace Kelly. Il l'a rencontrée en 1955 lors du Festival de Cannes, pendant lequel Grace a été envoyée au palais princier de Monaco par les organisateurs pour y réaliser un reportage photo. Le prince est tombé sous le charme ; un an plus tard, il lui a demandé sa main.

7 janvier 1989

Décès de l'Empereur Hirohito du Japon

Calendrier royal de janvier

La vie publique de Hirohito du Japon a débuté très tôt, au moment où il a endossé la fonction de régent suite à la maladie de son père. Après avoir vu la manière dont l'armée s'adjoignait tous les pouvoirs et la manière dont elle se débarrassait - parfois au sens propre - de tous les hommes politiques qui se mettaient en travers de son chemin, Hirohito a estimé, en 1936, que la coupe était pleine : il a ordonné l'écrasement du nième soulèvement de l'armée contre le gouvernement. Lorsque le lendemain, il s'est avéré que le commandant en chef de l'armée ne trépignait pas d'impatience à l'idée d'exécuter l'ordre de l'empereur, Hirohito a fait savoir qu'il souhaitait prendre lui-même le commandement d'une division et agir de son propre chef. La menace a été prise au sérieux et le putsch jugulé. Cependant, le Japon a de plus en plus sombré dans le militarisme et le pays a plongé dans la Seconde Guerre mondiale : en Occident, Hirohito est devenu la personnification de toutes les situations intolérables provoquées par les Japonais pendant la guerre. En 1945, des voix se sont élevées pour le forcer à abdiquer et le juger comme criminel de guerre. La position de Hirohito semblait devenir insoutenable, d'autant plus que d'autres membres de la famille impériale - à savoir les Princes Chichibu, Takamatsu et Higashikuni - voulaient eux aussi son abdication. L'empereur a pu rester sur le trône grâce au général Mac Arthur, qui voyait en lui le seul élément unificateur de tous les Japonais et une garantie contre la guerre civile. Hirohito a donc continué à occuper la fonction impériale et a engrangé des résultats positifs dans le domaine diplomatique en rétablissant les relations avec pratiquement tous les pays du monde entier. Outre sa fonction d'empereur, Hirohito se passionnait surtout pour la biologie marine. Le palais de Tokyo abritait un laboratoire ultramoderne où il effectuait des recherches et publiait des articles scientifiques prometteurs. Sa plus grande contribution était la description d'une douzaine d'espèces de méduses jusqu'alors inconnues de la science.

8 janvier 2004

La Reine Elizabeth II baptise le navire Queen Mary II

C'est en ce jour mémorable que la Reine Elizabeth a baptisé le plus imposant navire de ligne au monde, le Queen Mary II, ainsi dénommé d'après la grand-mère d'Elizabeth, que la Reine Victoria voulait voir épouser Albert Victor, fils aîné du Prince de Galles. Malheureusement, Albert Victor est décédé six semaines après l'annonce des fiançailles. Sur les conseils - une nouvelle fois - de la Reine Victoria, le frère cadet d'Albert, George, a demandé Mary en mariage. Un véritable amour est né entre Mary et George. Mary a survécu à son mari et à son fils George VI. Elle était même encore là pour l'accession au trône de sa petite-fille. Malheureusement, elle n'a plus été le témoin de la cérémonie du couronnement qui se déroulait une petite année plus tard. La reine, qui est morte d'un cancer du poumon, a demandé sur son lit de mort de ne pas reporter la cérémonie en raison de son décès. Ces derniers mots s'adressaient à sa dame de compagnie : "Il y a une chose que j'ai toujours voulu faire et que, malheureusement, je n'ai jamais faite : escalader une barrière..."

9 janvier 1878

Umberto Ier devient Roi d'Italie

Umberto a succédé à son père en qualité de deuxième Roi de l'Italie unie en 1878. Malgré son physique (une moustache énorme) et sa vie turbulente caractérisée par une violente répression contre l'opposition et plusieurs tentatives d'assassinat, c'est surtout son épouse, la Reine Margherita, qui est à ce jour la plus célèbre. Lors d'une visite des souverains à Naples en 1889, un pizzaïolo local a confectionné une pizza spéciale pour cette royale occasion. La pizza comportait les couleurs du drapeau italien, à savoir le vert (basilique), le rouge (tomate) et le blanc (mozzarella). Elle a été baptisée d'après le nom de la reine : la pizza Margherita, une variété qui est d'ailleurs toujours au menu de toutes les pizzerias du monde entier.

10 janvier 1810

Divorce de Napoléon et de Joséphine

La première Impératrice de France, Joséphine, a vu le jour en Martinique en 1763, sur la plantation de son père. A la mort de sa soeur aînée - qui était amoureuse du Vicomte de Beauharnais - avant la célébration du mariage, Joséphine a pris sa place. De cette union sont issus un fils et une fille. Son époux, officier dans l'armée, est mort sous la guillotine pendant la Révolution. Lorsqu'elle a rencontré le général Napoléon, de six ans son cadet, elle était donc déjà veuve. Ils se sont mariés en 1796. En 1804, Napoléon l'a sacrée impératrice, au grand mécontentement de sa mère, qui détestait Joséphine parce qu'elle savait qu'elle trompait Napoléon. Lorsqu'il s'est avéré qu'elle ne pouvait pas lui offrir de descendance, Joséphine a accepté le divorce, le premier à être consenti selon le "Code Napoléon", qui venait juste d'être achevé à l'époque. Napoléon s'est ensuite remarié en 1810, et son fils est né un an plus tard. Joséphine s'est quant à elle retirée dans la propriété de Malmaison, où elle s'est éteinte en 1814. Suite au mariage de la fille de son fils, Joséphine von Leuchtenberg, avec le Roi Oscar Ier de Suède, Joséphine est une parente directe, entre autres, de la famille royale de Belgique.

11 janvier 2005

La dépouille mortelle de Joséphine-Charlotte, Princesse de Belgique et Grande-Duchesse de Luxembourg, est exposée

Calendrier royal de janvier

La soeur du Roi Albert II et du Roi Baudouin Ier s'est éteinte le 10 janvier 2005 à l'âge de 77 ans des suites d'un cancer du poumon au Château de Fischbach (Luxembourg). Une chapelle ardente a été érigée le lendemain dans la Salle de la Balance du Palais grand-ducal, où sa famille pouvait lui rendre un dernier hommage. Les Luxembourgeois, quant à eux, pouvaient venir se recueillir le reste de la semaine. Bien qu'il s'agisse d'une femme pleine de talent, Joséphine-Charlotte n'était pas prédestinée à remplir un grand rôle ; la loi salique, qui n'a été supprimée en Belgique qu'une génération plus tard, ne lui permettait pas de prétendre au trône du plat pays. En 1953, elle a épousé le Grand-Duc héritier Jean de Luxembourg. C'était un ami de jeunesse ; sa mère, la Grande-Duchesse Charlotte, était la marraine de Joséphine-Charlotte. De leur union sont nés cinq enfants. Son sourire, Joséphine-Charlotte le gardait pour sa vie privée : sur la plupart des photos, elle arbore un air plutôt strict.

12 janvier 2004

Le Roi du Swaziland veut onze palais pour ses onze épouses

Ce jour-là, le Roi Mswati III du Swaziland a demandé à son gouvernement de débloquer des fonds pour permettre à ses onze épouses d'habiter chacune dans un palais différent. Les 150 millions de dollars dont il avait besoin dans ce but seraient utilisés pour la construction de huit nouveaux palais et la rénovation des trois palais existants. En réalisant ses intentions, le monarque a dilapidé le même budget que celui qui est dépensé en un an par ce pays pauvre pour les soins de santé. Depuis, le roi s'est encore marié à plusieurs reprises.

13 janvier 2005

La soirée costumée de Harry !

Une fois de plus, le tabloïd britannique "The Sun" a sorti un scoop inédit : cette fois, il s'agissait du Prince Harry, qui avait fait honneur à sa réputation en arrivant à une soirée costumée... vêtu d'un uniforme autrefois porté par les troupes du désert de l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. "The Sun" avait réussi à prendre une photo de Harry où l'on voyait celui-ci porter un brassard à croix gammée et l'a publiée en première page de son journal. Avant de se rendre à la soirée, son frère, le Prince William, avait encore essayé de convaincre le jeune homme d'enlever au moins le brassard, mais le Prince Harry n'avait rien voulu savoir. "Ce soir, tu peux m'appeler Rommel", aurait-il dit à ses amis pendant la fête. En réaction à la vague de protestations qui a déferlé suite à son acte, Harry s'est contenté... de s'excuser. Le scandale a même été abordé jusque dans les meilleurs journaux, où "The Times" a conclu l'affaire par la question la plus originale de toute la campagne de diffamation : "Mais où Harry a-t-il bien pu aller dénicher ce déguisement ?"

14 janvier 1972

Accession au trône de Margrethe II de Danemark

A la naissance de la Princesse Margrethe, personne n'a jamais pensé que la fillette monterait un jour sur le trône du Danemark. Même si ses parents étaient souverains du Danemark, la loi salique interdisait aux femmes d'hériter du trône. Au moment où il s'est avéré que la reine n'allait plus avoir d'enfants et qu'elle n'avait donc pas de fils, tout le monde supposait que ce serait l'oncle de Margrethe, le Prince Knud, qui allait accéder au trône du Danemark. Après la Seconde Guerre mondiale, cependant, le Danemark a entamé un processus compliqué visant à supprimer la loi salique. Après de longs débats parlementaires et un référendum, la loi a été supprimée en 1953 : désormais, les femmes pouvaient également hériter du trône. Margrethe est donc officiellement devenue princesse héritière. En 1967, elle a épousé le diplomate français Henri de Laborde de Monpezat.

15 janvier 1893

La Reine Lili'u-okalani de Hawaii refuse de faire arrêter des putschistes et provoque de ce fait la chute de sa propre dynastie

Peu de gens savent que le territoire des Etats-Unis d'Amérique abrite un véritable palais royal : celui de Hawaii. Jusqu'au 20e siècle, cet archipel était un royaume indépendant qui entretenait des relations diplomatiques avec le reste du monde. Ainsi le Roi Léopold II a-t-il reçu la visite du Roi Kalakaua, avec lequel il a d'ailleurs signé un traité commercial. Le successeur de Kalakaua, sa soeur Lili'u-okalani, était la dernière personne à habiter le palais Iolani de Honolulu. Lili'u-okalani, qui était un monarque plus vigoureux que son frère, a essayé de lutter contre la puissance grandissante des immigrants américains qui opprimaient de plus en plus les Hawaiiens autochtones. Elle voulait introduire une nouvelle constitution qui renforcerait son pouvoir et diminuerait celui des immigrants. Mais ces derniers, qui sentaient venir l'orage, ont planifié un coup d'Etat. Le complot s'est ébruité le 15 janvier 1893 et le gouvernement a demandé à la reine l'autorisation d'arrêter les suspects. Lili'u-okalani, qui craignait des représailles, a opposé son veto aux arrestations. Une erreur qui s'est avérée fatale par la suite. Le 17 janvier, la reine a été destituée. Le nouveau régime de Hawaii a fait aux Etats-Unis une proposition d'annexion, contre la volonté de la population. Lorsque l'annexion est devenue une réalité un an plus tard, toutes les chances de rétablissement du trône se sont envolées pour de bon. Lili'u-okalani a continué de vivre à Honolulu, où elle restait immensément populaire auprès de la population autochtone. Elle était aussi musicienne. Sa chanson "Aloa Oë" est aujourd'hui encore immanquablement associée à Hawaii. La reine est décédée en 1917. Il a fallu attendre 1993 avant que le Congrès américain et le président Clinton présentent leurs excuses pour le renversement de la monarchie de Hawaii.

16 janvier 1979

Le Chah d'Iran part en exil

Mohammed Reza Pahlavi est devenu Chah d'Iran au moment de l'exil de son père en 1941. A partir de ce moment, le nouveau chah a choisi de prendre un cap plus occidental. Il a essayé de catapulter son pays dans le 20e siècle et a passé outre les plaintes sourdes émanant du peuple. Les revenus issus du commerce du pétrole lui ont permis non seulement de développer son armée - devenue la plus grande armée de la région -, mais aussi de renforcer considérablement son service de sécurité (la Savak), qui était craint de tous. Ces deux éléments sont devenus les principaux piliers de son régime. Le mouvement de protestation s'est de plus en plus intensifié, surtout du côté religieux. Et surtout lorsque l'Ayatollah Khomeiny (encore inconnu au bataillon, à l'époque) a appelé à la révolution. Les manifestations contre le chah sont devenues de plus en plus violentes, jusqu'au moment où le Premier ministre a demandé au chah et à sa famille de quitter le pays pour rétablir le calme et parce qu'il ne pouvait plus garantir leur sécurité. Les enfants se sont envolés pour les Etats-Unis, tandis que le chah et son épouse Farah sont partis en Egypte... officiellement pour des vacances et des soins médicaux. Le mois suivant, l'Ayatollah Khomeiny est revenu au pays et l'Iran a été proclamé au rang de République islamique. Le chah, déjà gravement malade au moment de son départ en exil, est décédé d'un cancer en 1980.

17 janvier 1991

Harald V devient Roi de Norvège

A la mort du Roi Olav de Norvège, c'est son fils qui lui a succédé sous le nom de Harald V. Âgé de 54 ans, celui-ci jouissait d'une immense popularité dans son pays. Le fait qu'il soit un sportif talentueux n'y était d'ailleurs pas étranger. Dans un pays où pratiquement tout le monde sait naviguer, les habitants étaient donc forcément fiers d'un prince héritier qui avait remporté une médaille de bronze, d'argent et même d'or lors des championnats du monde et qui avait participé aux Jeux Olympiques.

18 janvier 1964

Zanzibar devient une république après la fuite du sultan

L'histoire de Zanzibar, petit Etat insulaire idyllique situé à proximité de la côte de l'Afrique de l'Est, se lit comme un roman. Vers 1800, les sultans de l'Etat désertique d'Oman ont conquis l'île de Zanzibar et l'ont annexée à leur royaume. Après un certain temps, les deux pays ont suivi leur propre chemin. Zanzibar est alors devenu un pays doté d'une population composée de 95 % de Noirs et 5 % d'Arabes. Ces derniers, qui faisaient partie de l'entourage du sultan, avaient le pouvoir dans le pays. Grâce au soutien des Britanniques, qui ont fait de Zanzibar un protectorat, le pays est resté une oasis de paix et de contentement... jusqu'à ce que le gouvernement britannique proclame l'indépendance du petit Etat en 1963. Cette situation a entraîné une impasse politique au moment où aucun des deux principaux partis n'a obtenu la majorité. A l'époque, le sultan en place, Jamshid bin Abdullah, n'occupait le poste de chef d'Etat que depuis quelques mois, suite au décès de son père pendant une opération chirurgicale. Le Sultan Jamshid n'a pas eu l'occasion de jouer un rôle de conciliateur dans le conflit : la population noire l'associait à tort au "Zanzibar National Party", qui défendait principalement les intérêts des Arabes. Le 12 janvier 1964, ce qui devait arriver s'est produit : la révolution a éclaté et des bandes d'insurgés se sont adonnées au meurtre et au pillage dans tout le pays. Lorsqu'ils sont arrivés au palais du sultan et qu'ils ont attaqué par surprise la garde du palais, Jamshid et sa famille se sont enfuis vers la plage privée proche du palais et sont parvenus à échapper de justesse à leurs assaillants grâce à leur yacht "Al Hathera". Jamshid a eu beaucoup de chance. Ce jour-là, tout son gouvernement a été assassiné et son palais mis à sac. Le 18 janvier, les rebelles ont proclamé la république ; quelques mois plus tard, le pays s'est uni à son grand frère, le Tanganyika, pour former le pays de Tanzanie. Depuis, le Sultan Jamshid et sa famille vivent dans la ville britannique de Portsmouth et refusent à ce jour tout contact avec les médias.

19 janvier 1907

Mohammed Ali est couronné Chah de Perse

A la mort de son père, Mohammed Ali est devenu Chah de Perse, l'ancienne dénomination de l'Iran. Le couronnement officiel s'est déroulé le 19 janvier. Mohammed Ali avait des difficultés à accepter la constitution introduite par son père ; après un peu plus d'un an, il était déjà convaincu du fait qu'il était préférable de l'abroger. En 1909, il a joint le geste à la parole. Mais la classe dirigeante ne l'a pas entendu de cette oreille. Le chah s'est vu contraint de fuir le palais et a trouvé refuge à l'ambassade de Russie. Il a réussi à quitter le pays et s'est exilé. En Perse, son fils lui a succédé après sa fuite, mais lui aussi a dû quitter les lieux. Le règne de la famille Qadjar s'est terminé lorsque Reza Pahlavi l'a destitué en 1923. L'actuel prétendant au trône de la famille Qadjar est le Prince Mohammed Hassan.

20 janvier 1934

Pu Yi, l'ancien Empereur de Chine, devient empereur en Mandchourie

Pu Yi, devenu Empereur de Chine à l'âge de trois ans, a perdu son statut au moment de la proclamation de la république en 1911. Il a été autorisé à rester dans son palais et s'est vu attribuer le statut de chef d'Etat étranger. Pu Yi est resté enfermé dans la Cité Interdite jusqu'en 1924. Un an plus tard, il est parvenu à s'échapper et a trouvé refuge à l'ambassade du Japon. Les Japonais l'ont emmené dans une petite enclave japonaise sur le territoire chinois. Lorsqu'ils ont envahi la Chine et agrandi leur enclave, ils ont voulu créer un pays indépendant. Il a alors été fait appel à Pu Yi. La Mandchourie a été créée, avec à sa tête le gouvernement fantoche de l'Empereur Pu Yi. Après la Seconde Guerre mondiale, Pu Yi a été arrêté par les communistes pour collaboration. Après avoir passé quelques années dans un camp de redressement, monsieur Pu Yi, comme on le nommait à l'époque, a été libéré. Il a terminé sa vie comme jardinier de l'Académie des Sciences de Pékin.

21 janvier 1962

Siméon de Bulgarie épouse une aristocrate espagnole

A la mort de son père, Boris de Saxe-Cobourg, en 1943, Siméon est devenu le nouveau Tsar de Bulgarie, même s'il n'avait que six ans à l'époque. La Bulgarie, qui avait combattu aux côtés des Allemands, est tombée sous la sphère d'influence russe après la guerre, tant et si bien que Siméon et sa famille ont dû quitter le pays. Ils ont choisi l'Espagne comme lieu d'exil. Siméon a travaillé pendant longtemps en qualité de manager pour une entreprise française spécialisée dans l'électronique. En 1962, il a épousé Margarita Gomez-Acibo y Cejuela, jeune femme issue de la noblesse espagnole. Le couple a eu cinq enfants. Siméon est réputé pour son don des langues : il parle couramment le bulgare, l'anglais, le français, l'allemand, l'italien et l'espagnol. Tout cela l'a certainement aidé à retrouver une place dans son propre pays après la chute de la dictature communiste. Après un long procès, il a réussi à reprendre possession du palais royal et il a été démocratiquement élu au poste de Premier ministre de son pays en 2001. Ce faisant, il est devenu membre du petit club très sélect des royautés qui ont réussi avec brio le passage d'une succession au trône à la politique.

22 janvier 1869

Décès tragique du Prince héritier Léopold, fils de Léopold II

Le Prince héritier Léopold de Belgique et son épouse Marie-Henriette d'Autriche avaient attendu quatre ans avant d'avoir un enfant. Le fait que le mariage ait été conclu pour des raisons d'Etat et que les deux partenaires ne se conviennent pas du tout entraînait des tensions permanentes au sein du couple. Léopold cherchait la distraction en dehors de chez lui. C'est le 18 février 1858 qu'est né le premier enfant princier : une petite fille, Louise. Léopold était déçu. Seize mois plus tard, 101 coups de canon ont annoncé la naissance d'un prince royal qui, comme son père et son grand-père, portait le nom de Léopold. De la manière revêche qu'on lui connaît, Léopold était pourtant fou de son fils. La naissance d'une deuxième fille, Stéphanie, le laissait indifférent. Il occupait le trône de Belgique depuis trois ans lorsque son successeur est décédé à l'âge de neuf ans des suites d'une longue maladie provoquée par une chute dans un étang. En mai 1868, le petit garçon a commencé à avoir de graves quintes de toux. Malgré tous les soins qui lui ont été prodigués, sa santé ne s'améliorait pas. Le prince héritier s'est éteint le 22 janvier 1869 après de longues et pénibles souffrances, dans une chambre remplie de prêtres, de membres de la famille et d'amis. Léopold II ne s'en remettra jamais. 30 ans plus tard, lorsqu'un de ses collaborateurs, à la suite d'une affaire menée à bien avec brio, a complimenté le souverain en ces termes : "Le roi a eu de la chance", Léopold II lui a rétorqué : "De la chance ? J'ai perdu mon fils !" La dépouille du prince a été inhumée dans la crypte de Laeken. Léopold II a suivi le cortège funéraire en s'appuyant au bras de son frère Philippe. "La vision du petit cercueil, porté par ses soldats, a arraché au roi de petits sanglots secs", a déclaré Gerty Colin. "Lorsque son enfant est disparu dans la tombe où reposaient déjà sa grand-mère et son grand-père, le roi ne pouvait plus se maîtriser : il est tombé sur les genoux et a pleuré, le visage caché dans ses mains. Cette tristesse, probablement la plus grande de toute sa vie, il ne l'oubliera jamais." Le Roi Léopold II était inconsolable, mais il n'a pas abandonné l'espoir d'engendrer un successeur au trône. Son épouse n'avait que 32 ans. Immense était la joie à la Cour lorsque l'on apprenait que la reine attendait à nouveau famille. La naissance de l'enfant était attendue avec impatience. Mais lorsque l'enfant s'est avéré une fois de plus être une fille, Léopold II, irrité, est sorti de la chambre sans même regarder ni son épouse, ni sa fille Clémentine.

23 janvier 2001

Le couple royal de Suède a des enfants ravissants !

En 2001, "Slitz", un magazine glamour suédois pour hommes, a publié les résultats d'une enquête visant à savoir qui sont les femmes les plus sexy de Suède. La jolie Princesse Madeleine figurait à la cinquième place du classement. Lorsque le magazine suédois "QX" a publié une enquête similaire sur l'homme le plus sexy de Suède, c'est son frère le Prince Carl Philip qui remportait la palme ! Cela n'a rien d'étonnant : le prince ressemble comme deux gouttes d'eau à l'acteur hollywoodien Orlando Bloom.

24 janvier 2006

L'Emir Saad du Koweït annonce son abdication... un rien trop tard

Les émirs du Koweït ont généralement (mais pas toujours) alterné entre deux branches de la famille royale. Le décès de l'Emir Jaber - célèbre depuis la première Guerre du Golfe - le 15 janvier 2006 a ouvert le débat concernant son successeur au trône, le Cheik Saad. Le fait que ce dernier devienne officiellement le nouvel émir était une chose ; mais il n'en restait pas moins que le parlement devait entériner cette décision après la passation de serment du cheik. Et c'est là que le bât a blessé : Saad, homme d'un âge respectable mais gravement malade - selon d'aucuns, il aurait souffert de la maladie d'Alzheimer -, n'était pas capable de prêter serment en raison d'importantes difficultés d'élocution. Le gouvernement koweïtien a alors décidé de relever le nouvel émir de ses fonctions et de confier la succession au nouveau prince héritier, le Cheik Sabah. Le parlement a approuvé cette intervention à l'unanimité. Quelques instants à peine après ces événements, le parlement a reçu une lettre de l'Emir Saad annonçant sa volonté d'abdiquer en raison de ses problèmes de santé. Un beau geste, mais un rien trop tard.

25 janvier 1995

Moshoeshoe II du Lesotho monte sur le trône pour la troisième fois

Calendrier royal de janvier

En 1966, le Basutoland, ancienne dénomination du Lesotho et protectorat britannique, a acquis son indépendance. Moshoeshoe II est devenu roi de son pays au cours de la même année. Son règne n'a pas été de tout repos. Le Lesotho a subi des coups d'Etat en tous genres, où le roi a été tantôt conservé, tantôt répudié en tant que chef de l'Etat. Ainsi a-t-il dû se retirer pour la première fois en 1970. Quelques mois plus tard, il est néanmoins remonté sur le trône. En 1990, un nouveau coup d'Etat s'est abattu sur le pays : cette fois, les auteurs du coup d'Etat préféraient le voir partir en exil. Moshoeshoe est donc parti pour Londres. Mais cette fois encore, il est revenu. Moshoeshoe est monté pour la troisième fois sur le trône le 25 janvier 1995. Moshoeshoe était un souverain joyeux qui aimait profiter de la vie, et qui appréciait les beaux bolides, par exemple... Ce qui n'est pas nécessairement l'idéal quand on vit dans un pays montagneux comme le Lesotho ! Le souverain a trouvé la mort dans un accident de voiture le 15 janvier 1996, sur une route montagneuse. Son fils lui a succédé sous le nom de Letsie III.

26 janvier 2000

Publication de la première photo de Willem-Alexander et Máxima

Cela faisait déjà un moment que circulait la rumeur selon laquelle le prince héritier des Pays-Bas aurait une petite amie attitrée. Cependant, personne ne les avait encore pris ensemble en photo. La presse néerlandaise se déchaînait depuis des mois pour dénicher la perle rare... avec, à la clé, plusieurs erreurs embarrassantes. Ainsi le journal "De Telegraaf" a-t-il publié successivement la photo d'un journaliste et d'une prostituée ainsi qu'une autre photo montrant Willem-Alexander en compagnie de l'une de ses connaissances. Le journal s'est ultérieurement excusé auprès de ses lecteurs et... auprès de Willem-Alexander et Máxima. C'est le 26 janvier 2000 que les Néerlandais ont vu pour la première fois Máxima aux côtés du prince héritier, lorsque le journal "Algemeen Dagblad" a publié une photo prise à New York... là où la jeune femme travaillait pour la "Deutsche Bank". Quant au prince, il faisait le voyage chaque semaine pour aller lui rendre visite. Le service d'information de la Cour s'est d'ailleurs empressé d'indiquer que ces fréquentes visites n'entravaient nullement les obligations quotidiennes du successeur au trône des Pays-Bas.

27 janvier 1999

La Reine Elizabeth II interdit les roulottes à hot-dogs devant le Palais de Buckingham

Pratiquement tous les touristes qui visitent Londres font un détour par le Palais de Buckingham. A leur tour, les touristes ont amené devant les portes du palais toute une série de vendeurs... de hot-dogs. Cependant, la cuisson des saucisses dégage une odeur tellement spécifique... qu'elle a fini par pénétrer dans l'enceinte du palais. Il s'en est suivi des plaintes, notamment du Prince Andrew. C'est la raison pour laquelle la reine a demandé de proscrire ce genre d'échoppes devant son palais. Depuis lors, le Palais de Buckingham peut à nouveau respirer...

28 janvier 1999

Charles et Camilla sont photographiés ensemble pour la première fois

Ce jour-là, Charles, le Prince de Galles, et sa compagne, Camilla Parker-Bowles, ont fait une première sortie officielle en commun. Environ 200 photographes ont afflué aux portes de l'hôtel Ritz de Londres, où Charles et Camilla devaient assister à une fête à l'occasion du 50e anniversaire de la soeur cadette de Camilla. A leur sortie de l'hôtel, Charles a passé son bras autour de Camilla, avant de monter à bord de la voiture et de partir. L'événement, qui n'a duré en tout qu'une vingtaine de secondes, a fait la une des journaux du monde entier.

29 janvier 1982

Le Maharadja de Sikkim meurt en exil à New York

Au moment où, après la Seconde Guerre mondiale, les Britanniques ont accordé l'indépendance à leur colonie des Indes, les différents Etats des maharadjas ont été réunis pour former l'Union des Indes, sous la direction de Jawaharial Nehru. Un Etat a cependant refusé d'adhérer à cette structure étatique et est resté fidèle à son indépendance : Sikkim, une région située sur les flancs de l'Himalaya, réputée pour sa nature splendide et le thé Darjeeling qui y est cultivé. Sikkim a évolué comme un Etat indépendant jusqu'à l'annexion par l'Inde en 1975, après de nombreuses frictions politiques. La monarchie a été abolie et le maharadja, Palden Thondup Namgyal, s'est exilé aux Etats-Unis. Il a épousé une Américaine en secondes noces et s'est éteint dans un hôpital new-yorkais. Son fils Wangchuk Tenzing Namgyal lui a succédé en tant que chef de la famille royale et prétendant au trône de Sikkim.

30 janvier 1968

Naissance de Felipe d'Espagne

La joie est à son comble en Espagne à l'annonce de la naissance de Don Felipe Juan Pablo Alfonso de Todos los Santos de Borbón y de Grecia. Bien que le couple royal ait déjà deux filles et que les femmes soient autorisées à hériter du trône d'Espagne, c'est le premier fils qui est prioritaire. Felipe, à sa naissance, passe donc devant ses deux soeurs et devient prince héritier d'Espagne. Felipe se transformera en un jeune homme imposant de 1,97 m. Après de retentissantes relations avec des mannequins, il finira par épouser la journaliste Letizia Ortiz, d'origine roturière. Aujourd'hui, Felipe et Letizia sont Roi et Reine d'Espagne. Ils ont deux filles, Leonor et Sofia.

31 janvier 1938

Naissance de la Princesse Beatrix des Pays-Bas

Calendrier royal de janvier

Cela faisait déjà plusieurs dizaines d'années que les Pays-Bas avaient une femme comme chef d'Etat ; la naissance de Beatrix ne posait donc absolument aucun problème : elle succéderait un jour à sa mère Juliana. Lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté, la famille royale s'est exilée au Canada. En 1945, Beatrix et ses parents sont rentrés aux Pays-Bas et la jeune fille a grandi au sein d'une Cour devenue beaucoup moins stricte sous l'influence de sa mère progressiste. Lorsque Beatrix est devenue reine en 1980, elle a surpris tout le monde par la réintroduction de certains usages protocolaires. Mais malgré cela, Beatrix a joui - et jouit toujours - d'une immense popularité.

Newsletter

Toutes les nouvelles des familles royales dans votre mailbox? Inscrivez-vous à notre newsletter.

Le Club du Livre
La reliure
La boutique de la Cour

Nos partenaires