William, Kate et Harry, un trio qui vaut de l'or...

03/12/15 à 00:30 - Mise à jour à 10:39

Source: Royals

Ce n'est un secret pour personne : de toutes les cours royales, celle de Sa Gracieuse Majesté, est, de loin, la plus prestigieuse. La Rolls-Royce des monarchies ! Une couronne, machine parfaitement huilée, qui repose sur une véritable stratégie. Inoxydable, Elizabeth II connaît, comme personne, les ficelles du métier. Elle sait que pour redorer son millénaire blason, c'est la jeune génération qui doit être propulsée sur le devant de la scène. Pour les Windsor, William, Kate et Harry sont un trio qui vaut de l'or. Tandis que la moindre apparition de la belle Duchesse de Cambridge continue à susciter l'hystérie, la cote de popularité de l'héritier en second du trône de Saint Edouard ne cesse de grimper. Quant à Harry, célibataire le plus courtisé et le plus en vue du globe, il est toujours le chouchou de ces dames.

William, Kate et Harry, un trio qui vaut de l'or...

© .

Elizabeth II n'a pas toujours été une maman exemplaire mais elle est une grand-mère adulée par ses petits-enfants. En parfaite patronne de la "Firm", elle sait aussi qu'elle peut déléguer des fonctions royales à toute sa famille, selon les besoins, les circonstances et les catégories de la population auxquelles elle s'adresse. A ce titre, il n'est même pas exagéré de parler de marketing royal. Sa Gracieuse Majesté sait bien qu'à son âge, il ne lui est pas facile de séduire les plus jeunes. Même constat pour son héritier, le Prince Charles, qui a franchi le cap d'une retraite bien méritée, tout en étant toujours un prince dans la salle d'attente, comme il se qualifie lui-même avec un sens de l'humour qui n'appartient qu'à lui. Mais ce déficit de jeunesse n'inquiète pas Elizabeth le moins du monde. Elle sait qu'elle peut compter sur la jeune génération pour assurer la relève et remplir des missions importantes pour la couronne. Qu'on se le dise : Kate, William et Harry ont la cote !

Avec intelligence, la reine sait que William incarne le futur de la dynastie et elle veille à l'associer à de nombreuses activités officielles.

Avec intelligence, la reine sait que William incarne le futur de la dynastie et elle veille à l'associer à de nombreuses activités officielles.

Mariage planétaire

En matière d'exposition médiatique, on songe d'abord aux grandes cérémonies officielles. Le mariage de William et Kate est encore dans toutes les mémoires. Ce genre d'événements donne un coup de jeune à l'institution et fait souffler un vent de renouveau sur la couronne. Au lendemain d'une union médiatique comme seule l'Angleterre sait les organiser, la cote de popularité de la monarchie était au zénith. Mais le meilleur exemple de la délégation des tâches est lié au périple accompli par William et Kate en Australie et en Nouvelle-Zélande en 2014. Tout au long de leur visite officielle, on a vu le Duc et la Duchesse de Cambridge se livrer à une opération de charme et de séduction rarement vue dans l'histoire de la monarchie britannique. Il faut dire qu'ils pouvaient aussi compter sur un appui précieux en la personne de George, le petit prince qui montera un jour sur le trône où est toujours assise son arrière-grand-mère ! La magie de la monarchie consiste aussi en cette manière dont une famille unique incarne toutes les familles du royaume. Comment ne pas s'identifier à Kate, la jeune maman qui s'occupe avec amour de ses enfants ? Et comment ne pas craquer en voyant William sortir de la maternité avec le couffin sous le bras, prêt à prendre le volant de sa voiture ? Et qui n'a pas envie de pardonner tous les écarts de Harry, le bad prince de la famille mais qui se révèle toujours être le plus charmant et le plus séducteur de la famille ?

Avec baby George, la Duchesse de Cambridge est devenue un atout charme, aux avant-postes de la monarchie.

Avec baby George, la Duchesse de Cambridge est devenue un atout charme, aux avant-postes de la monarchie. © Isopix/Camera Press/Mark Stewart

Tradition et modernité

C'est un fait certain, l'axe de gravité des Windsor s'est déplacé vers la génération des trentenaires. Des jeunes adultes qui sont dans l'action et qui réussissent à accomplir la jonction difficile entre la tradition et la modernité. L'air de rien, il s'agit d'une véritable stratégie mise en place par le Palais et, ne nous y trompons pas, c'est la reine en personne qui est aux manettes. Nulle ne connaît mieux sa famille que la Queen en personne ! Comme il s'agit de ses petits-enfants, elle réussit aussi à se montrer plus cool qu'avec la génération précédente. Alors qu'elle s'est montrée intraitable avec Charles (notamment lors de son mariage), elle a laissé William prendre des décisions importantes pour son mariage, notamment concernant le choix des invités. Elle ne s'est pas opposée au choix de son petit-fils quand il a décidé de passer la bague au doigt d'une certaine Kate Middleton. En revanche, elle surveille la Duchesse de Cambridge comme le lait sur le feu. Quelques fuites indiscrètes ont révélé que Sa Majesté n'avait pas apprécié que la jeune femme se retire aussi longtemps de la vie officielle pendant sa grossesse, quand elle souffrait de fortes nausées. De temps à autre, il lui arrive de s'interroger sur les choix vestimentaires de la duchesse mais elle sait aussi que les modes évoluent et que le goût de la jeune duchesse est sûr. Après la disparition de Diana, Kate est devenue le premier atout charme et élégance de la famille. Pour ce qui est de son cher Harry, Elizabeth est capable de bouleverser toutes ses idées reçues. Si le cadet de Diana et Charles n'a pas toujours été un prince parfait, il bénéficie d'une extraordinaire cote de popularité. On lui pardonne ses soirées de strip-poker, ses déguisements malheureux, ses nombreuses ruptures ainsi que ses soirées trop arrosées. Harry est comme ça et, à sa manière, il incarne aussi une certaine image de la Grande-Bretagne.

William, Kate et Harry, un trio qui vaut de l'or...

© Photo à droite : Isopix/Rex Features

Chacun son domaine

Et si c'était cela le secret de cette famille décidément pas comme les autres ? William s'investit dans le champ social (notamment en tant que pilote d'hélicoptère) et remplace sa grand-mère ou son père à l'occasion de certains voyages lointains. Kate se destine aux domaines de l'enfance et de la culture quand elle oeuvre en solo. Mais elle est aussi présente à côté de son époux lors des grandes tournées aux antipodes. Dans les faits, William et Kate accomplissent une formation d'altesse "généraliste" puisqu'ils seront appelés un jour aux plus hautes destinées. Pour ce qui est de Harry, la spécialisation a été plus précoce. Il s'est d'abord orienté vers le domaine militaire auquel il reste très attaché. Il reste aussi le plus sportif des princes de la famille et ajoute un volet social en s'intéressant à l'enfance en difficulté en Afrique. D'une certaine manière, il marche aussi sur les traces de sa mère, Diana, qui entra dans la légende comme la "Princesse du peuple".

William, Kate et Harry, un trio qui vaut de l'or...
William, Kate et Harry, un trio qui vaut de l'or...

La fierté de Diana

Diana aurait d'ailleurs été très heureuse de la réussite, de l'image de ses fils, devenus le fer de lance d'une monarchie qui l'a rejetée et qu'elle a combattue. Etonnant ce retour de l'histoire qui fait d'une princesse bannie la mère des meilleurs atouts de la couronne. Très proche de ses enfants, Diana aurait été très fière de ses enfants auxquels elle a voulu inculquer des notions aussi importantes que le respect et la compassion pour les plus faibles. D'une certaine manière, la Princesse de Galles a toujours voulu être reconnue par ce système qu'elle rejetait en même temps. Une attitude ambiguë mais qui faisait partie du malaise d'une princesse brisée. Là où elle est, Diana observe ses petits princes qui ont bien grandi. A trois, avec Kate, ils incarnent le futur d'une monarchie qui a le génie d'apprendre à se renouveler sans jamais sacrifier aux sirènes de la modernité. Et c'est pour cela qu'Elizabeth chantonne quelquefois aussi "God save the young princes"!

William le sage

William, Kate et Harry, un trio qui vaut de l'or...

Nom : Windsor

Prénom : William (Arthur Philip Louis)

Date de naissance : 21 juin 1982

Titres : Prince du Royaume-Uni, Duc de Cambridge, Comte de Strathearn, Baron Carrickfergus

Signe astrologique : Gémeaux

Traits de caractère principaux : Sens du devoir, altruisme, humour typiquement british (qu'il tient de son père) et même un peu de timidité héritée de sa mère (surtout lorsqu'il penche la tête en public).

Grandes réalisations : Ses missions de sauvetage en hélicoptère constituent sa grande fierté. Plus grandes gaffes : Lors d'une inauguration en Nouvelle-Zélande en 2014, le prince a été incapable de dévoiler une stèle en se trompant de cordon. En fait, il tirait sur une ficelle qui faisait partie de la décoration. Un grand moment de solitude !

Atout : Le sens de la mesure... William est un prince raisonnable qui ne se laisse jamais submerger par les émotions.

Kate, ambitieuse et volontaire

William, Kate et Harry, un trio qui vaut de l'or...

Nom : Middleton

Prénom : Catherine (Elizabeth) (dite Kate)

Date de naissance : 9 janvier 1982

Titres : Duchesse de Cambridge, Comtesse de Strathearn, Baronne Carrickfergus

Signe astrologique : Capricorne

Traits de caractère principaux : Ambitieuse et séductrice. Volontaire et rancunière. Kate est une jeune femme qui sait bien ce qu'elle veut.

Grandes réalisations : Ses enfants ont donné un nouveau sens à sa vie.

Plus grandes gaffes : Probablement une robe mal ourlée qui a révélé ses genoux. Mais aussi le scandale de ses photos en maillot publiées en 2012 alors qu'elle était en vacances dans le sud de la France. Depuis lors, elle a bien retenu les leçons de ces "dérapages".

Atout : Son ambition qui l'a menée haut, jusqu'aux marches du trône le plus prestigieux du monde.

Harry, ange et démon

William, Kate et Harry, un trio qui vaut de l'or...

Nom : Windsor

Prénom : Harry (Charles Albert David)

Date de naissance : 15 septembre 1984

Titre : Prince de Galles

Signe astrologique : Vierge

Traits de caractère principaux : Casse-cou, bon camarade, fêtard, dragueur, imprévisible... mais il finit toujours par redevenir gentil et angélique. Harry ? Un homme et deux personnalités !

Grandes réalisations : Son implication dans les opérations militaires en Afghanistan et dans l'organisation des Invictus Games et Walking with the Wounded.

Plus grandes gaffes : Sans aucun doute, le jour où il a été photographié en uniforme nazi. L'épisode remonte à 2005 mais il n'a pas été oublié.

Atout : Son charme et son humanité. Harry parle directement au coeur des gens.

Newsletter

Toutes les nouvelles des familles royales dans votre mailbox? Inscrivez-vous à notre newsletter.

Le Club du Livre
La reliure
La boutique de la Cour

Nos partenaires