Rusé le Kitsuné!

19/03/10 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Weekend

Huit ans après son lancement à Paris en 2002, la maison Kitsuné ne prend pas une ride et semble toujours surfer sur la vague. Leur concept ne semble pas prêt de s'essouffler et la réputation des Français explose à travers le monde.

Huit ans après son lancement à Paris en 2002, la maison Kitsuné ne prend pas une ride et semble toujours surfer sur la vague. Leur concept ne semble pas prêt de s'essouffler et la réputation des Français explose à travers le monde.

Mais le concept Kitsuné, c'est quoi en fait? Un label qui se veut une parfaite synergie entre le monde de la mode et celui de la musique. Une marque de vêtements qui édite des compilations et lance de nouveaux talents en quelque sorte...Côté pile, Gildas Loaec, le breton, qui s'occupe du label musical ; et côté face, Masaya Kuroki, le japonais, le styliste. Ce tandem franco-japonais offre depuis 2002 une façon originale d'approcher la musique et/ou la mode. Véritable tête chercheuse, le label déniche les nouveaux visages de la scène électro-pop de demain comme les magnifiques Hop Chip, les dérangés Crystal Castles ou les jeunes versaillais de Phoenix.

Mode sage
Dans son versant mode, Kitsuné est plus sage et s'affirme plutôt dans un style de basics indémodables. Des cardigans, des polos, des gilets ou encore des chemises font partie des collections de chaque saison. Des matières nobles venues des quatre coins du globe sont utilisées afin d'offrir qualité et longévité aux vêtements. Les coupes sont simples et peuvent donc se porter aujourd'hui comme dans dix ans. Le travail à l'ancienne caractérise à merveille la philosophie du label côté style. Sagesse japonaise oblige, Kitsuné semble se situer dans un schéma opposé à celui effréné de notre société de consommation. La griffe habille évidement les sociétaires du label tel que le dernier groupe pop-rock du moment Two Door Cinema Club. Approchant la perfection mélodique, ces trois Nord-Irlandais ont publié un album supplantant presque les dernières productions de Phoenix ou de Vampire Weekend. Les dix chansons électro-pop issues de Tourist History devraient atteindre les oreilles des programmateurs les plus avisés dans les prochaines semaines. Ils sont en tout cas à l'affiche des plus grands festivals estivaux et passeront également à l'Ancienne Belgique le 27 mars prochain en première partie de... Phoenix.

Mais pourquoi Kitsuné d'ailleurs ? Ce mot japonais signifie 'renard', l'effigie du label... La marque au renard fringue également le beau Romain Duris (actuellement à l'affiche de l'Arnacoeur) ou encore la toujours très pointue star du hip-hop US Kanye West. Rusé le Kitsuné !


L.G.

En savoir plus sur:

Nos partenaires