La tennis Bensimon s'invite au musée
La tennis Bensimon s'invite au musée
La tennis Bensimon s'invite au musée
La tennis Bensimon s'invite au musée
La tennis Bensimon s'invite au musée
03379792011-02-23 13:47:592014-11-15 07:59:542011-02-23 13:47:58WeekendPas de parutionNormalArticleModeLeVif Weekend

La tennis Bensimon s'invite au musée

L'indémodable tennis Bensimon est présentée avec une myriade d'autres paires de chaussures au Musée International de la chaussure à Romans, dans le cadre de l'exposition "Portraits de chaussures - Histoire de pieds".

autohttp://weekend.levif.be/lifestyle/mode/la-tennis-bensimon-s-invite-au-musee/article-normal-337979.htmlhttp://m.weekend.levif.be/lifestyle/mode/la-tennis-bensimon-s-invite-au-musee/article-normal-337979.htmlhttp://weekend.levif.be/lifestyle/mode/http://m.weekend.levif.be/lifestyle/mode/

Portraits de chaussures - Histoire de Pieds Après avoir été présentée en Asie dans le courant de l'année 2009, l'exposition se tient à Romans en France jusqu'au 30 avril 2011. Y sont présentées une soixantaine de paires de chaussures ainsi qu'une trentaine d'installations, vidéos et sculptures réalisées par des artistes contemporains. "Dans chaque chaussure se cache une histoire, un savoir-faire ou un pied et son portrait" explique Yves Sabourin, commissaire de l'exposition, qui a souhaité mettre en regard les collections du musée et les oeuvres d'artistes travaillant sur le thème de la chaussure. La tennis Bensimon, une histoire de famille Peu après la fin de la seconde guerre mondiale, le grand-père d'Yves et Serge Bensimon se lance dans l'importation et la vente de fripes américaines. Son fils oriente par la suite l'activité familiale vers la vente de surplus militaire et ouvre sa première boutique aux portes de Paris. En 1980, Yves et Serge Bensimon fondent les Surplus Bensimon : les surplus militaires, uniformes et vêtements de travail sont alors teints, modifiés pour être commercialisés en tant qu'articles de mode. Ils continuent à parcourir les stocks des armées à travers le monde et tombent un jour sur un énorme stock de tennis blanches : ils ont alors l'heureuse idée de les peindre dans une multitude de couleurs. Face au succès du produit, ils décident quelques années plus tard d'en créer un modèle qui deviendra alors la fameuse Tennis Bensimon.

N.LescalMusée international de la chaussure 2, rue Bistour (portail Roger Vivier) 26100 Romans

musee chaussuresbensimon
L'art autour du monde
L'art autour du monde
L'art autour du monde
L'art autour du monde
L'art autour du monde
03370752009-12-23 08:50:092014-11-15 07:46:112009-12-23 08:50:08WeekendPas de parutionNormalArticleModeLifestyleLeVif Weekend

L'art autour du monde

Serge Bensimon est un boulimique. Quand il aime, il ne compte pas. Donc il a beau additionner mode + mode teenager + déco + design + livres, il parvient encore à trouver une petite place pour l'art.

autohttp://weekend.levif.be/lifestyle/mode/l-art-autour-du-monde/article-normal-337075.htmlhttp://m.weekend.levif.be/lifestyle/mode/l-art-autour-du-monde/article-normal-337075.htmlhttp://weekend.levif.be/lifestyle/mode/http://m.weekend.levif.be/lifestyle/mode/http://weekend.levif.be/lifestyle/http://m.weekend.levif.be/lifestyle/

Serge Bensimon est un boulimique. Quand il aime, il ne compte pas. Donc il a beau additionner mode + mode teenager + déco + design + livres, il parvient encore à trouver une petite place pour l'art. Donc, après Autour du monde + B Team + Home Autour du Monde et la librairie Artazart, il vient d'inaugurer sa Gallery, rue de Turenne, à Paris (photo). Imaginée comme "un lieu qui rassemble", joyeux mélange de tout ce qui l'inspire, il y invite ceux qui ont des idées et des envies à un rythme trimestriel. Soit pour le baptême du feu, l'artiste Nelson Sepulveda qui met en scène un Natural Extract, la diversité du bois et de ses essences, des meubles de Ruud van Oosterhout, des photos de Thomas Mangold, de la porcelaine de Pieter Stockmans et des textiles de AltaPampa. En façade, comme en écho, le bois de Cédar à peine poncé. A l'intérieur, un plafond du même jus et dedans, un dialogue entre objets quotidiens, design et art contemporain. Une invitation au voyage.

A.-F.M.Gallery S. Bensimon, 111, rue de Turenne, à 75003 Paris. Tél. + 33 1 42 74 50 77. SDP

bensimon
C'est Bensimon la vie
C'est Bensimon la vie
03350512009-06-11 15:00:002014-11-15 07:19:402009-06-11 14:59:59WeekendPas de parutionNormalArticleLifestyleLeVif Weekend

C'est Bensimon la vie

Depuis vingt-cinq ans, Serge Bensimon propose des tennis indémodables, des vêtements intemporels et toujours colorés, des objets désirables et des meubles chinés aux quatre coins de son Home autour du monde. Un certain art de vivre.

autohttp://weekend.levif.be/lifestyle/c-est-bensimon-la-vie/article-normal-335051.htmlhttp://m.weekend.levif.be/lifestyle/c-est-bensimon-la-vie/article-normal-335051.htmlhttp://weekend.levif.be/lifestyle/http://m.weekend.levif.be/lifestyle/

Depuis vingt-cinq ans, Serge Bensimon propose des tennis indémodables, des vêtements intemporels et toujours colorés, des objets désirables et des meubles chinés aux quatre coins de son Home autour du monde. Un certain art de vivre.

Votre premier geste le matin ?Dire "merci la vie", prendre mon café dans ma cuisine et parler avec Charlotte, ma femme. C'est magique. Le dernier, le soir ? Dire "c'est beau la vie". Petit, vous rêviez d'être ? Mécanicien de Formule 1. Avec les copains, on enregistrait le bruit des moteurs de moto et de voitures et on se repassait ça en boucle. On n'avait qu'une idée en tête, réussir à aller dans les paddocks des circuits. Comme on n'avait pas d'argent, on avait bricolé des cartes de presse de maison de jeunesse et on avait été aux puces s'acheter de vieilles housses d'appareil photo... On se faufilait sur le circuit du Castelet, pas loin de Nice. Puis j'ai étudié la mécanique, c'était une vraie passion. Mais quand j'ai eu vingt ans, mon père m'a dit "arrête de faire le zouave" et je suis monté à Paris pour travailler avec lui dans ses surplus militaires.

Si vous étiez un parfum ? Je serais les parfums des Rois mages - la myrrhe, l'encens. Je serai aussi le patchouli. Et la fleur d'oranger, celle que l'on hume partout dans le Sud. Bref, tout ce qui a bercé mon enfance. Si vous étiez un couturier ? Jean Paul Gaultier pour son inspiration, son authenticité déstructurée et sa façon de sublimer les femmes. Si vous étiez un designer ? Philippe Starck, pour son détournement du design, pour ses hôtels. Et pour sa gamme de nourriture bio que nous avons été les premiers à éditer... Le talent que vous aimeriez avoir ? Etre magicien. Je fais parfois des tours de magie, pour les enfants de mes amis. Mon préféré ? Le coup de la carte qui disparaît et qu'on ressort ailleurs. J'aimerais suivre les cours de magie dans une école, à Paris. Mais peut-être suis-je trop vieux ?De quoi avez-vous peur ? De ne pas avoir réussi à faire tout ce que j'aurais voulu faire. Je n'ai donc pas dit de la mort...Votre juron favori ? Bourricot.Vos prochaines vacances ? Dans ma maison en Provence, dans un petit village aux trente-six fontaines. J'y peins de vieux bout de bois, je les mets dans le jardin, ils deviennent des totems patinés par le temps. Sinon le Japon, un peu pour le boulot et beaucoup pour les vacances - à chaque fois, c'est nouveau. Dans votre valise... Un tee-shirt, un short, des clapettes Birkenstock. Je sais, ce sont les sandales les plus moches de la terre mais elles sont tellement confortables ! Des chemises, toujours bleues, un cardigan en cachemire et des bouquins, que je lis presque d'affilée. Je peux alors tout oublier.Votre pièce préférée dans votre maison ?

La cuisine pour sa convivialité et une pièce aménagée dans la tradition japonaise, avec de vrais tatamis où je peux m'évader, assis à la japonaise. Avec quelques objets chinés à Tokyo et de l'encens local pour mieux voyager. D'ici ou d'ailleurs ? Pour dire la vérité, j'ai toujours l'impression de venir d'une autre planète. Canal Saint-Martin ou canal de Willebroek ? Saint-Martin, à Paris, parce que c'est là que se trouvent mes bureaux, ma maison mère, depuis plus de vingt ans. A l'époque, quand je m'y suis installé, personne ne voulait y aller...Home sweet home ou home autour du monde ? Home sweet home autour du monde ! J'ai la chance d'avoir des amis autour du monde qui m'accueillent et je me sens bien chez eux. Bleu ou noir ? Jamais de noir. Ni sur moi ni chez Bensimon. Quand j'ai commencé ce métier, j'ai été dans un salon professionnel pour la première fois de ma carrière, tous les vêtements étaient noirs, les stands aussi. Je suis donc allé chercher la couleur. Bling-bling ou passe muraille ? Bling-bling, c'est tout ce que je déteste. Passe muraille bien sûr. Invisible même, parfois. Quand j'ai besoin de me protéger, je mets ma cape magique, la mienne, pas celle d'Harry Potter.Cigale ou fourmi ? Je ne danse pas tout l'été, mais je ne suis pas une fourmi, non plus ! Nous ne sommes sur terre que pour un bref passage, autant partager. Vous en rêvez sans jamais avoir osé vous lancer ? Construire des maisons. Elles seraient comme mes vêtements, accessibles. Toute simples, sans étage, en bois, un peu à la façon de celle de Charles Eames, avec vue sur mer de préférence ! J'ai déjà griffonné les plans... L'objet avec lequel on vous enterrera ?

Une tennis Bensimon. Et quand je ne serai plus que poussière, la tennis, en caoutchouc et coton naturel, sera alors devenue un objet archéologique. Et les historiens se demanderont si cela appartenait à un Romain ou à un Martien.Propos recueillis par Anne-Françoise Moyson

bensimonautour du monde
Bensimon colore les portables
Bensimon colore les portables
Bensimon colore les portables
03331092009-05-04 12:00:002014-11-15 06:55:532009-05-04 11:59:59WeekendPas de parutionNormalArticleMaisonLeVif Weekend

Bensimon colore les portables

La marque Bensimon, connue pour ses sacs de toiles, ses lignes pour le voyage et son penchant pour les couleurs, élargit ses activités et se lance dans la course aux téléphones portables.

autohttp://weekend.levif.be/lifestyle/maison/bensimon-colore-les-portables/article-normal-333109.htmlhttp://m.weekend.levif.be/lifestyle/maison/bensimon-colore-les-portables/article-normal-333109.htmlhttp://weekend.levif.be/lifestyle/maison/http://m.weekend.levif.be/lifestyle/maison/Bensimon

La marque Bensimon, connue pour ses sacs de toile, ses lignes pour le voyage et son penchant pour les couleurs, élargit ses activités et se lance dans la course aux téléphones portables.

Le nouveau GSM est vendu avec six faces colorées. Les six coques se déclinent en gris, bleu, rose, orange, jaune ou vert, soit les même coloris que les tennis de la griffe. Interchangeables, elles se coordonnent selon ses envies, ses tenues ou son humeur. Une collection qui colle bien avec l'esprit de la marque. Le portable est vendu avec une carte mémoire de 1 Go comportant des images de la collection Bensimon de l'été 2009 ainsi qu'un titre de musique de l'une des compilations de la maison. En sus, un petit bijou en forme de B.

Déjà sorti depuis quelques jours en France, il est disponible en édition limitée chez Virgin Mobile ou sur le site internet à partir d'un euro. En Belgique, un pack libre service est également disponible au prix de 119 euros dans les boutiques de la marque.N.Vdv

GSMtelephone portablecouleursbensimon