Le Comptoir Rodin, la nouvelle cuisine juive qui attire les foules au moment du brunch

Le Comptoir Rodin, la nouvelle cuisine juive qui attire les foules au moment du brunch

Zahav à Philadelphie, Nur à New York, Palomar à Londres, Miznon à Paris... Partout dans le monde, s'exporte cette nouvelle cuisine juive qui fait fureur à Tel-Aviv. A Ixelles, on connaissait déjà le très chouette Kitchen 151. Non loin de là, depuis septembre, le plus ambitieux (en termes d'investissements) Comptoir Rodin attire les foules avec la cuisine orientale de la cheffe israélienne Yaël Treivus.

La nouvelle cuisine juive

La nouvelle cuisine juive

Pour Elvira, il ne fait pas de doute que la cuisine juive mérite sa place à côté des world food - telles que celles du Japon, de l'Italie ou du Liban - qui occupent le devant de la scène gastronomique : " Son heure est venue. Je pense que cette pertinence est due à la prodigieuse économie de moyens qui la caractérise. Au moment où l'on redécouvre les légumes prolétaires et où un souffle décroissant rafraîchit la gastronomie, la cuisine juive issue de la diaspora ashkénaze fait merveille avec des ingrédients on ne peut plus simples : oignons, pommes de terre, choux, betteraves, viandes bouillies, poissons modestes comme la perche...