La journée imaginaire d'une paire de chaussures Hermès
La journée imaginaire d'une paire de chaussures Hermès
La journée imaginaire d'une paire de chaussures Hermès
La journée imaginaire d'une paire de chaussures Hermès
La journée imaginaire d'une paire de chaussures Hermès
03353292010-03-25 10:08:032014-12-02 14:28:322010-03-25 10:08:02MoneyTalkPas de parutionNormalArticleModeLeVif Weekend

La journée imaginaire d'une paire de chaussures Hermès

Depuis plusieurs années déjà, la maison Hermès collabore avec des artistes contemporains. Cette fois, la marque de luxe a donné carte blanche au photographe et vidéaste Marcus Tomlinson afin de réaliser un minifilm mettant en scène les créations de Pierre Hardy.

L'artiste britannique a imaginé la journée d'une paire de chaussures Hermès à travers des saynètes inspirées de contes de fées. Marcus Tomlinson, dont l'allure désordonnée se situe à l'opposé de ses films d'animation nets et épurés, répond à nos questions avec beaucoup d'application et de passion.

autohttp://weekend.levif.be/lifestyle/mode/la-journee-imaginaire-d-une-paire-de-chaussures-hermes/article-normal-335329.htmlhttp://m.weekend.levif.be/lifestyle/mode/la-journee-imaginaire-d-une-paire-de-chaussures-hermes/article-normal-335329.htmlhttp://weekend.levif.be/lifestyle/mode/http://m.weekend.levif.be/lifestyle/mode/D.R.

De quelle façon Hermès vous a-t-il inspiré pour la réalisation de ce minifilm ? C'est une maison très intéressante et impliquée dans une multitude de projets artistiques. Elle offre une combinaison de luxe et de qualité, mais produit encore de manière artisanale avec tradition et une réelle passion. Cette démarche est relativement similaire au travail d'un artiste. Hermès aime les produits bien terminés et précis tels que je les apprécie. J'ai trouvé dans les modèles créés par Pierre Hardy un équilibre parfait entre design, artisanat et un savoir-faire éprouvé. Cela m'apparaissait comme une inspiration d'une grande limpidité. Quelles sont les spécificités d'Hermès à vos yeux ? La maison française ne se repose jamais sur ses acquis et continue à aller de l'avant quoiqu'il arrive. Hermès continue de grandir et se renouvelle constamment. C'est une griffe d'une grande créativité. Que représente une paire de chaussures pour vous ? Chaque paire possède son propre caractère et une fonction bien définie. J'ai voulu jouer avec le capital émotionnel que possède la chaussure. Selon moi, les chaussures que l'on porte, que ce soit des bottes, des escarpins ou des ballerines, affectent l'attitude que l'on adoptera durant la journée. C'est un processus inconscient, mais l'on ne déambule pas de la même manière si l'on porte des ballerines ou des bottes. C'est pour cette raison que le personnage du film est toujours le même ? Exactement ! Je voulais qu'un seul mannequin porte les différentes paires de chaussures. Ce choix visait à démontrer qu'une personne peut en fait être une multitude de personnages. A chaque fois qu'elle porte une nouvelle paire de chaussures, un nouveau personnage se crée. Lorsque je travaillais sur ce projet, j'ai lu une interview de Beryl Reid, une actrice britannique des années 50. Lorsqu'elle arrivait sur un plateau de tournage, elle emmenait toujours avec elle un panier rempli de chaussures et elle choisissait la paire qui correspondait le mieux au personnage qu'elle devait interpréter. Pourquoi avoir choisi le nom de Foot Ball ? Évidemment pas pour le sport ! C'est certes un jeu de mots qui fait directement référence aux pieds, mais le 'Ball' renvoie à la danse et non à une balle de jeu... Pourquoi avez-vous choisi de mettre en scène votre film sur trois écrans ? J'ai toujours aimé les triptyques. Je voulais donner cette impression de longueur afin de voir la chaussure se déplacer dans son espace de vie et de dévoiler les différents comportements qu'elle adopte en marchant. Si vous deviez créer un minifilm pour une chaussure pour hommes cette fois, le monteriez-vous de la même manière ? Non parce que je ne fais jamais deux fois la même chose... Mais l'approche et la philosophie choisies pour les chaussures féminines seraient néanmoins appropriées aux hommes. D'ailleurs, lorsque j'ai réfléchi à ce film, je l'ai d'abord imaginé avec des chaussures d'hommes, car j'ai pensé à moi, à ce que je ressentais lorsque je portais des chaussures. Si Hermès vous proposait de faire un autre film pour l'un de ses articles, lequel choisiriez-vous ? Incontestablement le carré d'Hermès. C'est le produit phare de la maison. Il permettrait de laisser libre court à mon imagination.

L.G.

Cliquez sur l'onglet vidéo pour découvrir un extrait du minifilm. L'intégralité du minifilm sera diffusée jusqu'au 10 avril dans le magasin temporaire d'Hermès à Anvers. Hermès Shop, Schuttershofstraat 19, 2000 Anvers

chaussuresHermès Marcus Tomlinson