Les métiers dits manuels commencent (enfin) à avoir la coteNews

Les métiers dits manuels commencent (enfin) à avoir la cote

Près d'un élève francophone sur deux suit une formation technique ou professionnelle à partir de la 3e secondaire. Rarement par choix, souvent par relégation, après avoir échoué dans le général. Mais ils y prennent de plus en plus goût : les métiers dits manuels commencent à avoir (enfin) la cote.1 réactions