Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen
Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen
Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen
Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen
Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen
Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen
Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen
Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen
03901092015-04-20 14:27:442015-04-20 14:36:02WeekendmagazineNormalArticleAnne-Françoise MoysonPar Anne-Françoise MoysonModeScènesLeVif Weekend

Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen

Le designer anversois Tim Van Steenbergen signe les costumes des Passions humaines, mis en scène par Guy Cassiers, grand complice devant l'éternel depuis presque dix ans maintenant.

auto2015-04-20 14:36:05http://weekend.levif.be/lifestyle/mode/les-passions-humaines-de-tim-van-steenbergen/article-normal-390109.htmlhttp://m.weekend.levif.be/lifestyle/mode/les-passions-humaines-de-tim-van-steenbergen/article-normal-390109.htmlhttp://weekend.levif.be/lifestyle/mode/http://m.weekend.levif.be/lifestyle/mode/http://focus.levif.be/culture/scenes/http://m.focus.levif.be/culture/scenes/
Les Passions humaines de Tim Van Steenbergen

La mode mène à tout, Tim Van Steenbergen en est la preuve. Depuis qu'il a obtenu son diplôme de l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers avec un magna cum laude (2000), le créateur va là où on ne l'attend pas. Dès 2002, il lance une collection à son nom, défile à Paris, décide de revenir à Anvers pour montrer son travail autrement et, très vite, habille des danseurs, des chanteurs, des acteurs pour la scène. Anne Teresa De Keersmaeker sera la première à lui confier les costumes de l'opéra Hanjo qu'elle chorégraphie pour la Monnaie, on est alors en 2004, Tim Van Steenbergen ne cessera plus de se nourrir de la mode et des arts vivants. Aux côtés notamment du metteur en scène anversois Guy Cassiers, grand complice devant l'éternel depuis presque dix ans maintenant.

Très logiquement, parce que tout est dans tout et que l'un ne va finalement pas sans l'autre, il signe aujourd'hui les décors et les costumes du nouveau projet du directeur artistique du Toneelhuis d'Anvers, Passions humaines. Car à force de travailler ensemble, ils ont élaboré une "langue commune", qui prend tout son sens quand se lève le rideau. Il s'agit cette fois-ci d'une réflexion sur l'oeuvre du sculpteur Jef Lambeaux (1852-1908), mise en mots par Erwin Mortier. Il y est question, résume Tim, de "Léopold II et ses maîtresses, de Victor Horta qui a construit le pavillon où se trouve le relief, de l'écrivain Georges Eekhoud et de la bourgeoisie d'alors, c'est un croquis d'époque qui permet le parallèle avec aujourd'hui..." Que la distribution soit bilingue n'est évidemment pas un hasard. Et que le créateur pas encore quadragénaire pense en toute cohérence l'univers visuel entier de ce "docudrama" est la promesse d'un grand et puissant moment de théâtre.

Passions humaines, la première ce 21 avril au Manège de Mons, du 1er au 9 mai prochain au Théâtre National de Bruxelles, du 13 au 23 mai prochain au Bourla Schouwburg d'Anvers. Tél. : 03 224 88 44. www.toneelhuis.be

783moyson-anne-francoiseMoysonAnne-Françoisereporter/assets/272/avatar_139435.jpgAnne.Francoise.Moyson@levif.behttp://weekend.levif.be/lifestyle/auteurs/anne-francoise-moyson-783.htmlhttp://m.weekend.levif.be/lifestyle/auteurs/anne-francoise-moyson-783.htmlAnverscostumeTim Van SteenbergenToneelhuisJef Lambeaux