Une biographie écorche le mythe Yves Saint Laurent

19/01/10 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Weekend

L'ouvrage de la journaliste Marie-Dominique Lelièvre, qui paraît mercredi, dévoile les facettes les plus sombres du grand couturier.

Une biographie écorche le mythe Yves Saint Laurent

© Reuters

L'ouvrage de la journaliste Marie-Dominique Lelièvre, qui paraît mercredi, dévoile les facettes les plus sombres du grand couturier.

Après s'être penchée sur Sagan et Gainsbourg, la journaliste Marie-Dominique Lelièvre signe une biographie non autorisée du créateur. Saint Laurent, mauvais garçon, en vente mercredi, promet de faire polémique. L'auteur s'attaque en effet au mythe sans avoir reçu l'aval de Pierre Bergé, qui partagea longtemps la vie d'Yves Saint Laurent. Le livre aborde notamment sans tabous ses angoisses, son homosexualité et son addiction aux drogues, à l'alcool et aux amphétamines.

Marie-Dominique explique au Journal du Dimanche: "Yves Saint Laurent a commencé à aller mal à partir des années 1976-1977. On a alors fabriqué un personnage: l'artiste foudroyé par son génie. Je ne crois pas au génie. C'est une invention bourgeoise. Freud ou Le Corbusier n'étaient pas géniaux. Ils étaient monomaniaques et concentrés sur leur travail. YSL a dédié sa vie à la Haute Couture. Pierre Bergé a dit : "Yves Saint Laurent est né avec une dépression nerveuse." Le médecin que j'ai vu conteste ce diagnostic. Le dépressif n'a pas d'énergie. YSL avait une énergie considérable."

Marie-Dominique Lelièvre a rencontré une cinquantaine de témoins pour écrire cette biographie, dont des membres de sa famille, des collaborateurs, des premiers d'atelier et des mannequins, mais Pierre Bergé s'y est refusé. Il s'explique dans le Journal du Dimanche: "J'aurais participé à son projet si elle m'avait laissé une place autre qu'un strapontin. Je ne suis pas prêt à cautionner un fatras de ragots mal vérifiés." Un déballage qui, vrai ou faux, pourrait bien devenir rapidement un succès en librairie.

Saint Laurent, mauvais garçon, de Marie-Dominique Lelièvre, Flammarion, 318 pages, 19¤

Géraldine Dormoy, Lexpress.fr Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires