Une ½uvre unique de Jan Breughel vendue aux enchères

02/05/13 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Source: Weekend

Il s'agit d'une peinture de Jan Breughel le Jeune représentant la tulipomanie - la crise de la tulipe du début du 17e siècle. À cette époque, les Néerlandais adoraient les tulipes et certains commerçants roublards doublés d'escrocs en profitaient pour vendre des bulbes de tulipes à des prix toujours plus élevés.

Une ½uvre unique de Jan Breughel vendue aux enchères

En 1637, les bulbes valaient une véritable fortune. Un lot de bulbes particuliers coûtait autant qu'une maison le long des canaux d'Amsterdam. En février 1637, le commerce de tulipes atteignit son apogée. Cependant, une semaine plus tard le commerce s'effondra, laissant les bulbes presque sans valeur. Certaines personnes avaient fait fortune alors que d'autres avaient tout perdu.

Depuis, la tulipomanie est restée synonyme d'une économie surestimée artificiellement. Le sujet a été peint un nombre incalculable de fois. Jan Breughel le Jeune en a fait une superbe parodie mettant en scène des ... singes. Et c'est cette singerie qui sera vendue aux enchères le 7 mai par Christie's Amsterdam. La peinture sera visible ce week-end aux enchères des Vieux Maîtres.

Si les tulipes ne sont plus un investissement, ce tableau en est un ! Il est estimé à une somme entre 70.000 et 100.000 euros. Ce montant semble très raisonnable pour un tableau qui restera populaire à l'avenir. Peut-être même qu'il constitue un meilleur investissement qu'un Warhol ou un Hirst.

Piet Swimberghe/trad. CB

En savoir plus sur:

Nos partenaires