Valentine a testé : le chèvre au cuberdon

16/02/12 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Weekend

On a beau être en plein boom gastronomique où le poulet sauce coca n'effraie plus personne, je reste toutefois encore sceptique quant à certaines associations gustatives.

Valentine a testé : le chèvre au cuberdon

Pourtant, j'ai l'amour du risque culinaire. Qui date de mon enfance lorsque j'avais dévoré le livre Les cornichons au chocolat, au point de tester l'encas préféré de l'héroïne... Expérience rapidement relayée au rayon " bad trip ", mais m'ayant offert le statut de Master chef expérimental.

Depuis, je goûte à tout. Au moins une fois (ceci n'est pas un message presque subliminal). Alors forcément quand j'ai aperçu au supermarché, entre les pâtes brisées et les yaourts à la pêche, le chèvre au cuberdon, je n'ai pas pu m'empêcher de le balancer dans mon caddie, après l'avoir MMSé à ma moitié dont la réaction fut sans appel : "Pouark !". Raison de plus pour l'acheter.

C'est lors du brunch dominical que je teste mon OFNI (objet fromagé non identifié), histoire de ne pas être la seule à me faire la scène de la liqueur d'échalotes des Bronzés font du ski. Je le dépose, sans rien dire, au milieu des charcuteries. Cinq minutes plus tard, j'entends un "Oh mon Dieu !". Ma soeur a découvert l'OFNI. Ma mère pensant que Camille a découvert une souris morte rejoint la pièce rapidement... Je me bidonne. Je lui tends l'OFNI. " Oh mon Dieu ! ". La critique est moins savoureuse que celle d'une Candice Kother. Mais je comprends : on dirait que ce fromage à la varicelle...

Passons à la dégustation. Je suis la seule qui ose tartiner largement son pistolet, et qui se ressert. Certes ce n'est pas infâme. Mais ce n'est pas bon. " C'est chimique ", " trop sucré ", " écoeurant "... Bref, c'est un chèvre qui goûte effectivement le cuberdon. Un peu comme les Nutelleria en Italie, il faut probablement être fan pour l'apprécier à sa juste valeur...

Valentine Van Gestel

2,25 euros les 60 grammes chez Delhaize

Nos partenaires