Valentine a testé le soutien plongeant

05/04/12 à 10:18 - Mise à jour à 10:18

Source: Weekend

Certes, je savais qu'en faisant le choix d'allaiter, ma jolie petite poitrine risquait de devenir moins pulpeuse. Mais j'ignorais que je risquais carrément de perdre un bonnet, et surtout que la fermeté serait rangée au rayon souvenir !

Valentine a testé le soutien plongeant

D'accord, je n'ai jamais eu le décolleté de Scarlett Johansson, mais des seins plus mous qu'une balle anti-stress, je dis non ! Patience me disent les copines. Mouais.

En attendant, comment faire illusion ? Mon sauveur se nommerait-il Perfect Plunge. Le dernier-né de la gamme Wonderbra intègre à l'intérieur des bonnets deux petites mains en polycarbone - pour l'effet push up -, et me fait gagner deux centimètres de décolleté grâce un entre-bonnet transparent.

Première impression : ce soutif est gigantesque. Seconde : mazette, l'effet est spectaculaire. Troisième : incroyable, une fois habillée, il est effectivement invisible. Pourtant, je porte une blouse en jeans qui nécessite obligatoirement un top. Mais l'armature du Perfect Plunge, grâce à une découpe particulière, passe inaperçue.

Ne reste qu'une invitation à me regarder... dans les yeux. Tu parles. L'effet est saisissant : personne ne quitte ma poitrine des yeux. Même les filles. Pendant qu'elle me repoudre le nez, une maquilleuse s'exclame : "Ah oui... quand même !". Idem côté cameramen. Visiblement, selon certains angles, on a une vue imprenable... Rouge tomate, je suis finalement un peu mal à l'aise, n'étant pas habituée à cette étiquette de sexy girl.

Néanmoins à la maison, je jubile. Hâte de voir la réaction de mon homme. "Bonsoir". Il me claque une bise et plonge... sur son fils. J'ai soudain l'horrible impression d'avoir du persil dans les narines et de jouer dans un remake raté du Zèbre. Mais ouf, tout à coup, son nez s'enfonce sans prévenir entre mes lolos : "Mmmh, un délice". Vive le Perfect Plunge.

Valentine Van Gestel

www.wonderbra.be

Nos partenaires