Valentino célèbre ses 45 ans

07/07/07 à 13:00 - Mise à jour à 12:59

Source: Weekend

Valentino Garavani, l'ambassadeur de la couture italienne a fêté avec glamour les 45 ans de sa maison.

Pour célébrer les 45 ans de sa maison de couture, le styliste italien Valentino a choisi le retour aux sources. Délaissant pour la premières fois depuis 17 ans les podiums parisiens, le créateur est revenu dans la ville qui avait vu la naissance de son premier atelier en 1959 : Rome.

Pour souffler les bougies de sa maison de couture, le styliste s'est entouré de la crème des célébrités. Après un dîner privé vendredi dans l'enceinte du Temple de Vénus, face au Colisée, anciens mannequins, vedettes de cinéma et figures de la mode étaient conviés samedi au défilé de sa collection haute couture automne/hiver 07/08. Parmi les invités on comptait notamment: Claudia Schiffer, Giorgio Armani, Karl Lagerfeld ou encore Eva Mendes. Sur une passerelle installée à quelques mètres de la place Saint-Pierre, Valentino a fait défiler soixante de ses créations. Comme à l'accoutumée, la femme Valentino est glamour à souhait. Robe cocktail en lamé doré, plumes d'autruches sur un bustier, ensemble de voile entièrement brodé de cristal sans oublié boa, boléro ou large ceinture de satin qui apportent la touche finale aux tenues. Après 45 ans de carrière, l'ambassadeur de la couture italienne n'a pas à s'en faire. C'est sous un tonnerre d'applaudissements que la vedette de la soirée, vêtue d'un impeccable costume blanc, a clôturé son défilé.

Les célébrités, triées sur le volet étaient ensuite conviées à une soirée de gala suivie d'un bal dans la prestigieuse villa Borghese et ses jardins. Avant de se rendre au dîner, les plus glamour des people ont à leur tour pavané sur le tapis rouge. Les plus audacieuses ayant choisi le "rouge Valentino", couleur fétiche du créateur, à l'instar de Claudia Schiffer et Sienna Miller.

Une rétrospective du travail de Valentino a par ailleurs débuté le 6 juillet au musée Ara Pacis. Cependant, regarder dans le rétro n'est pas d'actualité pour ce couturier de 75 ans. La retraite reste une perspective inimaginable pour celui qui déclare ne savoir "rien faire d'autre que dessiner des vêtements".

Co.L.

Nos partenaires