25 ans après sa chute, il faut sauver le Mur de Berlin

29/09/14 à 07:50 - Mise à jour à 07:50

Source: Weekend

Cerné par les herbes folles, un pan du Mur de Berlin, flanqué d'un bunker aquatique, surplombe encore la Spree. Mais près de 25 ans après la chute de l'enceinte, ce témoignage du passé menace de disparaître.

25 ans après sa chute, il faut sauver le Mur de Berlin

© iStockphoto

Dans la frénésie qui a suivi le 9 novembre 1989, date de l'ouverture des frontières entre l'ex-Allemagne de l'Est et sa voisine de l'Ouest, les Berlinois se sont empressés de détruire le "Mur de la honte" qui les avait séparés pendant 28 ans. Un quart de siècle plus tard, alors que les touristes se pressent sur les traces du Mur, grandit en Allemagne le sentiment qu'il faut préserver les derniers vestiges de l'édifice, ancien épicentre de la Guerre froide.

Sur la rive sud de la Spree, la rivière qui serpente dans Berlin, un pan de Mur de 18 mètres de long, couvert de graffitis, surgit au bout d'un chemin, flanqué de lampes imposantes et de barrières hérissées de barbelés. Quelques pas plus loin, en contrebas, émerge le vestige le plus précieux pour les historiens: un bunker accolé au Mur, qui abritait 3 des 26 vedettes à bord desquelles les garde-côtes est-allemands patrouillaient à la recherche de fugitifs à la nage.

Mais, après des décennies d'abandon, la Köpenicker Strasse voisine est devenue une rue très prisée des promoteurs et voit fleurir les projets d'immeubles de luxe avec vue sur l'eau. La ville de Berlin voudrait nettoyer la zone, squattée par une communauté hétéroclite de campeurs sous tipis, pour y dessiner une piste cyclable et une route pour les livraisons et services d'urgence.

Le projet a poussé l'historien de la culture Eberhard Elfert, 56 ans, à fonder un groupe de pression pour défendre les vestiges du Mur.

Selon le responsable de la construction à la mairie du quartier, aucune décision n'a encore été prise et un site internet a été créé pour recueillir les avis sur les projets d'aménagement.

En 2013, un projet menaçant une partie de l'enceinte avait provoqué une vaste mobilisation, attirant même la star américaine David Hasselhoff sur les lieux de son concert culte, donné en décembre 1989 près du Mur en train de s'effondrer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires