5 raisons d'aller à Varsovie

27/08/15 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Weekend

Capitale polonaise depuis plus de quatre siècles, Varsovie est une ville où il fait bon vivre et se souvenir. Nos conseils pour l'apprivoiser.

Se replonger dans la démesure soviétique

Le Palais de la culture et de la science

Le Palais de la culture et de la science © Renaud Callebaut

En 1955, Khrouchtchev succède à Staline et impose le pacte de Varsovie à ses pays " amis " d'Europe centrale. La Pologne en fait partie. Cette alliance militaire forcée vaut bien un cadeau de la part du Kremlin. Ce sera l'érection du Palais de la culture et de la science qui forme aujourd'hui le noyau du centre-ville. Cette folie architecturale de 231 mètres de hauteur, inspirée par les gratte-ciel new-yorkais, est une cousine des Sept Soeurs construites à la même époque à Moscou. Remarquablement conservé, l'édifice, qui se visite de l'intérieur et sous tous les angles, permet de se replonger dans le faste communiste. Un fascinant décor de cinéma qui sera bientôt complété par la réouverture de la salle de spectacle qui, dans les années 60, vit se produire sur scène Mick Jagger.

Se mettre au vert parc Lazienki

Le parc Lazienki

Le parc Lazienki © Renaud Callebaut

Varsovie compte quatre-vingt-deux espaces verts. Partout et de toutes les tailles, les paysages arborés ne manquent pas. Où s'octroyer une pause nature ? Le jardin public Ogrod Krasinskich, à l'ouest de la vieille-ville, est apaisant. Mais pour une dose supérieure de chlorophylle, il faut opter pour le parc Lazienki - 72 hectares - dans le quartier des ambassades. Un vrai parcours santé qui commence par les orangeries, se poursuit par une vue sur les pavillons baroques du XVIIe siècle, et se termine par la faune locale : paons en roue libre et écureuils roux à peine plus farouches que ceux de Central Park.

Se perdre (un peu) dans Praga

Le quartier de Praga

Le quartier de Praga © Renaud Callebaut

Le quartier de Praga, sur la rive droite de la Vistule, n'a pas connu le même sort que le reste de la " ville martyre " détruite à 85 % par les Allemands entre 1939 et 1945. Dans son film Le Pianiste (2002), Roman Polanski s'est servi des rues de Praga pour reconstituer le (défunt) ghetto juif. Avec ses immeubles défraîchis et ses petites cours arrière, ses anciennes fabriques en briques rouges et ses adresses alternatives, Praga a la réputation d'être un pôle créatif en pleine effervescence. La réalité est cependant moins pétillante. A moins que la mue n'en soit qu'à ses débuts ? C'est ce qu'avancent les promoteurs immobiliers qui transforment les abords de l'ancienne usine à vodka Koneser en lofts chics. Mais pour l'heure, le quartier peine encore à décoller, même s'il n'est pas sans intérêt et retient l'attention pour son ambiance brute de décoffrage, son emballant Musée du Néon (lire plus loin) et un programme de requalification, la Soho Factory, qui abrite un très recommandable restaurant au décor industriel chic, le Warszawa Wschodnia.

Se balader à Saska Kepa

Saska Kepa

Saska Kepa © Renaud Callebaut

De l'autre côté de la Vistule, non loin du stade national, Saska Kepa offre un paysage urbain bien différent du reste de la ville. Ce village bordé de cafés avec terrasses cultive une douceur de vivre inhabituelle. Les habitants les plus nantis et les ambassadeurs en ont fait leur lieu de résidence préféré. Le caractère unique du quartier, rattaché à Varsovie en 1916 seulement, repose sur l'architecture moderniste présente le long de l'avenue Francuska et dans les rues adjacentes. Les villas d'avant-garde aux allures de maquette y ont poussé par dizaines dans les années 30, en particulier sur la rue Katowicka qui rassemble les plus beaux vestiges du genre. Un indispensable guide rédigé en polonais et en anglais (SAS. Ilustrowany atlas architektury Saskiej K?py) permet de tout savoir et de s'y retrouver aisément.

Par Antoine Moreno

>>> Pour tout savoir sur cette destination, idéale pour un city-trip d'arrière-saison, rendez-vous dans le Vif Weekend Black Mode de ce 28 août 2015.

Nos partenaires