A vendre: îles grecques

25/06/10 à 14:55 - Mise à jour à 14:55

Source: Weekend

La Grèce va vendre une partie de ses 6.000 îles pour financer son énorme déficit public, rapporte le journal The Guardian, vendredi.

A vendre: îles grecques

© IStock

La Grèce va vendre une partie de ses 6.000 îles pour financer son énorme déficit public, rapporte le journal The Guardian, vendredi.

Rien ne sonne plus snob que de posséder une île perdue au milieu de l'océan, de nonbreuses personnalités et businessmen de ce monde ont déjà fait l'acquisition de leur petit lopin de terre perdu dans le grand bleu. Voilà une nouvelle qui devrait plaire aux amateurs d'évasion. La Grèce va vendre une partie de ses 6.000 îles pour financer son énorme déficit public, rapporte le journal The Guardian, ce vendredi. L'état doit en effet faire face à de sérieuses restrictions budgétaires en pleine crise financière et tous les moyens sont bons pour renflouer ses caisses. Selon le quotidien britannique, le gouvernement grec recherche un investisseur pour développer des activités touristiques de luxe sur l'île de Mykonos, une destination touristique populaire. Plusieurs investisseurs potentiels russes et chinois se seraient déjà manifestés. D'autres investisseurs russes et chinois, fanas de ces destinations de voyage, lorgneraient aussi du côté de l'île de Rhodes. Toujours selon The Guardian, Roman Abramovich, propriétaire du Chelsea football club, compterait parmi les personnes intéressées, son porte-parole a toutefois nié l'information.

Moins cher qu'une maison à Mayfair

Une liste publiée sur le site Private Islands répertorie quelques terrains insulaires à vendre. Ainsi l'île de Nafsika d'une superficie d'environ 500 hectares et située dans la mer Ionienne, est en vente pour la bagatelle de 15 millions d'euros. Trop cher? D'autres îles sont affichées à un peu moins de 2 millions d'euros, ce qui est meilleur marché qu'une maison dans le quartier chic de Mayfair ou de Chelsea à Londres.


Seulement 227 îles grecques sont habitées et la décision d'en vendre une partie est aussi motivée par l'incapacité de l'état grec à développer des infrastructures touristiques de base sur la plus grande partie d'entre elles. En vendant ou louant à long terme ces îles le gouvernement désire attirer les investisseurs et créer du travail. Mais de nombreuses îles grecques sont très petites et ne pourraient même pas accueillir une maison.

Les investisseurs de la City ont accueilli la nouvelle avec enthousiasme. "C'est une honte qu'on en soit arrivé là mais c'est au moins la preuve que la Grève est prête à passer à l'action pour répondre à ses obligations", à déclaré Gary Jenkins, analyste financier au sein de Evolution Securities, cité par The Guardian. Depuis les émeutes de mai dernier, l'immobilier a chuté de 10 à 20% à Athènes et les touristes ont fui le pays, les réservations de vacances pour cet été sont en baisse.

Ca.L

(Source : The Guardian)

En savoir plus sur:

Nos partenaires