Australie: perdu dans l'Outback, un touriste survit en se nourrissant d'insectes

10/03/14 à 09:52 - Mise à jour à 09:52

Source: Weekend

Un jeune touriste allemand qui s'était perdu dans l'arrière-pays australien, une vaste région quasi inhabitée, a survécu deux semaines en se nourrissant d'insectes, a raconté la police vendredi.

Australie: perdu dans l'Outback, un touriste survit en se nourrissant d'insectes

© Reuters

Daniel Dudzisz, 26 ans, s'est perdu courant février, alors qu'il effectuait une randonnée entre Windorah et Jundah, deux minuscules bourgades dans le centre du Queensland (est), une zone très peu peuplée qui fait partie de l'Outback.

Il a été retrouvé jeudi par un motocycliste, près de Windorah.

Le jeune homme s'était perdu après avoir été bloqué par les inondations, fréquentes dans cette partie de l'Outback, a-t-il raconté à la police. Pour survivre, il s'est nourri d'insectes.

"Si vous ne l'avez pas entendu de vos propres oreilles --et mes hommes l'ont entendu--, vous ne pourriez pas le croire", a déclaré Mark Henderson, responsable de la police locale, auprès de l'Australian Broadcasting Corporation.

"Il blaguait en disant qu'il n'avait jamais eu faim dans l'Outback australien grâce à l'abondance de mouches qu'on peut manger, et qui apportent des protéines selon lui", a ajouté le policier.

Le jeune Allemand parcourt à pied depuis des mois les Etats de Nouvelle-Galles du Sud et du Queensland, tout en gardant un contact régulier avec les autorités locales au cas où il se perdrait.

Parti le 17 février de Windorah pour Jundah, une distance de 90 km, il s'est retrouvé bloqué entre deux zones inondées par la rivière Barcoo. "Il avait quelques haricots en boite et des céréales mais il les a vite terminés, et il dit n'avoir mangé que des mouches depuis", a précisé Mark Henderson.

Lorsque les autorités de Jundah ont constaté qu'il n'était pas arrivé vers la date prévue, des recherches aériennes ont été lancées, en vain.

Le jeune homme a indiqué à la police qu'il souhaitait continuer son périple, qui doit le mener vers le Territoire du Nord (nord), une région encore plus désolée que celle qu'il vient de traverser.

Daniel Dudzisz n'a pas souhaité être soigné par un docteur. "Il avait certes très faim, mais à part ça, il semblait en bonne forme", a indiqué le policier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires