Bienvenue dans le monde des hôtels de montagne 2.0

03/02/16 à 15:34 - Mise à jour à 15:33

Source: Weekend

Ambiance cool, déco personnalisée, cuisine healthy et joujoux high-tech... De l'Autriche à la Savoie, en passant par la Suisse, voici les nouvelles tendances des cimes, illustrées en quatre adresses.

Bienvenue dans le monde des hôtels de montagne 2.0

A Val Thorens, le Pashmina propose du luxe sans ostentation. © ONLY FRANCE

En octobre dernier, dans notre numéro spécial "vacances d'hiver", nous vantions les vertus des escapades à la neige en mode rural et terroir. Dans un autre genre, nous avons imaginé de nouvelles pistes pour s'en aller skier autrement. Exit les chalets façon Heidi et les dortoirs à skieurs aux horaires stricts. Car un vent de fraîcheur souffle sur les Alpes, dépose une touche de fantaisie urbaine dans un monde immaculé. Alors qu'à Flaine (Haute-Savoie), un hôtel s'apprête à faire le grand écart entre sport, art et bien-être, l'Autriche a inauguré, à Leogang - station romantique -, une sorte d'auberge de jeunesse des neiges, dont même la façade est ludique, transformée en spot d'escalade. En Suisse, Rougemont accueille un hameau-boutique qui devance si bien nos désirs qu'on peut y vivre sans chausser ses moonboots. Et Val Thorens (Savoie) s'offre un premier refuge 5-étoiles, à prix doux et au spa formidable. Dans ces lieux de vie où l'on grignote, barbotte et papote à toute heure, même les plus frileux kiffent la poudreuse.

TOTEM, UN BRISEUR DE CODES À FLAINE

A l'hôtel Totem de Flaine, c'est la dolce vita à la carte.

A l'hôtel Totem de Flaine, c'est la dolce vita à la carte. © SDP

Dans la famille Sibuet, prenons le fils, Nicolas. Fou du design des années 60-70, il investit un hôtel en déshérence à Flaine, petite station tirée au cordeau dans les sixties par l'architecte Marcel Breuer, prince du minimalisme. Austère de prime abord, Flaine peut s'aborder comme un musée à ciel ouvert, dévoilant çà et là sculptures de Vasarely, Dubuffet... De la bâtisse face à une oeuvre de Picasso, Nicolas a gardé cheminées et murs en béton, égayé les chambres de tables en châtaignier brut, de lainages aux motifs ethniques et de tags graphiques. Il a taillé dans l'immense lobby des corners intimes, dont un ski shop cosy comme salon de thé et des salons où dialoguent tables Breuer, chaises Bertoia, sofas Rock the Kasbah et trouvailles chinées. Ici, pas de réception, juste un pass électronique donné par un membre de l'hôtel et hop, à nous la dolce vita à la carte. Oui, à la carte, car si le prix des nuitées est imbattable, libre à chacun de s'offrir un max de petits plus : soin au Spa Pure Altitude, sauna en terrasse dans une ancienne télécabine, café-croissant à toute heure, tapas et cocktails au bar... Le soir, d'aucuns picorent une salade bio, d'autres font le plein d'énergie entre pasta et blanquette pour affronter le fabuleux domaine skiable du Grand Massif, 265 km de pistes tous niveaux aux vues à couper le souffle sur le mont Blanc. D'ailleurs, pour jouir du panorama en chalet d'alpage, on peut déjeuner, rapide et bon, en terrasse du Bissac. Plus raffiné, ultracosy, le restaurant l'Ancolie twiste à merveille fondues ou tartiflettes, excelle dans le foie gras maison... et le mojito !

Le Totem, 180 euros la nuit en chambre double avec petit déjeuner. www.terminal-neige.com

ROUGEMONT, HAMEAU SUISSE ULTRACONNECTÉ

Dans le lounge du Rougemont, on peut consulter près de 2 000 revues sur une tablette.

Dans le lounge du Rougemont, on peut consulter près de 2 000 revues sur une tablette. © SDP

Sur les hauteurs du pimpant village du même nom, sous ses allures de vieux hameau montagnard, ce boutique-hôtel cache bien son jeu. Surprise totale à l'intérieur : dès l'accueil, tout n'est qu'espace, lumière, douceur, chaleur, bref, le chic absolu, conçu pour nous soustraire au monde. On pourrait s'éterniser dans les vastes chambres aux fourrures enveloppantes, lit king size, terrasse avec vue grandiose et cheminées, pour certaines. Mais il y a tant à découvrir encore. Par exemple, nager dans une piscine de mosaïque noire face aux sommets, se faire papouiller au spa, tester son souffle dans l'espace fitness. Ou encore, face à la cheminée du lounge, prendre des nouvelles du monde sur une tablette via une appli qui donne accès à près de 2 000 revues, pleurer sur un mélo hollywoodien de notre choix dans un vrai cinéma de poche. Les épicuriens naviguent entre cave à cigares aux sublimes Patoro, vinothèque où l'on goûte de beaux crus suisses, bar aux cocktails bien frappés et restaurant dont le chef, Jean-Luc Daniel, n'a qu'une devise : bien manger pour bien vivre. Ils en oublieraient presque les 250 km de pistes entre Gstaad et Château-d'OEx, où se cache le restaurant Ermitage, une bonne table qui fait honneur aux produits locaux et au gibier.

Hôtel de Rougemont, à partir de 434 euros la nuit en chambre double avec petit déjeuner. www.hotelderougemont.com

MAMA THRESL, L'OVNI AUTRICHIEN DE LEOGANG

Chez Mama Thresl, on se love avec délectation dans la salle de méditation.

Chez Mama Thresl, on se love avec délectation dans la salle de méditation. © CHRISTOPH SCHOCH

Sa signature ? Urban soul meets the Alps. Rien de moins. Au pied de Saalbach, gigantesque domaine skiable tout juste relié à celui du Tyrol, l'adresse jette une petite bombe dans ce village très tradi : outre les chambres zen qui fleurent bon le sapin, avec balcons donnant sur les sommets, séchoirs à doudounes et gants, TV satellite, Wi-Fi ultrarapide, outre la suite de 130 m2 avec Jacuzzi sur la terrasse, on aime l'accueil à bras ouverts du staff cool et pro, la déco arty qui n'en fait pas trop, et le prêt de caméras GoPro pour filmer nos exploits sportifs. Dans la salle de méditation aux baies immenses et poêle suspendu, on épouse en mode marmotte les rondeurs organiques des banquettes en bois sculpté avant d'aller pulser au rythme de DJ rock ou R'n'B bien déjantés. Côté gourmet, on adore le breakfast protéiné, les sachertorte et mousses aux fruits du corner pâtisserie, les drinks au bar lounge jusqu'au bout de la nuit, les grillades sur pierre de lave et salades croquantes du restaurant. D'ailleurs, en décembre, la maison inaugurait son annexe gourmande sur les pistes, le Hendl Fischerei, où poissons frais et poulets croustillants tiennent la vedette sous un chapiteau design au toit ouvrant.

Hôtel Mama Thresl, à partir de 130 euros la nuit en chambre double avec petit déjeuner. www.mama-thresl.com

PASHMINA, FLEURON DESIGN DE VAL THORENS

A Val Thorens, le Pashmina propose du luxe sans ostentation.

A Val Thorens, le Pashmina propose du luxe sans ostentation. © ONLY FRANCE

Il vient de jaillir au coeur de la plus haute station d'Europe, ravie d'accueillir un 5-étoiles. D'autant qu'il est entièrement conçu et tenu par des enfants du pays dont la réputation d'accueil n'est plus à faire. Luxe donc, mais point d'ostentation. Des tons pierre et bois, rehaussés de fauteuils dodus et de tapis aux tons chauds et d'un soleil qui entre à flots par les baies. Une cinquantaine de chambres et suites avec balcon, dont la plus grande fait 120 m2 : celle-là, tout le monde en rêve, avec sa pièce à vivre immense, sa cheminée, son hammam, sa vidéothèque. Mais on tenterait bien aussi une nuit sur le toit, dans l'Igloo Pod, dôme géodésique chauffé au poêle et ouvert sur le ciel pour compter les étoiles. De toute façon, nous serons égaux devant l'extraordinaire spa l'Occitane, qui déroule sur 400 m2 la totale : piscine, sauna, Jacuzzi, soins et massages parfumés. De quoi se ruer affamé dans l'un des deux restaurants, bistro ou gastro, drivés par le chef étoilé Romuald Fassenet. Il est temps de passer au ski shop pour un repérage des Trois-Vallées, le plus grand domaine skiable du monde. Oui, du monde. Et ce n'est pas Jean Sulpice qui le contestera, lui dont la table d'exception nous fait fondre entre écrevisses, féra fumée et meringue à l'antésite.

Le Pashmina, à partir de 290 euros la nuit en chambre double et en demi-pension. www.hotelpashmina.com

PAR MARIE-AMAL BIZALION

EN PRATIQUE

Se renseigner

A la découverte des Trois-Vallées, le plus vaste domaine skiable du monde.

A la découverte des Trois-Vallées, le plus vaste domaine skiable du monde. © ONLY FRANCE

Office de tourisme de Flaine : www.flaine.com

Office de tourisme de Rougemont : www.chateau-doex.ch/fr/Rougemont

Office de tourisme de Leogang : www.saalfelden-leogang.com

Office de tourisme de Val Thorens : www.valthorens.com

Y aller

Chacun de ces hôtels est accessible en train.

Prix et réservations auprès de la SNCF : www.voyages-sncf.com

Il faudra parfois compléter par un petit voyage en bus ou en taxi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires