Charleroi, ville d'art et d'acier

18/07/13 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Weekend

Du Rockerill au BPS22 en passant par le Musée de la Photographie et le Théâtre de l'Ancre, le Pays Noir allie passé industriel et création contemporaine.

Charleroi, ville d'art et d'acier

© CD

Apéros industriels

Jeudi soir, 21h. Le long de la route de Mons reliant Charleroi à Marchienne-au-Pont, les réverbères crépitent. Derrière, les usines sombres se dressent telles de mastodontes de briques et d'aciers. Aux alentours, les voitures se mettent à affluer. Quelques-unes d'abord, des dizaines ensuite.

De mai à juillet, les Apéros industriels prennent place, chaque jeudi, au Rockerill, dans les forges de la Providence, ancien fleuron de l'industrie hennuyère.

Abandonnée, feu l'usine de John Cokerill a repris vie sous l'impulsion d'un groupe d'artistes iconoclastes : le collectif Têtes de l'Art. De jour, le Rockerill propose des expositions telles que "De Chair et d'Acier", ode au passé sidérurgique wallon. En soirée, concerts rock et musique électro attirent un public avide d'ambiance underground.

Safari urbain

À l'image du collectif Têtes de l'Art, nombres d'artistes carolos, décomplexés, ont aujourd'hui pris le parti d'assumer leurs origines.

Parmi ceux-ci, Nicolas Buissart, artiste provocateur, est à l'origine du désormais célèbre Charleroi Adventure, un véritable safari urbain emmenant les curieux à travers les terrils, friches industrielles et espaces de création artistique de la cité industrielle.

La visite attire chaque week-end des touristes de tous horizons. Flamands, Hollandais, Suisses, Allemands ou encore Espagnols se font une joie de suivre ce guide alternatif à l'anglais improbable et aux références wikipediesques.

Amoureux de sa ville, l'artiste explique : "L'avantage du safari à pied, c'est qu'on se déplace lentement, ce qui permet de voir ce qu'il a derrière la crasse, les détails, le passé, la beauté. Cette ville est tellement moche, qu'elle en devient belle".

D'art et d'acier

Dans le centre-ville, les arts alternatifs contrastent délicieusement avec les bâtisses au style Art déco et Art nouveau. Du centre chorégraphique national, Charleroi-Danse, installé dans les anciennes Ecuries de la gendarmerie, au Théâtre de l'Ancre, lauréat du prix du Hainaut des arts et de la scène en 2012 pour sa programmation avant-gardiste, les artistes se réapproprient les anciennes bâtisses.

À deux pas, le BPS22, monstre de fer et de verre, accueille expositions et performances d'art contemporain. Installé dans l'ancien bâtiment provincial Solvay, ce forum d'art moderne défend une programmation non-traditionnelle, en lien étroit avec l'actualité sociétale.

En périphérie, le Musée de la photographie (le plus grand d'Europe !), établi dans l'ancien carmel néo-gothique de Mont-sur-Marchienne, et le Bois du Cazier allient structures séculaires et design.

Ville d'art et d'acier, Charleroi est désormais entrée dans l'ère de la modernité.

En pratique:

Où boire un verre ? L'Impasse Temps. Parenthèse multicolore dans une ville grisâtre, l'Impasse Temps séduit par sa décoration baroque et son atmosphère chaleureuse. Les cocktails y sont aussi colorés que la décoration. Rue de Dampremy, n°61, 6000 Charleroi. Les Anges. Cette taverne à l'ambiance feutrée et à la décoration Art Déco est également un repère d'artistes. Rue de Marchienne, n°42, 6000 Charleroi. Le Prince Baudouin. Café-taverne très prisé, le Prince Baudouin est l'un des plus anciens établissements du centre-ville. Il charme par son atmosphère classe et stylée. Place Albert 1er, n°17, 6000 Charleroi. Le Harpers Café Bar. Bar lounge ouvert il y a quelques semaines, le Harpers propose une large carte de cocktails et une ravissante terrasse en partie couverte. Boulevard Joseph Tirou, n°88, 6000 Charleroi. L'Irish Times Pub. Ce pub irlandais propose une carte composée essentiellement de boissons du pays. Rythmé par les matchs de football et les concerts live, l'Irish est souvent bondé les vendredi et samedi soirs. Boulevard Joseph Tirou, n°61, 6000 Charleroi. Où manger ? Rouge Rouge Magnifique. Restaurant à l'ambiance intimiste et au personnel extrêmement sympathique, Rouge Rouge Magnifique propose une carte originale de mets méditerranéens. Rue Charles Dupret, n°15, 6000 Charleroi. Le Luxembourg. Etablissement à la décoration simple mais chaleureuse, le Luxembourg est une brasserie classique. Au menu : des plats traditionnels. Simple et efficace. Rue du Pont Neuf, 41, 6000 Charleroi. MotsàMo. Petit restaurant atypique (les clients peuvent s'ils le souhaitent repartir avec la décoration de table...) et coloré, MotsàMo propose une excellente carte de salades et de pâtes. Boulevard Devreux, n°18, 6000 Charleroi. Les 3 p'tits bouchons. Ce restaurant gastronomique, installé dans une ancienne maison de maître à Marcinelle, propose une cuisine traditionnelle revisitée et ponctuée de notes orientales. Avenue Paul Pastur, n°378, 6000 Charleroi.

Musées

Musée de la Photographie,avenue Paul Pastur, n°11, 6032, Marchienne-au-Pont.
Le Musée des Beaux-Arts,Place du Manège, n°1, 6000, Charleroi.

Le Bois du Cazier,rue du Cazier, n°80, 6001, Marcinelle.

Le Musée du verre,rue du Cazier, n°80, 6001 Marcinelle.

Espace Jules Destrée,Place Charles II, Hôtel de Ville de Charleroi, 6000 Charleroi.

Théâtre, spectacles et concerts

Charleroi-Danse, Boulevard Mayence, n°65-C, 6000 Charleroi. Eden,Boulevard Bertrand, n°1-3, Charleroi. Rockerill, rue de la Providence, n°136, 6030 Marchienne. Théâtre de l'Ancre,rue de Montigny, n°122, 6000, Charleroi. Le Vecteur,rue de Marcinelle, n°30, 6000, Charleroi. Le PBA,Place du Manège, n°1, 6000, Charleroi.

La Ruche Théâtre,avenue Marius Meurée, n°1, 6000 Marcinelle.

Expositions

BPS22,Boulevard Solvay, n°22, 6000, Charleroi.

Rockerill, rue de la Providence, n°136, 6030 Marchienne. Maison Magritte,rue des Gravelles, n°95, 6200, Châtelet.

Pour en savoir plus : http://www.paysdecharleroi.be/

Nos partenaires