Cinq conseils pour bien réussir ses vacances au ski

14/11/16 à 09:34 - Mise à jour à 20/02/17 à 10:44

Source: Weekend

Choisir sa station, voyager avec son matériel, réserver son forfait, glisser en toute sécurité... Tous nos conseils pour partir le ski léger.

Cinq conseils pour bien réussir ses vacances au ski

© SDP ESF

Anticiper son départ

Les sommets français, première destination ski devant l'Autriche et l'Italie, sont très prisés par la clientèle belge, particulièrement organisée. "Les Belges réservent leurs vacances à la montagne presque cinq mois avant leur départ, au contraire des Français, plus météo-réactifs", constate Jean-Marc Silva, directeur général de France Montagnes. Les familles avec enfants, en quête de logements attractifs, doivent donc impérativement anticiper, notamment s'ils souhaitent partir dans leurs stations fétiches de la Maurienne (Les Karellis, Valmeinier... ), de la Tarentaise (Valmorel, Paradiski... ) ou des Portes du Soleil, dont les prix flambent en fonction du calendrier scolaire français. Les skieurs sans contraintes (étudiants, retraités... ), ayant la possibilité de jouer sur les dates ou la destination, pourront en revanche étudier les solutions de dernière minute proposées par les stations, voyagistes et sites spécialisés.

Étape indispensable, le réglagle du matériel et des chaussures.

Étape indispensable, le réglagle du matériel et des chaussures. © SDP SKISET

Autre suggestion ? Décaler son départ pour partir non plus pendant les vacances de Carnaval mais à Pâques, comme le suggère la vaste campagne "Le Printemps du ski", riche en forfaits à prix mini et en animations variées.

Si beaucoup composent encore leur voyage à la carte, en comparant sur le Web, l'on peut aussi confier son séjour à un tour-opérateur, capable de régler vos vacances dans les moindres détails. Une option gain de temps mais pas seulement, les voyagistes bénéficiant souvent de réductions non négligeables en jouant sur les volumes.

Dans tous les cas, pensez à vérifier auprès de votre assureur que vous êtes bien couverts pour la pratique des sports d'hiver et réservez dès que possible la garderie et les cours de ski en précisant la langue de votre choix, français, anglais ou néerlandais.

Caler son voyage

Pour gagner les stations tricolores des Alpes du Nord, du Sud, des Vosges ou du Jura, vous êtes nombreux à préférer la voiture. Avant le départ, il convient de réviser son véhicule et de vérifier que l'on dispose des équipements adaptés, pneus neige ou chaînes, que l'on peut s'exercer à installer avant le départ. Un entraînement particulièrement utile lorsqu'on doit chaîner pour la première fois sous la neige, après de longues heures de conduite et sur des aires parfois très encombrées.

Avant le départ, faites réviser votre véhicule.

Avant le départ, faites réviser votre véhicule. © CANDY 1812

Si vous voyagez en train avec le Thalys Neige, au départ d'Anvers ou de Bruxelles, n'hésitez pas à réserver vos billets plusieurs mois à l'avance. "C'est le meilleur moyen d'obtenir les prix les plus bas", affirme Emmanuel, du blog journauxdevoyages.com. "On peut aussi privilégier les départs matinaux ou tardifs, plus économiques." Des navettes au départ des gares d'Albertville, Moûtiers mais aussi d'Oulx ou de Briançon, permettent ensuite de monter en station. En ce qui concerne l'avion, sachez que la plupart des compagnies aériennes transportent gracieusement le matériel de ski, à l'image de Brussel Airlines, et qu'il existe une multitude de navettes au départ des aéroports de Chambéry, Lyon mais aussi Genève, où l'on retrouve des compagnies low-cost facilitant l'organisation de courts séjours. Dans le même esprit, Ryanair ouvre cet hiver une liaison Bruxelles-Grenoble.

Se préparer physiquement

"Pour éviter de se blesser, l'idéal est de commencer à s'entraîner un ou deux mois avant les vacances, conseille Marie Martinod, vice-championne olympique de half-pipe, invitée par le ministère français de la Ville, de la Jeunesse et des Sports à délivrer une série de conseils préventifs aux skieurs. Vous pouvez réclamer un mini-programme dédié aux coachs de votre salle de sport ou à votre kinésithérapeute ou, à défaut, pratiquer quelques exercices simples à la maison (gainage, exercice de proprioception sur un manche à balai, position de la chaise...) pour réveiller muscles et articulations avant le grand départ. C'est aussi le moment de faire l'inventaire de votre équipement, skis et vêtements, afin d'être paré à affronter le froid.

Se familiariser avec le domaine

Arrivés à destination, faites vérifier et régler, par un professionnel, votre matériel, semelles, fixations, chaussures, en fonction de votre poids et de votre niveau. Sinon, louez le tout sans oublier un masque, des lunettes et un casque.

Pour les enfants, et les adultes, le casque n'est pas une option... © © SDP SKISET

Pour les enfants, et les adultes, le casque n'est pas une option... © © SDP SKISET © SDP SKISET

S'il n'est pas obligatoire pour les adultes, il est fortement recommandé. Si vous n'avez pas encore votre forfait, étudiez les différentes possibilités (demi-journée, journée, semaine...) selon vos capacités et vos envies. Attention aux petits prix ! "Ils concernent généralement la station de résidence sans permettre l'accès à l'ensemble des domaines reliés", insiste Emmanuel de journauxdevoyages.com. Procurez-vous un plan des pistes version papier (avec le froid, les téléphones se déchargent plus vite), afin de repérer les itinéraires adaptés à votre niveau et préparez votre sac en y ajoutant de l'eau, de la crème solaire et des en-cas.

Skier responsable

La règle d'or, c'est de débuter en douceur, sous peine de se faire mal et d'hypothéquer le reste du séjour. Tête, bras, bassin, genoux, chevilles... Commencez par un petit échauffement sur place et consacrez le premier jour à des pistes faciles, permettant de se mettre en jambes et en confiance. Repérez et respectez la signalisation, qu'il s'agisse de ralentir, d'ôter sacs et dragonnes dans les remontées mécaniques ou de renoncer aux pistes fermées. Consultez également la météo. Cela vous permettra de partir avec une couche supplémentaire ou un masque spécial brouillard si besoin. Sur les pistes, adaptez votre comportement en respectant les règles de base du skieur : ne pas couper la trajectoire des autres skieurs, respecter la règle de priorité du skieur situé en aval (situé en dessous), maîtriser votre vitesse et votre trajectoire, s'arrêter sur le bord sans gêner... En cas d'accident, signalez-vous en installant vos skis en croix et utilisez le numéro d'urgence indiqué sur les plans et les forfaits en mentionnant le nom de la piste.

Pour les adeptes du hors-piste, il convient de se renseigner précisément sur les conditions climatiques, de s'entourer de professionnels de la montagne, d'avoir avec soi le matériel adéquat (sonde, pelle, détecteur de victimes d'avalanches...) et de ne pas surestimer son niveau.

Ces quelques précautions prises, place au plaisir de la glisse !

Par Audrey Grosclaude

Nos partenaires