Citytrip: Le Paris de Kris Van Assche

24/02/18 à 11:00 - Mise à jour à 23/02/18 à 10:39
Du Le Vif Weekend Black du 15/02/18

Il y a vingt ans, le créateur belge débarquait dans la capitale française pour un stage de quatre mois. Aujourd'hui, il clôture une décennie à la direction de Dior Homme. Et nous souffle ses coins préférés de la Ville lumière.

Sa longévité fait figure d'exception, dans ce milieu où les va-et-vient de créateurs d'une griffe à l'autre sont monnaie courante. Voilà en effet dix bonnes années que Kris Van Assche a pris les rênes de Dior Homme. Quand, en 2007, il s'installe dans le fauteuil d'Hedi Slimane, de nombreux critiques pensent pourtant que cette nomination fera long feu. "Hedi était idolâtré dans le secteur, fait observer notre compatriote avec le recul. Je savais que ce ne serait pas évident, mais j'ai gardé la tête froide. Il est toujours plus facile de reprendre une affaire qui fonctionne mal. Mais Dior Homme connaissait un succès incroyable. Je me trouvais donc face à un choix cornélien : redémarrer sur les mêmes bases, ce qui revient à être haï de tout le monde, ou tout modifier, ce qui ne fait plaisir à personne. Que faire face à ce dilemme? Travailler dur, croiser les doigts et espérer survivre." Le Belge, originaire de Londerzeel, optera finalement pour "une évolution", comme il nous le confie lorsque nous le rencontrons dans son studio, au QG de la marque. "J'ai progressivement marqué la griffe de mon empreinte. Il fallait que Dior reste Dior, mais à ma manière. J'étais au début de la trentaine. Je savais que j'allais beaucoup apprendre. Mais je n'étais pas naïf, cela serait dur..."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires