Corinthe

11/04/14 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Weekend

Centre administratif, commercial et culturel du Péloponnèse, Corinthe est une ville très agréable. Parsemée de parcs et de places, la cité abrite un port de pêche pittoresque.

Corinthe

© Thinkstock

Les jolis sentiers invitent à la promenade, aux terrasses ou encore au shopping dans les petites boutiques.

Dans l'Antiquité, Corinthe était l'une des villes principales de Grèce. Elle a joué un rôle important durant la Guerre du Péloponnèse où elle est devenue la capitale de la Ligue achéenne. Jules César fit de Corinthe la capitale de la province d'Achaïe.
Au Moyen Âge, Corinthe et Acrocorinthe ont été fusionnés pour ériger un fort impressionnant situé sur un monolithe dominant la ville.

En 1858, un tremblement de terre puissant a fortement endommagé Corinthe. On a construit une nouvelle version de la ville neuf kilomètres plus loin en matériaux résistants aux tremblements de terre. Aujourd'hui, la charmante ville de Palaiá Kórinthos a remplacé l'ancienne Corinthe.

Que fait-il visiter?

- La partie située près de la mer, près de la place El Venizelos et sa statue imposante de Pégase; le petit port de Floisvos, tout près de Kalamia, une grande plage de galets bordée de cafés et de tavernes.

- La zone piétonnière dans la rue Pilarinos Zografos où les habitants se rencontrent dans les cafés, les bars et les magasins.

- Place Perivolakia: l'endroit idéal pour prendre une consommation. En face se tient le palais de justice impressionnant flanqué de la statue de l'archevêque Damascenus (1890-1949).

- L'église Apostolos Pavlos, du nom de l'apôtre Paul qui a vécu à Corinthe et qui est le saint patron de la ville. L'église a été construite après les tremblements de terre de 1928.

- Le musée de folklore historique exposant 3500 costumes des 18e et 19e siècles issus de toute la Grèce.

- Le musée ecclésiastique de 1973 présente une collection importante de manuscrits, de costumes du haut clergé, d'icônes, de photos...

Autour de Corinthe

- Le site archéologique de la ville antique de Corinthe située à neuf kilomètres de la ville moderne. Vous pouvez y visiter la cour d'Apollon, les ruines de la fontaine Pirini, les fondements d'une grande basilique romaine, le temple de la déesse Tyché, les ruines de commerces, le temple d'Apollon, les ruines d'un théâtre et la fontaine Lerna.

- Acrocorinthe: l'histoire de cette forteresse remonte à 4000 avant Jésus Christ. Elle abrite un musée archéologique qui expose une collection d'objets issus de la préhistoire, de la période byzantine et de l'époque romaine. D'une hauteur de 575 mètres, la forteresse est la plus haute et la plus imposante de Corinthie. Les murs actuels de la forteresse entourée d'un jardin botanique datent du Moyen Âge. Et la colline d'en face abrite un château médiéval du treizième siècle qui se visite également.

- Le Canal du Corinthe: l'idée est apparue à l'époque de Périandre au sixième siècle avant Jésus Christ. L'objectif était de relier le golfe de Corinthe au golfe Saronique. Le projet mettra très longtemps à voir le jour : la construction ne s'est terminée qu'en 1892, après l'indépendance grecque. Le canal mesure 6.346 mètres de long, près de 15 mètres de large et 8 mètres de profondeur.

- Possidonia et son passage antique de Diolos. Le chemin pavé a été utilisé au sixième siècle avant Jésus Christ pour faciliter le passage des petites embarcations.

- Lechaio: une jolie station balnéaire située à dix kilomètres à l'ouest de Corinthe. Les ruines sont toujours visibles. Les fouilles ont exhumé la basilique chrétienne du 5e siècle. La ville est entourée d'une vallée fertile où l'on cultive le célèbre raisin de Corinthe.

MS/Trad. CB

En savoir plus sur:

Nos partenaires