Dix touristes et expatriés arrêtés au Cambodge pour "danses pornographiques"

28/01/18 à 22:00 - Mise à jour à 22:00

Source: Afp

Dix étrangers ont été arrêtés dans la ville cambodgienne de Siem Reap pour d'être adonnés à des "chansons et des danses pornographiques", a annoncé dimanche la police, le royaume tentant de "moraliser" le comportement des touristes.

Dix touristes et expatriés arrêtés au Cambodge pour "danses pornographiques"

© iStockphoto

Sur son site internet, la police nationale cambodgienne fait état de l'arrestation de six Britanniques, deux Canadiens, un Néo-Zélandais et d'une dixième personne sont la nationalité n'est pas précisée.

Ces étrangers, passibles d'un an de prison en cas de condamnation pour pornographie, devaient comparaître dimanche, trois jours après leur arrestation dans une villa de Siem Reap, la ville du nord connue pour sa proximité avec les ruines d'Angkor Wat.

Duong Thavry, de la police locale, a indiqué à l'AFP que certaines des personnes arrêtées étaient des expatriés et d'autres des touristes présents au Cambodge depuis plusieurs mois. "Nous sommes intervenus parce qu'ils avaient commis des actes contraires à notre culture", a-t-il dit.

Tous ont été arrêtés pour des "chants et des danses pornographiques", a précisé la police nationale en publiant des photos de couples simulant des actes sexuels lors d'une fête.

Certaines des personnes apparaissant sur ces photos ne figurent cependant pas sur le cliché où sont alignés les 10 prévenus.

Les autorités ont affirmé que des dizaines de touristes avaient été relâchés.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a dit être en contact avec ses ressortissants arrêtés au Cambodge, affirmant qu'ils étaient au nombre de cinq et non six.

Les touristes visitant Angkor Wat séjournent généralement à Siem Reap, une ville qui compte de nombreux hôtels, bars et discothèques.

Les autorités cambodgiennes ont tenté ces dernières années de moraliser le comportement des touristes près des temples d'Angkor, sévissant contre ceux qui postent par exemple des images suggestives.

En 2016, les responsables du site avaient aussi fait part de leur intention de ne plus tolérer n'importe quelle tenue vestimentaire.

Le complexe d'Angkor, merveille de l'architecture khmère du XIIe siècle, compte plus d'une centaine de temples et constitue la principale destination touristique de ce pays d'Asie du Sud-Est.

En janvier 2015, trois touristes français et deux soeurs américaines avaient été expulsés du Cambodge pour s'être photographiés nus dans un des temples du complexe d'Angkor. Ils avaient été condamnés à six mois de prison avec sursis et interdits de séjour au Cambodge pendant quatre ans.

Nos partenaires