Du charbon à la culture: La renaissance de la Région de la Ruhr

15/09/17 à 15:18 - Mise à jour à 18/09/17 à 12:13

Débarrassée de la poussière de son passé industriel, la Région de la Ruhr brille aujourd'hui comme métropole d'art et de culture. Et les big five - Dortmund, Bochum, Duisbourg, Essen et Oberhausen - en sont les joyaux !

Du charbon à la culture: La renaissance de la Région de la Ruhr

Dortmund © Getty Images/iStockphoto

200 musées, 250 festivals, 120 théâtres, 100 édifices de concert, 100 centres culturels, 3 grands théâtres de comédies musicales, 3500 monuments industriels... C'est un euphémisme de dire que ces dernières années, la Région du Ruhr (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) a investi massivement dans la culture. Cela en surprendra peut-être certains, mais l'Allemagne est la première destination européenne pour les amateurs de culture.

Débarrassée de ses nuages noirs

Il n'en a pas toujours été ainsi. Il n'y a pas si longtemps la Ruhr évoquait surtout les images de mineurs au visage couvert de suie et les nuages noirs crachés par les cheminées des grands complexes industriels. Si aujourd'hui encore, les chevalements caractéristiques, les hauts-fourneaux et les citernes déterminent une partie de la skyline de la Ruhr, ils sont devenus les symboles du passé industriel de la région. Certains anciens temples de l'industrie ont même subi une reconversion totale. L'ancien entrepôt de Union-Brauerei à Dortmund, reconnaissable à des kilomètres grâce à l'énorme U sur le toit, a été transformé en centre d'art reconnu dans le monde entier. Le musée du Dortmunder U-Turm expose une collection passionnante de photos, de sculptures et de peintures des 20e et 21e siècles. Le Zeche Zollverein à Essen, où l'on a extrait du charbon jusqu'au milieu des années 1980, incarne la transition d'une métropole industrielle vers un centre culturel. Depuis 1989, le complexe fait partie du Patrimoine mondial de l'Unesco.

Capitale culturelle d'Europe

La conversion a connu son point d'orgue en 2010, quand la Ruhr a été proclamée capitale culturelle de l'Europe. Cette reconnaissance a non seulement attiré les touristes à Dortmund, Bochum, Duisbourg, Essen et Oberhausen, mais les petites villes en ont également profité. Et depuis, le nombre de visiteurs amateurs de culture ne fait qu'augmenter. Organisée dans plusieurs lieux spectaculaires de la région, la Ruhrtriennale attire énormément de monde : c'est un festival de musique, danse, et de beaux-arts. Contrairement à ce que son nom pourrait faire croire, la triennale a lieu tous les ans. Si elle porte ce nom, c'est parce que la direction artistique est confiée tous les trois ans à un grand-maître différent.

Lien entre passé et avenir

Le Deutsches Bergbau-Museum à Bochum, le plus grand musée de la mine du monde (il accueille 400 000 visiteurs par an) rend hommage au passé industriel de la région. Après une descente dans la mine, les visiteurs prennent l'ascenseur jusqu'au sommet du chevalement de 63 mètres de haut où ils bénéficient d'une vue panoramique impressionnante. Le Henrichshütte à Hattingen qui employait des milliers de travailleurs forcés durant la Seconde Guerre mondiale, établit lui aussi lien entre le passé et l'avenir. Le musée de l'industrie est considéré comme l'une des "perles cachées" de la Ruhr. Et si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à visiter le DASA (Arbeitsschutzaustellung) qui vous permet de vous faire une idée de la vie quotidienne des ouvriers industriels d'autrefois.

Une plongée profonde

Et si vous avez envie d'une dose de culture supplémentaire, la Ruhr a quelques suggestions. Le Red Dot Design Museum à Essen héberge l'une des collections de design contemporain les plus importantes d'Europe. Conçu par l'architecte britannique David Chipperfield, le musée Folkwang abrite de la peinture moderne, des sculptures et des photographies. N'hésitez pas non plus à vous rendre au Gasometer à Oberhausen, une ancienne citerne de gaz transformée en hall d'exposition majestueux. Le parc archéologique de Xanten (près de Duisbourg) vous fait revivre l'époque romaine. Qu'attendez-vous pour vous rendre dans la Ruhr ?

Nos partenaires