En images: populaire puis underground, la piscine Molitor, joyau Art Déco devient hôtel de luxe (avant/après)

20/05/14 à 15:41 - Mise à jour à 15:41

Joyau de l'Art Déco parisien, fermé depuis 1989, la célèbre piscine Molitor, rouvre ses portes sous forme d'hôtel de luxe, aux antipodes du lieu populaire puis underground qu'elle fût il n'y a pas si longtemps. Une renaissance qui crée la polémique.

Inaugurée en 1929 par les nageurs champions olympiques Johnny Weissmuller alias Tarzan et Aileen Riggin Soule, la piscine Molitor, située dans le luxueux XVIe arrondissement parisien, aux abords du bois de Boulogne, entre le stade Roland-Garros et le parc des Princes, a longtemps été célèbre pour sa décoration Art déco ou pour avoir été le théâtre de la première apparition du bikini après 1945.

Quand "Le Paquebot blanc" ferme ses portes en 1989, et est inscrit l'année suivante aux Monuments historiques. L'un des plus importants ensembles de l'architecture parisienne des années 1930, du style Steam Liner est désormais protégé. Dès cette époque, les graffeurs en font leur terrain de jeux, après que ce joyau ait été pillé de ces objets Art déco. En 2001, la piscine Molitor abritera aussi une rave party qui marquera les esprits.

Cette mythique piscine vient de rouvrir ses portes, après deux ans et demi de travaux, sous la forme d'un hôtel de luxe, 5 étoiles. Ainsi, le site Molitor comptera 124 chambres donnant sur la piscine, un restaurant, un bar, et un toit-terrasse, en plus évidemment des bassins d'hiver et d'été (respectivement 33 et 46 mètres). Aux commandes de la cuisine, le chef étoilé Yannick Alleno (chef du restaurant de l'Hôtel Cheval Blanc à Courchevel, des deux Terroir Parisien et bientôt du 3 étoiles Ledoyen à Paris).

Une nuit à la piscine Molitor coûte désormais en moyenne 300 euros. Il est bien loin le temps des free party.

En savoir plus sur:

Nos partenaires