En route pour le "Sex And The City Tour" !

28/05/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Weekend

A New York, il est possible de suivre les traces des héroïnes de Sex and The City.

En route pour le "Sex And The City Tour" !

© Dimitri Mellos

Arpenter New York à la façon de Carrie, Charlotte, Miranda et Samantha... et se délecter de tous leurs bons plans? Very simple : il suffit d'embarquer dans le bus du "Sex And The City Tour".

New York est la cinquième héroïne de Sex And The City, s'enthousiasme Darren Star, le producteur de la cultissime série. Cap sur Big Apple, donc ! Pour découvrir... et savourer tous les bons plans de ce plateau de tournage grandeur nature, sur les traces des quatre girls les plus attachantes du petit écran. Qui résisterait, en effet, à troquer ses baskets pour les stilletos Manolo Blahnick de Carrie (Sarah Jessica Parker), Charlotte (Kristin Davis), Miranda (Cynthia Nixon) et Samantha (Kim Cattrall)? A tremper ses lèvres dans un verre de Cosmo (lire aussi pages...), le cocktail made in Manhattan si prisé par la chroniqueuse-fashionista aux mille aventures et qui attend désespérément le grand amour avec Mr Big (Chris Noth)? A déguster un "cup cake", le petit péché sucré qui fait fondre de plaisir les quatre superwomen new-yorkaises sur le banc de Magnolia, un salon de thé hypissime du West Village?

Et pourquoi pas, revivre, en chair et en os, quelques scènes iconiques de Sex And The City ? Se balader dans Manhattan à la façon de Carrie Bradshaw n'est pas qu'un rêve romantique. Plus de 1 000 fans de la série passent chaque semaine de l'autre côté du petit écran, emmenées notamment par Stéphanie Schweitzer et Lisa Blythe Pelman, les très dynamiques guides du "Sex And The City Tour", organisé par On Locations. Tous les petits secrets des "BFF" sont compris dans le prix (40 dollars, environ 26 euros, par personne)... alors, accrochez-vous bien à votre siège, New York n'a jamais été aussi "sexy".

1. Rendez-vous pour le départ devant le Plaza Hotel
Dans son imper noir laqué, joliment bottée, lunettes Ray-Ban sur le nez, Lisa est "notre Carrie, notre meilleure amie, notre confidente de service", promet-elle. "Les hommes belges sont-ils aussi savoureux que les moules et la bière?", s'enquiert-elle. Le ton est donné: humour grivois, anecdotes sexy, gare aux machos, il n'y en a que pour les séductrices indépendantes et les femmes émancipées sur le "Sex Tour" (seuls de rares "mâles courageux" ont osé monter dans le bus-harem qui est notre cocon pour les trois heures et demi que dure la visite). "Pensez-vous que Carrie va épouser Mr Big dans le film ?", demande Lisa, la main sur le coeur, et comme si notre vie à toutes en dépendait. La sortie de Sex And The City sur grand écran a décuplé le piquant de l'aventure...

Le coup d'envoi est donné devant le très remarquable Plaza Hotel, au coin de Central Park et de la Cinquième Avenue. Construit en 1907, cet immeuble, parmi les monuments les plus filmés de New York, a servi de décor à plusieurs scènes de la série, dont celle, mémorable, où Carrie en robe blanche aperçoit Mr Big le jour des ses fiançailles avec Natasha. Ce n'est évidemment ni le premier, ni le dernier de leurs "adieux"... alors, "Excitées ?" "Youuuuhou !", répondent d'une seule voix les nanas à bord du bus, vraie capsule à voyager entre épisodes, saisons, et lieux phares de Sex And The City.

2. Plongée dans les boutiques chics de la 5e Avenue
Immersion immédiate garantie sur la Cinquième Avenue, encadrée des boutiques les plus exclusives de Manhattan. Les façades défilent comme la pellicule d'un film : à gauche, le fameux diamantaire Tiffany's, destination rêvée des couples new-yorkais à la recherche de la bague de fiançailles. C'est devant cette célèbre institution que Charlotte et Tray décident de "faire le pas". Un peu plus bas, on passe devant Takashimaya, la spacieuse boutique japonaise où les quatre copines s'amusent à essayer des parfums. Lisa pointe du doigt Tao, le restaurant trendy où nos "BFF" "gossipent" tant qu'elles le peuvent sous l'oeil assoupi du Bouddha géant. Puis c'est le New York Sport Club où Miranda fait sa gym et le parc où la petite chienne de Charlotte déclenche la passion des clebs du quartier. "Oh, regardez, il y un peu d'action en ce moment", plaisante Lisa, pointant du doigt les toutous lancés dans une course-poursuite sur terre battue. Pendant ce temps, dans le bus, les extraits des meilleurs moments de la série sont diffusés sur des écrans vidéos, suscitant des applaudissements nourris.

3. Arrêts au sex-shop... et à l'église de la Transfiguration
La perspective s'ouvre alors sur le Flatiron Building, célèbre édifice historique, souvent comparé à un fer à repasser pour sa silhouette en biseau. L'architecture de New York s'invite en guest-star pendant cette visite qui passe aussi par la Public Library et Bryant Park, le site des défilés de mode semestriels, en empruntant les rues en pavés où l'on remarque aussi les fameux "fire escape", les escaliers de secours accrochés aux façades couleur brique de SoHo. Mais revenons à des choses plus essentielles... Premier arrêt devant le sex-shop The Pleasure Chest de Tribeca, là où Charlotte craque pour son "lapin". Pour quelques minutes, on se sent vivre dans la peau d'une Samantha, femme fatale aux hormones féminines bouillonnantes. La boutique offre une remise de 15% aux clientes du Tour. Et pour joindre ensuite l'idée au geste, on reprend le bus en direction d'un secret bien gardé de la mégapole : le petit jardin de l'église de la Transfiguration, là où Samantha aperçoit un jeune frère épiscopalien en soutane et décide de le séduire. "Les Episcopaliens ne sont pas tenus au célibat", précise Lisa. Dieu merci !

4. Cap sur les quartiers arty
Si de nombreuses scènes de Sex And The City ont été tournées en studio, l'essentiel de l'action en extérieur a bel et bien pris place dans les quartiers les plus trendy de New York. Vrais "Manhattanites", les quatre héroïnes ont leurs habitudes dans le West Village et SoHo (Charlotte y travaille dans la vraie galerie d'art Louis K. Meisel, sur Prince Street), et dans le Meatpacking District, cet ancien quartier des équarisseurs, aujourd'hui devenu un terrain d'action providentiel des fashionistas.

5. Du club privé aux place to be
Que voyons-nous en face de la boutique de Yohji Yamamoto ? "C'est le terrain de basket où Steve vient jouer", indique Lisa alors que l'on aborde le "Meatpack". Le bâtiment en brique au coin de Gansevoort Street et de la 13e rue, abrite, lui, le club privé Soho House. Avec sa piscine en terrasse, cette institution est réservée aux membres, triés sur le volet, qui déboursent 1 200 dollars (environ 780 euros) l'année pour profiter de ce refuge ultrachic. On se souvient que Samantha avait utilisé une fausse identité pour s'y faufiler et y inviter ses amies. La troupe avait ensuite passé un mauvais quart d'heure quand l'imposture avait été démasquée... Dans ce quartier ultrabranché, Carrie, Samantha, Charlotte et Miranda profitent aussi de la terrasse de la brasserie française Pastis, certes le meilleur endroit de tout New York pour voir et être vues...

6. Défilés de stars
Dans un périmètre de quelques rues autour de Pastis, les frontières entre réalité et fiction sont certainement les plus brouillées de Manhattan. En face d'un ancien entrepôt à la devanture rouillée, une équipe de tournage est en pleine effervescence. Dans le jardin d'enfants tout proche, les actrices Liv Tylor et Julianne Moore se fondent parmi les mamans. Drew Barrymore, Kate Hudson, Philip Seymour Hoffman sont des habitués du coin. Et si cela ne suffisait pas à combler les belles du "Sex And The City Tour", une surprise les attend encore lors de l'arrêt programmé dans le West Village. Dans une rue tranquille de "Brownstones", ces maisons cossues des beaux quartiers new-yorkais, on tombe sur le perron de la maison de Carrie, immortalisé dans de nombreuses scènes où la jeune femme rentre chez elle, accompagnée ou non... "C'est surréaliste de se retrouver ici", confie une jeune Canadienne qui n'en croit toujours pas ses yeux.

7. Clap de fin avec un inoubliable "cup cake"
Clin d'oeil à la série, dans la vraie vie, Sarah Jessica Parker, son fils et son mari, Matthew Broderick, vivent au coin de la rue, mais on ne saura pas où... Et preuve que la réalité n'a rien à envier à la fiction, Chris Noth himself n'est jamais bien loin. Il y a quelques jours, il faisait son shopping sur Hudson Street dans le Meatpacking District. Qui sait, peut-être aurons-nous la chance de les croiser tous chez Magnolia, là où Lisa nous emmène pour un inoubliable "cup cake", la fantaisie crémeuse qui fait se pâmer actrices et spectatrices confondues. L'acmé du bonheur !

Elodie Perrodil


Nos partenaires