Escapade artistique à Saint-Paul de Vence

16/05/10 à 07:42 - Mise à jour à 07:42

Source: Weekend

Saint-Paul de Vence est une cité d'art en perpétuel mouvement, berceau de la Fondation Maeght tout récemment rénovée qui accueille jusque fin octobre une rétrospective d'exception sur Giacometti.

Escapade artistique à Saint-Paul de Vence

© Hugues Lagarde

Saint-Paul de Vence, cité d'art de l'arrière-pays niçois en perpétuel mouvement, berceau de la Fondation Maeght tout récemment rénovée qui accueille jusque fin octobre une rétrospective d'exception sur Alberto Giacometti. Pour prolonger cette visite culturelle et se sentir un peu artiste, on prend ses quartiers au Mas de Pierre, véritable expo à ciel ouvert nichée dans un riche paysage provençal.

Saint-Paul de Vence est une cité d'art en mouvement perpétuel. Berceau de l'éclosion de nombreux artistes du XXe siècle, ce petit village médiéval des Alpes Maritimes perché à une dizaine de kilomètres de Nice en a vu passer des talents. Ici, un peu plus dans les terres, loin des fastes de la French Riviera, avec la Méditerranée en toile de fond, on se sent déjà en Provence. A l'entrée du village est posté le célèbre Hôtel de la Colombe d'or et le non moins connu Café de la Place où se donnaient rendez-vous les artistes venus chercher inspiration et mécènes dans ce petit coin de paradis et discuter de leur art avec les passants. Habitués de ce bel endroit, les artistes parfois sans le sou y ont laissé des oeuvres magnifiques pour payer leur pain et leur gîte, oeuvres qui font désormais partie de ce cadre unique. Une pléiade d'artistes est passée par Saint-Paul - Matisse, Chagall (il y est même enterré), Renoir, Modigliani, Picasso, Braque,...mais aussi de grandes plumes, celles de Gide, Giono, Prévert. Plus tard, le lieu attira des cinéastes et scénaristes et des stars françaises et internationales tels Lino Ventura, Simone Signoret, Roger Moore, pour ne citer qu'eux. Et ça, c'était bien avant l'existence des paparazzi, quand Yves Montand pouvait, sans déclencher une émeute, jouer à la pétanque avec les villageois. Aujourd'hui, le rocher est victime de son succès lors des chauds mois d'été qui voient des hordes de touristes déambuler dans ses rues et prendre d'assaut ses remparts. Préférez le début du printemps ou de l'automne pour profiter d'un Saint-Paul plus calme et moins écrasé par le soleil du midi, qui floute la vue sur la mer.


Le village médiéval aux rues tortueuses et pentues a gardé cette empreinte artistique, de nombreuses galeries d'art et ateliers d'artistes y sont installés, des expositions permanentes ou des parcours d'art éphémère jalonnent les remparts et le coeur historique de la ville. Sur la Place Neuve s'élève actuellement une imposante statue en bronze de Folon intitulée L'Envol en lieu et place du Poseur de Rodin et ne vous étonnez pas si, remplacée à son tour, elle ne s'y trouve plus lors de votre visite. En contrebas de la place, un équidé réalisé avec des centaines de fers à cheval de l'artiste Rémis Pesce et intitulé Lucky. Un peu plus loin, dans le cadre d'un parcours d'art intitulé "Art en Ciel" comme il en éclot souvent, un buste de femme semble comme virevolter dans les airs, sa silhouette découpée sur le paysage escarpé des collines environnantes. Encore un peu plus loin, du haut des remparts, une figure de bronze semble prête à s'envoler vers le Cap d'Antibes, si proche à vol d'oiseau.

Hommage à Folon

Mais l'oeuvre artistique la plus impressionnante est sans aucun doute la chapelle des Pénitents blancs décorée par Folon, l'une de ses dernières réalisations. Inaugurée en 2008, elle présente dans son choeur une splendide mosaïque bigarrée de 106 mètres carrés imaginée par l'artiste belge, un travail de composition de fourmis qui a occupé plus d'une dizaine d'artisans mosaïstes d'un atelier milanais expert en la technique dite "de Ravenne". Pendant un an, ils ont assemblé centimètre carré par centimètre carré, couleur par couleur, cette immense fresque composée de millions de tesselles. Avec sa profusion de couleurs arc-en-ciel qui donne presque le tournis, elle révèle le lien étroit de Folon avec les artisans et les vitraux qui l'entourent expriment sa fascination pour la lumière. Dans l'église, on trouve également une sculpture-fontaine d'un homme débout entouré d'oiseaux et faisant office de bénitier. Un très bel hommage à cet artiste parfois méconnu.

Alberto Giacometti intime à la fondation Maeght

Ce mouvement perpétuel artistique a inspiré et nourri la Fondation privée Maeght, qui vient tout juste de rouvrir ses portes après 5 mois de travaux qui ont visé à restituer à l'édifice son état d'origine, tout en le modernisant techniquement. Inauguré en 1964 par André Malraux, alors ministre des Affaires culturelles, cet ensemble dessiné par l'architecte catalan Josep Lluis Sert s'érige dans un parc de 2 hectares arboré de majestueux pins méditerranéens.

Le bâtiment construit en pleine période d'après-guerre, puissant contre-pied à la surconsommation de l'époque, est un superbe exemple de construction écologique avant-gardiste. Intégré dans un écrin de verdure, à la manière de Frank Loyd Wright, le bâtiment est surmonté d'un toit en forme de lune basé sur le système romain de la récupération des eaux de pluie, les fenêtres sont agencées de manière à refléter la lumière naturelle sur les oeuvres et les murs sont construits en plusieurs couches de briques pour permettre une bonne isolation.

L'ensemble a été entièrement conçu et financé par Aimé et Marguerite Maeght en collaboration étroite avec leurs nombreux amis artistes de l'époque. Leur but : présenter l'art moderne et contemporain sous toutes ses formes via un parcours artistique qui se visite à l'extérieur, comme à l'intérieur. L'endroit fut un véritable vivier d'expression pour les plus grands artistes du XXe siècle. Dans des salles d'exposition lumineuses décorées de vitraux de Braque avec vue sur une piscine-mosaïque d'un bleu hypnotique de ce même génie, on découvre des oeuvres de Chagall, des sculptures de Miro, ou encore des toiles de peintres plus contemporains.

A l'entrée du jardin, un mobile de Calder attire de suite l'attention des amateurs d'art, tout comme une fontaine de l'artiste belge Pol Bury réalisée avec des tubes mobiles. Dans la cour intérieure se dressent les célèbres silhouettes décharnées intitulées l'Homme qui marche, Le Chien, Le Chat d'Alberto Giacometti, le grand ami d'Aimé Maeght. La Fondation accueillera d'ailleurs du 27 juin au 31 octobre une rétrospective exceptionnelle de son oeuvre. L'exposition "Giacometti & Maeght 1946 - 1966", montrera l'oeuvre du sculpteur et peintre en la replaçant dans le contexte de sa relation intime avec la famille Maeght. Pour l'occasion L'Homme qui marche, habituellement installé dans la cour Giacometti sera déplacé à l'intérieur.

Puis vient le fameux labyrinthe de Miro, où des installations variées de l'artiste touche à tout espagnol font symbiose avec la nature: sculptures ovoïdales en lévitation dans des fontaines, arche imposante, fourche brandie dans le ciel, remparts décorés de mosaïques,...Les fans seront comblés.


Repos d'artiste au Mas de Pierre

Pour prolonger cette découverte artistique, l'hôtel Le Mas de Pierre, situé à l'orée du village et surplombant un riche paysage provençal vallonné, est le point de chute idéal. Cet ensemble de sept bastides luxueuses d'une dizaine de chambres chacune est disposé autour d'une piscine musicale. Véritable exposition à ciel ouvert, ses jardins sont parsemés d'oeuvres d'art multiples, échos de celles installées dans le village situé sur les hauteurs : statues-fontaines de Folon, poisson rond de Pesce mais aussi Venus découpées de Rotraut et Tête au carré de Sosno. Avec son style ancien, chic patiné, on a peine à croire que cette demeure pleine de charme est sortie de terre autour d'une vieille bâtisse typique il y a à peine 5 ans. Pour lui donner cette âme authentique, ses propriétaires, grands chineurs, ont choisi des matériaux nobles déjà patinés par le temps; pierres de Bourgogne, tuiles anciennes, parquet en chêne "à la Versailles", portes massives en noyer,... Ils ont aussi parsemé ses couloirs et ses chambres de multiples objets d'art, d'armoires de mariage provençales magnifiquement ciselées, d'horloges rétro ou fin 19ème, de grandes malles de voyage, de portraits impressionnistes, de commodes et guéridons savamment dénichés chez l'antiquaire, ou encore de fioles de parfum uniques ramenées de lointaines contrées. A l'entrée, une ancienne fontaine est occupée par les colombes de la volière toute proche, et donne l'impression d'être sur une petite place de village.

Le Mas de Pierre est le premier hôtel de la famille des Relais et Châteaux à avoir obtenu 5 étoiles en France. Sa grande qualité est de diffuser une ambiance luxueuse, mais chaleureuse. Les chambres, certaines avec jardinet privatif, sont décorées dans les tons soleil, bleu lavande et ocre pour un style tour à tour romantique, provençal ou colonial. Pas si loin de la Croisette, mais tellement plus paisible, l'établissement aurait même accueilli Monica Belluci et Vincent Cassel lors du festival de Cannes 2009.

Des capucines dans l'assiette

Autre atout majeur de l'établissement, son jardin planté d'oliviers centenaires, de pomelos, d'orangers, de figuiers, pour un vrai voyage bucolique rempli de sensations olfactives. Un véritable jardin d'Éden ! Chose rare, une serre d'époque, l'un des seuls vestiges de la bâtisse d'origine recèle des centaines de magnifiques orchidées soignées avec amour et disposées çà et là dans le bar, le lobby ou le restaurant. Différents potagers entretenus par plus de cinq jardiniers fournissent le chef de la Table de Pierre, le restaurant gastronomique de l'établissement, en plantes aromatiques mais aussi en tomates, aubergines et courgettes. Origan, basilic, capucines, fleurs d'ail ou de ciboulette, menthe, verveine,...viennent assaisonner les plats et parfumer les espuma, les desserts et les tisanes du chef Emamnuel Lehrer, sur le chemin de sa première étoile au Michelin.

Spa enivrant

Un spa cosy au bord de la piscine ajoute l'ultime touche de luxe et de charme à ce petit bout de paradis zen. A la carte: des soins dans des pièces douillettes prolongées par de petites terrasses privatives destinées - le must! - à des massages en plein air pendant lesquels les senteurs fleuries du jardin enivrent tous les sens. Le centre de bien-être est complété par un hammam, un jacuzzi et une salle de relaxation au plafond parsemé d'étoiles, pour se laisser bercer par la chromothérapie.

Un véritable petit paradis sur terre, point de départ idéal pour découvrir la région, car si Saint-Paul tient dans un mouchoir de poche, les collines et villages environnants sont autant d'idées de découvertes et de promenades, sans parler de Nice, Monaco, Cannes, ou du Cap d'Antibes, à quelques kilomètres seulement de la bourgade perchée sur son roc.


Caroline Lallemand

Saint-Paul de Vence en pratique

Y aller
Vol Brussels Airlines pour Nice (trois vols par jour)
Le village est situé à 12 kms de l'aéroport.
TGV jusque Nice via Paris
Office du Tourisme de Saint-Paul de Vence

Evitez l'affluence des mois d'été et préférez le début des beaux jours ou le début de l'automne pour un Saint Paul plus authentique.

A voir Fondation Maeght Du 27 juin au 31 octobre 2010, l'exposition Giacometti & Maeght 1946-1966 à la Fondation Maeght, réunira à la fois les chefs-d'oeuvre les plus connus de l'artiste. Seront également exposés des peintures, des plâtres et des dessins, prêtés par de grands musées nationaux et internationaux ou par des collections privées. Certaines oeuvres seront présentées pour la première fois au public.
Renseignements : 04 93 32 81 63.


La Chapelle des Pénitents blancs décorée par Folon, place de l'Eglise, magnifique mosaïques et aquarelles.
Tél. 04 93 32 86 95

Se loger
Le Mas de Pierre, bastide provençale 5 étoiles Relais et Châteaux située au pied du village aménagée avec goût et amour de l'art. Route des Serres, 06570, Saint-Paul de Vence, France.

Le Saint-Paul, Relais et Châteaux, étoilé Guide Michelin*. Situé au coeur des remparts, l'hôtel Le Saint-Paul a le charme discret d'une maison bourgeoise du XVIème siècle, avec une décoration provençale raffinée. 86 rue Grande - Tél. 04 93 32 65 25 - Fax 04 93 32 52 94 reservation@lesaintpaul.com

La Colombe d'Or, auberge 3 étoiles, célèbre repère des artistes d'hier et d'aujourd'hui avec une étonnante collection d'art moderne, située sur la place du village. Place De Gaulle - Tél. 04 93 32 80 02 - Fax 04 93 32 77 78 - contact@la-colombe-dor.com

Se nourrir

La Table de Pierre, Cuisine méditerranéenne gastronomique et créative.
Route des Serres, 06570, Saint-Paul de Vence, France.

En savoir plus sur:

Nos partenaires