Genève, summer in the city

18/07/11 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Weekend

La cité de Calvin est souvent affublée à tort d'une réputation de ville institutionnelle impersonnelle. Détrompez-vous, Genève est aussi une cité où il fait bon se détendre, d'autant plus quand le soleil fait miroiter le Lac Léman et les eaux limpides du Rhône.

Genève, summer in the city

© ThinkStock

La cité de Calvin est souvent affublée à tort d'une réputation de ville institutionnelle impersonnelle, peuplée de businessmen pressés tirés à quatre épingles. Détrompez-vous, Genève est aussi une cité où il fait bon se détendre, d'autant plus quand le soleil fait miroiter le Lac Léman qui la borde et les eaux limpides du Rhône qui la sillonne. Suivez nos bons plans pour un city-trip relax dans cette enclave entre la Suisse et la France avec vue sur le majestueux Mont-Blanc.

Jour 1 :1 kilomètre à pied,... Le réseau de transport genevois est certes très bien développé, mais pour découvrir la ville, le meilleur moyen est sans hésitation la marche à pied. Pour une première approche de la cité, rendez-vous sur le quai des Bergues, endroit central à partir duquel la vue sur le lac est la plus panoramique. On peut y apercevoir le spectaculaire jet d'eau, emblème de la ville, et les façades imposantes qui jalonnent la Rive gauche et la Rive droite. En traversant le pont du Mont Blanc, on aboutit sur le quai éponyme où l'on peut admirer la splendide architecture des différents hôtels de luxe, du Four Seasons au distingué Beau-Rivage, devant lequel l'impératrice Sissi fut mortellement poignardée, en passant par le Richemond qui domine le monument Brunswick et où Colette avait l'habitude de descendre jusqu'au plus moderne Grand Hôtel Kempinski. Un peu plus loin, à quelques encablures des quais, les parcs Barton, Mon Repos ou de l'Impératrice offrent leurs petites collines vertes et leurs petits sentiers à la flânerie avec à chaque tournant, une vue plongeante sur le lac. Envie de goûter à encore plus de verdure ? La balade intitulée "de domaine en domaine" propose un itinéraire à travers les différents espaces verts de la ville, pour une découverte inédite des anciens domaines de la Rive droite qui recouvrent pas moins de 52 hectares. Romantique, la promenade de la Treille dans le haut de la vieille ville est, pour sa part, ombragée par une double rangée de marronniers qui protègent un interminable banc de bois de 120 mètres que l'on dit le plus long du monde. Le soir venu, on s'attarde dans cet ancien quartier sinueux aux petites ruelles au charme désuet en contraste avec les artères rectilignes du centre-ville. Ici, place aux boutiques d'antiquaires cossues et aux restaurants typiques. Une ambiance cosy plâne sur les petites places au pied de l'Hôtel de Ville ou de la Cathédrale Saint-Pierre où les gens du coin aiment se rencontrer et pavaner, un cocktail à la main.


Jour 2 : Shop till you drop. Envie folle de shopping ? On commence par une visite de l'atelier de chocolat Favarger, l'une des plus anciennes manufactures de chocolat suisse qui a ouvert les portes de sa boutique en novembre dernier au numéro 19 du quai des Bergues, un véritable retour aux sources puisque le chocolatier avait pignon sur rue à quelques pas de là il y a plus d'un siècle. Avelines, nougalines, tablettes, pralines - certaines sont remplies d'absinthe ou de saveur coquelicot - et délicieuses glaces font de l'oeil aux gourmands. Pour les amateurs de cuisine qui désirent percer les secrets de la fabrication de ces douceurs chocolatées, des ateliers culinaires sont organisés les samedis après-midis pour des groupes de maximum 8 personnes. Après cette étape gourmande, on se dirige dans les rues commerçantes à deux pas de là où les boutiques de luxe Chanel, Christian Louboutin, Louis Vuitton cotoient les plus abordables Zara, H&M et autres Esprit, sans compter les innombrables bijouteries dans lesquelles les montres de toutes marques, la grande spécialité de la nation helvète, font scintiller leur cadran. Pour une approche plus insolite et intimiste du shopping genevois, direction la petite commune de Carouge aux accents quasi méditerranéens et accessibles à 15 minutes en tram. Petites boutiques feutrées de créateurs et ateliers désuets d'antiquaires y dévoilent leurs trésors.

Jour 3 : Relax, take it easy. Après avoir usé ses ballerines sur les quais du centre et les pavés de la vieille ville, une journée 100% détente s'impose. On la débute par une matinée bien-être au spa urbain After The Rain. En plein coeur du Passage des Lions, une galerie commerçante animée, plus de 800 mètres carrés proposant cabines de soins, espaces détente et hammam, se déploient derrière une vitrine somme toute banale. Le spa propose sa propre gamme de cosmétiques personnalisés. Petit coup de coeur pour le gommage aux écorces d'orange, graines de raisin et fèves de cacao suivi d'un massage énergétique aux mêmes effluves. L'après-midi, direction les Bains des Paquis, véritable institution genevoise datant de 1872. Reconstruits en dur dans les années '30, ils furent sauvés in extremis de la démolition à la fin des années '80 dans un projet de rénovation plus respectueux de l'esprit des lieux pour le plus grand bonheur des autochtones et des touristes. Sur cette jetée conviviale du lac brassant de nombreuses classes sociales - on croise des businessmen autant que des guitaristes rasta - on vient se baigner, faire bronzette, boire un verre, luncher entre deux rendez-vous d'affaires ou dîner en amoureux, le restaurant de l'endroit sert en effet d'excellents plats midi et soir à prix défiant toute concurrence. Des cours de Taï-chi, de natation pour petits et grands, des massages et des animations musicales - pour le lève-tôt, en été, les aubes musicales - y sont aussi proposées. Pour une autre ambiance balnéaire, on file profiter des infrastructures tout récemment inaugurées au lieu-dit La Jonction, sur les bords du Rhône, là où le fleuve aux eaux limpides rencontre les eaux troubles de L'Arve, qui descend du Massif du Mont-Blanc. Et pour profiter d'encore plus de quiétude, pourquoi ne pas s'éloigner un peu de la ville, direction par exemple la petite bourgade de Bellevue et ses pontons paisibles beaucoup moins fréquentés des baigneurs ? Enfin, pour terminer cette journée estivale en beauté, on profite, au coucher du soleil, d'une séance de cinéma en plein air avec vue plongeante sur le lac grâce à l'événement Ciné Transat au cours duquel sont projetés des films plébiscités par le public au cours de l'année.


Jour 4. Evasion dans les vignobles. Envie de voir le lac sous un autre angle? A une demi-heure en train de Genève, dans le canton voisin de Vaud, Lausanne, ville à vocation olympique et culturelle, dévoile ses charmes. Le port d'Ouchy-Lausanne est le point de départ idéal pour entamer une balade sur les terrasses de Lavaux, aussi surnommée "randonnée des 3 soleils", à travers les verdoyants domaines viticoles classés au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 2007. En prenant le bateau jusqu'au petit village de Cully, on rejoint alors l'itinéraire bien balisé qui traverse les vignes avec vue imprenable sur le lac et les montagnes qui l'entourent jusqu'au village de Saint-Saphorin. Ici, quand le soleil brille, les dégradés de vert des vignes se reflétant sur les eaux turquoises du lac Léman sont du plus bel effet. Assoiffé ou affamé par les quelques kilomètres parcourus ? Pas de panique! Le vignoble de Lavaux est parsemé d'un chapelet de bistrots et de caves de dégustation, et après deux ou trois verres de vin, le chemin vous paraîtra nettement moins ardu,...Prenez aussi un peu de force à l'Auberge de l'Onde, restaurant inscrit au Guide Michelin réputé pour sa carte gastronomique et pour son emplacement central dans ce village paisible. Pour profiter d'un panorama à couper le souffle, continuez jusque Chardonne - attention, ça grimpe ! - village à partir duquel vous pouvez redescendre sur la bourgade de Vevey par un funiculaire. Après ces quelques heures de randonnée, et s'il vous reste du courage, n'hésitez pas à pousser la promenade jusque Montreux, ville célèbre pour son festival de Jazz et où la vue sur les confins du lac est encore toute différente. Autre alternative moins fatigante: un bus fait la liaison Vevey-Montreux en une petite demi-heure.

Caroline Lallemand
Genève en pratique

Devise Le franc suisse
1 euro = 1,16 francs suisses (juillet 2011)

Information

Office du tourisme suisse

Office du tourisme de Genève et de la région du Lac Léman.

Office du tourisme de Lausanne.

Application iPhone: iApp Swiss Cities www.MySwitzerland.com/mobile


Y aller

A partir de Bruxelles, vols directs avec easyjet et Brussels Airlines.

Où manger

Montagnes et lac environnants obligent, les spécialités gastronomiques de Genève tournent autour du fromage décliné en délicieuses raclettes et fondues et en poissons fraîchement péchés du lac comme la perche ou l'omble. Voici une sélection de restaurants aux styles variés.

Les Armures : restaurant-hôtel typique proposant une cuisine suisse et française.

Les bains des Paquis: chaque jour, un plat du midi et du soir à prix démocratique.

L'adresse : concept original de boutique d'un côté, de restaurant contemporain de l'autre.

Curiositas, restaurant contemporain aménagé dans un loft.

Brasserie typique du Carouge La Bourse.

Où dormir ?

Hôtel Bel Espérance : un hôtel 2 étoiles démocratique très bien tenu, anciennement tenu par l'Armée du Salut, avec terrasse panoramique sur la ville.

Hôtel Richemond : une institution 5 étoiles à Genève. Beau spa de plus de 400 mètres carrés. Au coin de la même rue, l'hôtel de luxe Beau-Rivage.

La Réserve Genève, à Bellevue, situé à une petite dizaine de kilomètres du centre-ville, l'établissement de luxe s'étend dans un vaste parc arboré. Magnifique spa de plus de 2000 mètres carrés, possibilités de cures anti-âge.

La Cité Universitaire propose également des chambres à petits prix durant les mois d'été.

Où boire un verre ?

Riverside Café : bar contemporain prisé pour un apéro "afterwork".

Demi-Lune, bar cosy dans la vieille ville.

La Sixième Heure, brasserie à l'ambiance de brocante.

Mais encore

Participer à un atelier culinaire à la boutique de chocolats Favarger.

Pour profiter d'une vue plongeante sur Genève et de ses alentours, prendre de la hauteur en empruntant le téléphérique du Salève, en Haute-Savoie toute proche.

Aller à la découverte de la campagne genèvoise en parcourant le Sentier du Rhône. Ce sentier de randonnée long de 20 kilomètres part du centre de Genève et suit la rive gauche du fleuve, face aux vignes et aux coteaux ensoleillés dans un cadre enchanteur, fait de prés et de forêts. Le soir, on loge dans une ferme auberge, telle la Ferme du Crève-Coeur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires