"Harmony of the Seas", un géant à l'assaut des océans

10/03/16 à 13:59 - Mise à jour à 11/03/16 à 17:01

Source: Le Soir

Répétition générale pour " l'Harmony of the Seas ", le plus grand paquebot de croisière du monde, qui effectue ce jeudi sa première sortie en mer. En construction à Saint-Nazaire depuis 2012, ce géant de luxe accueillera bientôt 6000 plaisanciers pour des périples entre la Méditerranée et les Caraïbes.

"Harmony of the Seas", un géant à l'assaut des océans

"L'Harmony of the Seas", ici dans les bassins de STX France à Saint-Nazaire, accueillera ses premiers passagers en mai 2016 pour une croisière en Méditerranée. © REUTERS

Les mers se sont trouvés un nouveau roi. Long de 362 mètres, lourd de 103.000 tonnes et rapide de 42,5 km/h (23 noeuds), "l'Harmony of the Seas" est aujourd'hui le plus grand paquebot de croisière au monde.

Un mastodonte des flots qui s'apprête à vivre sa première sortie ce jeudi (17h30) pour un voyage de trois jours au large de Belle-île en Mer. Une "balade" en guise d'ultime vérification technique par les 120 travailleurs des chantiers navals de Saint-Nazaire qui seront à son bord, parmi 500 autres passagers. Leur mission sera de veiller au bon fonctionnement du navire en vue de son voyage inaugural le 22 mai prochain au départ de Southampton, en Angleterre.

"L'Harmony of the Seas" a été patiemment bâti depuis 2012 par 3000 ouvriers des ateliers de STX France, pour un total de 10 millions d'heures de travail. Un chantier gigantesque pour un projet qui ne l'est pas moins. Commandé par la compagnie américaine Royal Caribbean International, "l'Harmony" est le dernier né d'une famille de trois qui comprend également "l'Oasis of the Seas", arrivé en 2009, suivi un an plus tard par "l'Allure of the Seas". Celui-ci était encore il y a peu le plus grand paquebot de croisière existant, un titre désormais la propriété de l'Harmony... pour un mètre de plus ! Une course à la longueur dont la prochaine étape s'appelle Oasis 4, qui devrait voir le jour en 2018.

EN IMAGES : "l'Harmony of the Seas" se dévoile

Palace flottant

Avec une telle flotte à sa disposition, la Royal Caribbean International peut se targuer d'offrir à ses vacanciers des conditions de voyage qui dépassent toute concurrence. Moyennant plusieurs milliers d'euros, les plaisanciers peuvent profiter d'une croisière entre 5 et 13 jours sur la Méditerranée ou dans les Caraïbes, avec à la clé un large panel d'activités et de loisirs.

"L'Harmony of the Seas" a mis les bouchées doubles pour gâter ses 6.000 futurs invités. Citons par exemple "The Ultimate Abyss", un toboggan de 45 mètres de haut situé sur la poupe et dont le double tube à rotations promet son lot de sensations. Ou encore "Central Park", une aire de verdure située au coeur du navire et dont les milliers de plantes entretiennent l'illusion d'une véritable forêt. Sans oublier les 20 restaurants de bord, de la simple pizzeria et l'enseigne de fine gastronomie, non loin d'un bar high-tech où le service est assuré par... des robots. Les autres facilités comprennent également des piscines, un club de fitness, un mini-golf, un casino, un théâtre de 1.380 places sans oublier une connexion internet digne de ce nom. Au cas où les choix viendraient à manquer...

Le Belge encore frileux

En Belgique, l'engouement pour les croisières n'est pas comparable avec celui de nos voisins européens. S'il accorde encore une attention particulière à ses vacances (avec plus de 9 millions de "plans vacances" consommés chaque année), le Belge moyen ne représente encore que 1% du marché continental (6.837.000 croisières en 2014), avec toutefois une augmentation constatée de 11,5 % entre 2010 et 2014 (selon des chiffres de Cruise lines international association).

Au jeu des statistiques, les plus friands en matière de croisière sont les Allemands, qui représentent 28% du marché, devant les Britanniques (26%), les Italiens (13%) et les Français (9%). Le secteur se porte d'ailleurs plutôt bien avec une croissance de fréquentation de 14% entre 2010 et 2014.

Guillaume Alvarez

Nos partenaires