L'Afghanistan instaure un ministère du Tourisme

21/04/17 à 15:06 - Mise à jour à 15:05

Source: Afp

Le gouvernement afghan a annoncé la création d'un ministère du Tourisme sans préciser ses ambitions pour ce pays regorgeant de beautés naturelles et archéologiques, mais en proie à une violence et une insécurité grandissantes.

L'Afghanistan instaure un ministère du Tourisme

La vallée de Bamyian, avec les niches désormais vides des bouddhas géants pulvérisés en 2001 par les talibans. © REUTERS

Un décret présidentiel a désigné cette semaine Ghulam Nabi Farahi comme "Ministre d'Etat chargé du tourisme", sans autre détail notamment sur le budget dont il sera doté.

L'élu, un proche du chef de l'Etat Ashraf Ghani, était précédemment ministre chargé des Relations avec le Parlement.

Le pays disposait jusqu'à présent d'une "direction du Tourisme" au sein du ministère de la Culture, estimée suffisante par de nombreux commentateurs qui critiquent cette création d'un ministère par décret, contournant le Parlement.

Un responsable afghan a confirmé à l'AFP, sous couvert d'anonymat, la promotion de cette direction en ministère d'Etat sur décision présidentielle.

Outre l'apport en devises escompté, les Afghans n'aspirent qu'à faire partager leur sens de l'hospitalité aux visiteurs qui s'aventureraient chez eux. En 2015, 20.000 touristes l'ont fait selon les statistiques officielles, essentiellement en provenance de pays de la région.

La vallée de Bamyian4

La vallée de Bamyian4 © REUTERS

Les principaux lieux touristiques sont la vallée de Bamyian au centre, avec les niches désormais vides des bouddhas géants pulvérisés en 2001 par les talibans, mais aussi le réseau de lacs turquoise et saphir de Band-e-Amir tout proche, classé au patrimoine de l'Unesco, ou la vallée du Panjshir au nord de Kaboul.

Une poignée d'organismes inscrivent l'Afghanistan à leur catalogue, non sans risque: en août 2016, un groupe d'une douzaine d'Européens et Américains avait essuyé un tir de roquette des talibans contre leur minibus sur une route dans l'ouest du pays.

Six d'entre eux, dont l'accompagnateur et organisateur du voyage, s'en étaient tirés avec de légères blessures. Mais l'incident avait sonné comme un rappel à l'ordre aux voyageurs téméraires.

WeekendInformation Services

Nos partenaires