L'éveil de Bogotá, capitale branchée

05/12/17 à 09:00 - Mise à jour à 10:32
Du Le Vif Weekend du 01/12/17

Il fut un temps où les touristes n'osaient même pas s'en approcher. Aujourd'hui, la capitale colombienne est devenue l'une des métropoles les plus branchées d'Amérique latine. On a cherché à savoir pourquoi... et on a trouvé !

Dangereuse, polluée, surpeuplée. Des quartiers invivables. Un centre industriel et financier sans intérêt. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Bogotá traîne un sérieux déficit d'image. Avec ses embouteillages incessants et sa situation géographique peu banale, sur un plateau andin situé plus de 2 600 mètres au-dessus du niveau de la mer, la ville n'est pas facile à apprivoiser. Ajoutez à cela l'absence de métro, qui oblige les huit millions d'habitants à s'entasser dans les autobus, mais aussi une immensité - dix fois la taille de Bruxelles - qui étourdit, et vous obtenez une mauvaise réputation qui n'est pas complètement injustifiée...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires