La biologiste Sarah Baatout nous raconte son aventure en Antarctique

08/03/18 à 13:52 - Mise à jour à 14:04
Du Le Vif Weekend du 08/03/18

La chercheuse belge Sarah Baatout revient de la station polaire Princesse Elisabeth. Rayonnante, elle nous raconte cette incroyable expérience aux confins de la Terre. Une aventure hors normes qu'elle verrait bien se poursuivre... dans l'espace.

Son sourire en dit long. Lorsque Sarah Baatout nous reçoit pour nous raconter ses aventures au pôle Sud, il ne faut pas cinq minutes pour s'immerger complètement dans son récit. La chef d'unité de radiobiologie du Centre d'étude de l'énergie nucléaire - un titre à rallonge qu'elle aura vite fait de rendre plus concret dans notre esprit - relate avec tant de dynamisme le mois qu'elle a passé là-bas, de mi-décembre 2017 à mi-janvier 2018, qu'on se sent télétransporté. C'est que la biologiste, formée à l'UCL et dont la thèse de doctorat portait sur l'oncologie, aime partager cette passion pour l'humain qui l'anime depuis toute petite. "Mon père était diplomate et ma mère institutrice mais à la maison, il y avait une grande quantité d'encyclopédies médicales et j'étais très intéressée par ces planches avec ces pathologies affreuses... Je suis fascinée depuis mon enfance par ce qui fonctionne mal dans le corps et par les moyens de contrecarrer ça. C'est le lien dans tout ce que je fais : essayer de comprendre ce qui se passe à l'intérieur de nous, que ce soit pour soigner un cancer, dans une station polaire ou lors d'un futur voyage vers Mars."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires