La Birmanie souhaite rouvrir la voie ferrée sur la rivière Kwai

22/05/12 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Weekend

Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, les occupants japonais firent bâtir une ligne de chemin de fer pour relier Nong Pladuk (ouest de Bangkok, Thaïlande) et Thanbyuzayat (sud du port de Moulmein, Birmanie).

La Birmanie souhaite rouvrir la voie ferrée sur la rivière Kwai

© Eric Molina, Wikicommons

Initialement, cinq années avaient été prévues pour construire la ligne dont le parcours s'étendait sur 424 kilomètres. Les travaux furent cependant achevés dès le 25 décembre 1943, après seulement 16 mois de travail.

100.000 morts

La construction de la 'voie ferrée de la mort' a coûté la vie à plus de 100.000 esclaves asiatiques et prisonniers de guerre alliés détenus par le Japon. La ligne fut détruite par les bombardements alliés en 1945.

La Birmanie considère aujourd'hui la possibilité de rouvrir l'ancienne voie Siam-Birmanie. Les premiers travaux de reconstruction, appuyés par l'aide internationale, devraient être entamés après la saison des pluies.

Depuis 1992, divers projets de rénovation ont été évoqués mais ceux-ci sont toujours restés en suspens. Depuis son arrivée au pouvoir en mars 2011, le nouveau régime birman a cependant introduit un ensemble de réformes politiques et économiques robustes. La restauration de la voie signerait l'ouverture du territoire frontalier appauvri des Karens.

Belga/MS

En savoir plus sur:

Nos partenaires