La Chine : mille ans de fascination

12/08/16 à 14:22 - Mise à jour à 15/08/16 à 12:21

Source: Weekend

Pays-continent tiraillé entre respect des traditions ancestrales et tentations occidentales, le Céleste Empire n'a jamais été aussi présent chez nous qu'aujourd'hui. Et malgré un va-et-vient culturel sans précédent, il n'a rien perdu de son pouvoir d'attraction.

Après celui de la VUB en mai dernier, le sixième Institut Confucius de Belgique vient d'ouvrir ses portes sur le campus de l'ULB. La signature des accords de coopération s'était déroulée l'an dernier, et c'est en grande pompe que Charles Michel avait accueilli le Premier ministre chinois, Li Keqiang, pour marquer l'engagement belge dans ce vaste réseau international dédié à la promotion de la langue et de la culture chinoise. Outre les cours de mandarin, l'Institut organisera colloques, conférences et séminaires, mais aussi des expos, projections et ateliers de cuisine ou de calligraphie. Et si d'aucuns considèrent parfois les Instituts Confucius comme des organes de propagande du PCC, où l'on pratique la diplomatie du sourire en évitant soigneusement les sujets qui fâchent - Taïwan, le dalaï-lama ou la pollution atmosphérique, au choix - du côté de l'ULB, on préfère insister sur l'entente sino-européenne ou rappeler, comme l'a fait Jean-Michel De Waele, vice-recteur et spécialiste de l'empire du Milieu, que la Chine cristallise toujours plus d'enjeux au niveau mondial, et attire de ce fait un nombre sans cesse croissant d'étudiants. Difficile de contredire celui que l'on surnomme "Monsieur le Chinois" sur ce coup-là.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires