Le Crowne Plaza, cent ans déjà

08/12/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Weekend

Il y a déjà un siècle, que le Crowne Plaza Hôtel a commencé sa rapide ascension vers le ciel bruxellois.

Le Crowne Plaza, cent ans déjà

© Crowne Plazza Hel

Peu d'hôtels dans le monde peuvent se retourner sur une histoire longue de cent ans. C'est un âge dont est fier le Crowne Plazza Hôtel. Il a décidé d'en faire une force. Cette histoire a été rythmée de hauts et de bas, et ce sont ces moments forts que l'hôtel a voulu retracer dans une exposition.

Un siècle d'histoire...

En retraçant les cent ans d'existence du palace, c'est l'histoire de la Capitale qu'on retrace. Il se décide, pour l'exposition universelle de 1910, qu'un nouvel hôtel doit être construit. C'est la place Rogier qui est choisie, lieu stratégique entre la gare du Nord et la gare du Midi, pour happer les touristes dès leur arrivée. Parmi les petites maisons vieillottes qui se trouvaient là, ce monstre de sept étages avait des allures de gratte-ciel. Pompe et Lener, deux architectes belges, furent les responsables du chantier et de la décoration. Le style de Lener, l'art nouveau, n'avait pas encore de nom à l'époque, et pouvait faire peur avec son rejet des flonflons à l'ancienne. C'est Chambon, décorateur plus classique, qui prit la relève pour les chambres au standing plus élevé.

L'hôtel, survécu aux deux guerres, aux crises en tout genre, accueilli la belle Grace Kelly, fut fermé, risqua une démolition. Il sera racheté, rénové, se voudra accessible. Finalement, se retrouvera sous la propriété du groupe Pandox qui investit des fortunes pour qu'il retrouve l'allure d'un hôtel de luxe. Sa rénovation est inspirée de l'Art Nouveau et surtout de Gustav Klimt. Aujourd'hui, le Palace a retrouvé ses lettres de noblesse grâce au respect de ses origines, grâce à la belle cohésion crée par l'association de l'ancien restauré et du contemporain. Dans le lobby déjà, le marbre, les masques au-dessus des entrées des salles, les lumignons au-dessus des ascenseurs, les vitraux de la cage d'escalier, la rampe en fer forgé, sont autant de traces de ce passé, de cette histoire retracée dans la suite Century.

Exposition Olll

A l'occasion des 100 ans de l'établissement, l'artiste Olivier Domin, dit Olll, a créé une collection d'oeuvres spécialement inspirées. Il réexploite les courbes et formes géométriques chères à l'Art Nouveau, ainsi que les oeuvres de Klimt, et modernise le tout de ses couleurs franches et de ses gros traits de peinture. Cette collection est exposée dans le lobby de l'hôtel et ne sera décrochée que le 21 janvier. Une oeuvre restera cependant en place, une commande spéciale faite par l'hôtel qui a été dévoilée le 28 novembre dernier. Sur cette toile, Olll donne à voir un thème récurent chez lui, une symétrie cassée par des arabesques et des courbes féminines.

100 chambres pour 100 cents

Toujours pour fêter ce centenaire, l'hôtel proposait, à partir du 22 novembre dernier, la promotion "100 years, 100 rooms, 100 cents". Ou cent chambres mises à disposition pour un euro. Le succès d'une telle action ne s'est pas fait attendre et les cent chambres ont été toutes réservées en moins de deux heures, il reste cependant d'autres promotions à retrouver sur le site.

A. de Donnea

Nos partenaires