Le fondateur de Zadig & Voltaire s'excuse

05/10/12 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Weekend

Après ses paroles maladroites, Thierry Gillier, fondateur de Zadig & Voltaire, a présenté ses excuses. Petit rappel des faits.

Le fondateur de Zadig & Voltaire s'excuse

© DR

Lors d'une interview au WWD, le patron de Zadig & Voltaire annonçait l'ouverture prochaine d'un hôtel reprenant les codes de la marque et dont la clientèle serait triée sur le volet. Et que par conséquent, ce futur hôtel - premier d'une lignée internationale - ne serait "pas ouvert aux touristes chinois".

Tollé et boycott sur les réseaux sociaux, français certes mais également internationaux, notamment chinois comme sur Weibo par exemple -qui compte à lui seul 200 millions d'utilisateurs.

Face à cette vague de colère qui n'aurait pas été - et ne sera peut-être pas - sans conséquences économiques, Thierry Gillier a tenu à préciser sa pensée. "Ces paroles rapportées ne reflètent ni ma pensée ni mon éthique", a-t-il affirmé dans un communiqué. Et d'ajouter, "les mots sont des éclairs, mon propos a sans doute été maladroit et, sorti de son contexte, je comprends qu'il ait pu blesser mes amis de Chine, de France ou d'ailleurs, ce dont je suis profondément désolé". Avant de conclure que cet hôtel, qui comptera une quarantaine de chambres, "sera bien évidemment ouvert aux touristes chinois comme à tous d'ici ou d'ailleurs".

Voulant évoqué le caractère intimiste qu'il souhaitait donné à son établissement, Thierry Gillier "reconnaît s'être exprimé de façon inappropriée pour expliquer que son hôtel n'était pas adapté à un tourisme de masse".

Bien que moins impétueux que le terrible "I love Hitler" proféré par Galliano, avec les conséquences que l'on connaît, cet incident médiatique n'en est pas moins révélateur du pouvoir des réseaux et de la toile sur l'image et l'avenir d'une marque. Affaire à suivre.

A.W.

Nos partenaires