Le MoMa expose ses chefs d'oeuvre à la Fondation Vuitton à Paris

10/09/17 à 15:39 - Mise à jour à 15:41

Source: Afp

Du "Baigneur" de Cézanne à Jackson Pollock ou au premier Mickey, le Museum of Modern Art (MoMa) va exposer ses chefs d'oeuvre à partir d'octobre à la Fondation Vuitton à Paris, une expérience "stimulante" selon Glen Lowry, directeur du musée new-yorkais.

Le MoMa expose ses chefs d'oeuvre à la Fondation Vuitton à Paris

View of the Louis Vuitton Fondation designed by Canadian-American architect Frank Gehry in the Bois de Boulogne in Paris. © BELGAIMAGE

Plus de deux cents oeuvres extraites des collections de cette référence de l'art moderne seront ainsi présentées du 11 octobre au 5 mars sous les voiles de verre de l'architecte Frank Gehry: peinture, sculpture, architecture, photographie, mais aussi design, cinéma et graphisme.

Pour présenter des oeuvres emblématiques du MoMa à Paris, souligne Glen Lowry, "il a fallu penser de façon différente" tant sont différentes l'architecture lyrique de la Fondation Vuitton et celle franchement rationaliste du MoMa.

"Il a fallu jouer avec le bâtiment", résume Quentin Bajac, commissaire de l'exposition et responsable de la photographie au MoMa.

"C'était très stimulant, c'était même une libération dans un certain sens. C'est excitant de voir des oeuvres qu'on connaît bien dans un contexte différent, avec un public différent", souligne le directeur du MoMa, qui vient de lancer dans son musée d'importants travaux d'agrandissement (5.000 m2 supplémentaires).

A côté des incontournables grands noms comme Dali ("Persistance de la mémoire"), Brancusi ("Oiseau dans l'espace"), Matisse ("Poisson rouge et Palette"), Picasso ("Jeune Garçon au cheval"), Rothko ("No 10"), Andy Warhol ("Double Elvis"), les visiteurs pourront aussi voir des pièces de Cyndy Sherman, Yayoi Kusama, d'artistes moins connus comme Sherrie Levine ou Rirkrit Tiravanija ou même les Emoji, créés par Shigekata Kurita.

"Le principe était très clair: le choix relevait de la responsabilité du MoMa, mais parfois je disais +j'aimerais bien ça+", explique Suzanne Pagé, directrice artistique de la Fondation. Ainsi "j'ai milité pour avoir "Le Baigneur" de Cézanne parce qu'il établissait une filiation avec Picasso (+Jeune Garçon au cheval+)".

Le MoMa n'est pas le seul grand musée new-yorkais à exporter ses collections à Paris: le Whitney va présenter lui une soixantaine de pièces majeures du +Pop Art+ pour la première fois à Paris, au Musée Maillol du 22 septembre au 21 janvier 2018.

Quant à la troisième grande institution de la "Grosse Pomme", le Metropolitan Museum, il va prêter au Grand Palais (du 21 septembre au 29 janvier) une rétrospective du photographe Irving Penn, célèbre pour ses photographies de personnalités (Pablo Picasso, Yves Saint Laurent, Audrey Hepburn...).

Nos partenaires