Le secteur hôtelier bruxellois peu touché par la crise

03/04/13 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Weekend

Malgré la crise, le taux d'occupation (68,5%) et le prix moyen par jour (104,81 euros) des chambres d'hôtel bruxelloises sont restés au-dessus de la moyenne des dix dernières années, indique une étude réalisée annuellement par PwC sur l'industrie hôtelière européenne. La capitale de la Belgique et de l'Union européenne profite de la présence, notamment, des institutions européennes

Le secteur hôtelier bruxellois peu touché par la crise

© Thinkstock

Pour cette année, l'étude s'attend à une augmentation de 1,6% du taux d'occupation à Bruxelles. Le prix moyen par chambre occupée et le revenu moyen par chambre (-1,2%) disponible devraient toutefois diminuer en raison des économies de coûts pour les voyages d'affaires.

Au total, Bruxelles compte 201 hôtels pour 20.000 chambres. La
capitale accueille chaque année 3,2 millions de touristes et s'est fixée l'objectif de 10 millions de nuitées à l'horizon 2020.

L'étude, menée sur le secteur hôtelier de 19 villes européennes,
constate par ailleurs que le secteur "s'en est bien sorti en 2012" et
table sur une "légère croissance" en 2013.

Avec un degré d'occupation attendu à près de 80% en 2013 et un
tarif journalier moyen par chambre en augmentation, Paris est qualifiée d'"exemple à suivre". "Londres et Genève obtiennent toutes deux également de très bons résultats en terme d'occupation et sont avec Paris les villes les plus rentables avec des revenus par chambre moyenne respectifs de 134,21 euros, 161,80 euros et 211,17 euros", souligne l'étude de PwC.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires