Le ski en Belgique, un loisir pas impossible

09/10/12 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Source: Weekend

Notre plat pays n'est certes pas propice aux sports d'hiver. Les Ardennes belges comptent tout de même 8,8 kilomètres de pistes de ski alpin naturelles, soit douze au total.

Le ski en Belgique, un loisir pas impossible

© Belga

8.820 mètres de pistes de ski alpin Notre plat pays n'est certes pas propice aux sports d'hiver. Les Ardennes belges comptent tout de même 8,8 kilomètres de pistes de ski alpin naturelles, soit douze au total. La plus longue piste, Val de Wanne, fait 1. 200 mètres de long et est située à Trois-Ponts, dans les Cantons de l'Est. Elle est malheureusement fermée cette saison à cause de litiges avec la commune. Six autres stations/villages proposent de la descente alpine : Mont des Brumes (Francorchamps, une piste), la Ferme Libert (Malmédy, une piste), Ovifat (trois pistes), Lierneux (deux pistes), la Baraque de Fraiture (Vielsalm, trois pistes) et Spa (une piste).

Des sociétés indépendantes

La plupart de ces sites sont gérés par des sociétés indépendantes, parfois organisées en ASBL (Ski Club à Spa et Mont des Brumes, par exemple). Elles assurent elles-mêmes le balisage et l'entretien des pistes. Certaines en sont carrément propriétaires, comme à Val de Wanne et à la Ferme Libert. D'autres agissent uniquement comme exploitants, pour le compte des communes. Elles opèrent avec des fonds propres et éventuellement des subsides régionaux pour les infrastructures sportives.

Prix doux... Mais affluence ! Le ski alpin belge est assez démocratique. Certains sites proposent un forfait "remonte-pentes" à la journée, généralement compris entre 10 et 15 euros. D'autres optent pour une "carte remontées" : 10 euros pour 18 remontées à Ovifat, 6 euros pour 10 remontées à Spa, par exemple. Ces prix doux combinés au nombre restreint de pistes et de jours d'enneigement par an ont évidemment un inconvénient : les jours de neige, toutes les paires de ski sont généralement louées avant la fin de la matinée.

Le ski de fond, encore plus populaire Les vrais amateurs de ski alpin ne "s'éclateront" vraisemblablement pas en Belgique. En revanche, ceux qui apprécient le ski de fond seront ravis : la Wallonie compte en effet 62 pistes de ski de fond, pour la plupart situées dans les mêmes zones que les pistes de ski alpin. Il n'y a pas de remonte-pente dans ce cas, mais tout de même généralement un droit d'entrée de quelques euros à payer en début de piste (sauf à Spa).

En dernier recours, les pistes artificielles

L'état des routes ne vous permet pas de gagner les Ardennes ou vous avez tout simplement la flemme ? Il vous reste la solution des pistes artificielles. Sur ce plan, la Flandre est particulièrement bien équipée : on y trouve trois pistes enneigées artificiellement - "Snow Valley" dans le Limbourg, "Casablanca" dans la province d'Anvers (propriété de la société Val de Wanne) et "Ice Mountain" à Comines - de même qu'une piste synthétique, "Aspen", à Wilrijk. Les Bruxellois ne sont pas en reste : la piste synthétique du "Yeti", à Anderlecht, a son petit succès. Mais la fausse neige a son prix : 7,5 euros l'heure à Anderlecht, 15 euros l'heure à Snow Valley et carrément 10 euros par descente à Wilrijk !

Camille Van Vyve

Nos partenaires