Le tourisme "nucléaire" explose

04/05/10 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Weekend

Une centrale nucléaire chinoise abandonnée vient de rouvrir ses portes en tant qu'attraction touristique, ce qui permet aux visiteurs d'explorer le site militaire pour la première fois.

Le tourisme "nucléaire" explose

Une centrale nucléaire chinoise abandonnée vient de rouvrir ses portes en tant qu'attraction touristique, ce qui permet aux visiteurs d'explorer le site militaire pour la première fois.
La centrale "China 816", qui n'a été déclassée qu'en 2002, est la plus grande cave artificielle du monde et a été conçue pour surmonter des tremblements de terre et des attaques à la bombe H.

Elle vient d'ouvrir ses portes aux public, et selon l'agence de presse Xinhua, l'attraction fait de la "pédagogie sur la défense nationale". "Par rapport aux autres attractions touristiques, le côté mystique du site est l'un des points forts de la Cave nucléaire militaire 816", explique Zhao Bingrong, membre du Bureau de Tourisme de Fuling.

La construction de la cave a débuté en 1966 et plus de 60.000 y aurait participé. En 1984, la cave a été abandonnée, mais cela est resté un secret d'Etat jusqu'à sa déclassification.

Un réacteur nucléaire de 80m de hauteur, et du vieux matériel informatique seraient toujours dans la cave. Au total, la cave compte 18 cavernes principales, plus de 130 tunnels et cavernes d'embranchement, et la longueur totale du labyrinthe sous-terrain atteint 21 km.

Un hôtel zéro étoile en Suisse

Un concept similaire devrait bientôt voir le jour en Suisse, dans la ville de Teufen. L'hôtel Null Stern (littéralement, "zéro étoile") a été créé dans le cadre d'un projet d'art, dans un bunker nucléaire abandonné, situé dans le nord-est de la Suisse. Il devrait ouvrir ses portes au public, en tant qu'hôtel, le 5 juin.

Créé par des artistes conceptuels, les frères Frank et Patrik Riklin, le Null Stern a été conçu comme un hôtel aux antipodes des établissements cinq étoiles d'aujourd'hui: les chambres standards sont équipées de "véritables lits superposés militaires", sont dénuées de murs, et l'utilisation de l'eau chaude est limitée.

Environ 1.000 personnes se sont déjà inscrites pour passer une nuit à l'hôtel, qui fait office de musée pendant la journée, entre 13h et 16h, du mercredi au dimanche. Le prix de l'entrée est de 5 francs suisses (3,50¤) par personne.

LeVifWeekend.be, avec AFP

En savoir plus sur:

Nos partenaires