Les 7 trésors de Madagascar

08/08/17 à 15:33 - Mise à jour à 15:31

Tonga soa ! L'île de Madagascar regorge de trésors naturels. On y trouve lémuriens, baobab, caméléons et plages idylliques à gogo. Voici sept lieux incontournables.

Les 7 trésors de Madagascar

© Istock

Sa biodiversité est une des plus riches au monde : sa faune comprend près de 80% à 90% d'espèces endémiques. Vous l'aurez donc compris, si l'on voyage sur l'île rouge ce ne sera pas pour des soirées et cocktails mondains. Les sites naturels sont tellement exceptionnels qu'à eux seuls ils valent le détour.

Le parc national de Ranomafana

Situé à une soixantaine de kilomètres de la ville de Fianarantsoa, ce parc naturel, classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO, est l'un des plus réputés de l'île.

Les 7 trésors de Madagascar

© Ophélie Maillot

Une fois sur place, il ne faut pas avoir peur de marcher... voire de grimper. On déambule entre forêt dense, forêt de bambous, marécages et cours d'eau. Des visites organisées sont proposées et s'avèrent bien utiles. Accompagné d'un guide et d'un éclaireur, vous partirez à la rencontre des dizaines d'espèces animales présentes dans cette niche naturelle. Le plus grand circuit s'étale sur 3h et comprend la forêt vierge, l'endroit le plus reculé du parc. Pas le temps de se reposer lorsque l'on visite un parc de plus de 40 000 hectares. C'est peut-être le seul point négatif de la visite, surtout lorsque l'on s'imagine observer la faune et la flore malgache sans trop d'effort. Les enfants auront certainement des difficultés à faire le circuit en entier. Et pour les personnes les moins sportives ou peu motivées par une grande randonnée... Accrochez-vous !

Pour une pause "rafraichissante", n'hésitez pas à piquer une tête dans la piscine thermale située à 5 minutes du parc naturel. "Ranomafana" signifie "eau chaude" en malgache. Avec son eau à 38 degrés, ce site thermal est aussi reconnu pour les vertus curatives. Un délice auquel on ne peut renoncer.

Le Lemurs'Park d'Antananarivo

Les 7 trésors de Madagascar

© Ophélie Maillot

À 25 km du centre d'Antananarivo, la capitale malgache, Lemurs'Park accueille et protège neuf espèces de lémuriens. Leur but : faire découvrir ces petits primates et les réintroduire dans leur habitat naturel. Vous pouvez notamment y observer les makis, ces lémuriens typiques de Mdagascar, rendus célèbres grâce au dessin animé du même nom. Le parc a reconstitué leur environnement naturel mais le contact avec les hommes les a rendu moins sauvages. Vous pouvez alors les voir manger "en tribu", sauter d'arbre en arbre et marcher en crabe pour certains petits primates. Outre son engagement pour la faune, Lemurs'Park est également engagé dans la protection de la flore malgache. En collaboration avec d'autres entreprise, il a entrepris un reboisement d'espèces endémiques : plus de 12 000 arbres ont été plantés en 12 ans.

Rova - L'ancien palais de la Reine

Les 7 trésors de Madagascar

© Istock

Également situé dans la capitale, c'est le lieu à visiter pour découvrir l'histoire du pays. Dominant la ville, le palais est chargé d'anecdotes concernant les anciens souverains du XIXe siècle. C'est un architecte français, Jean Laborde, qui a construit la bâtisse à la demande de la reine Ranavalona Ire. Madagascar a connu une période matriarcale durant lequel la Reine était très puissante. Depuis le palais, on contemple également une magnifique vue d'Antananarivo. On peut aussi découvrir le "palais" du roi, la chapelle ou encore les tombeaux des anciens souverains.

Le marché d'Analakely

Les 7 trésors de Madagascar

© Istock

On ne peut pas quitter Antananarivo sans avoir vu le quotidien d'Analakely. Ne vous attendez pas à un mignon marché comme l'on peut en trouver en Provence. Complètement désordonné, sans véritable hygiène et rempli de pickpockets avisés, le marché ne donne pas réellement envie sur le papier. Mais une fois plongé dans ses entrailles, on se met à chiner, à marchander pour un kilo de fruit et à observer tout ce qui se trame autour de nous. Les crabes sont encore vivants, les fruits et légumes envahissent les étales et ainsi que toutes sortes de bibelots.

Mahajanga et l'océan Indien : la plage d'Antsanitia

Les 7 trésors de Madagascar

© Ophélie Maillot

Changement de décor. Nous voilà plongés dans une véritable carte postale : sable fin, cocotier, océan Indien (canal du Mozambique plus précisément), faune et flore luxuriante. Tout est réuni pour s'évader quelques jours et pour profiter de la vie nocturne de Mahajanga, avec beignets, brochettes de zébu et manioc.

Cachée du grand public, la plage d'Antsanitia est accessible à pied. Il faut se garer à quelques mètres de là et se laisser guider par les locaux. En juillet, il y a tellement peu de monde que la plage semble presque privatisée. L'eau est chaude et calme. Les cuisinières vous proposent des poissons extra frais pour une bouchée de pain que l'on déguste sur de jolies tables protégées du soleil grâce à des abris en feuilles palmier. On vous avait prévenu, ce site est idyllique.

Le lac sacré de Mangatsa

Les 7 trésors de Madagascar

© Ophélie Maillot

Le site n'est pas très loin de la plage d'Antsanitia, il est donc tout à fait possible de faire les deux en une journée. La route est en très mauvais état, mais une fois arrivés les guides vous proposent différents circuits accessibles à pied. Sa couleur et sa clarté sont remarquables. On peut observer les poissons vivants dans ses eaux. On raconte qu'il s'agit d'anciens esprits et c'est pour cela qu'il est interdit de les pêcher.

Si on le souhaite, la ballade peut même se poursuivre du côté des lémuriens blancs, des crocodiles et d'un imposant baobab à "mille branches". Une réelle plus-value !

Ophélie Maillot

Nos partenaires