Les plaques d'immatriculation injurieuses ne sont pas illégales en Roumanie

07/08/18 à 08:51 - Mise à jour à 08:51

Source: Afp

La police roumaine a fait son mea culpa vendredi après avoir confisqué le permis de conduire d'un automobiliste immatriculé en Suède et dont les plaques personnalisées insultaient le Parti social-démocrate (PSD) au pouvoir à Bucarest, reconnaissant qu'aucune infraction ne pouvait être retenue.

Les plaques d'immatriculation injurieuses ne sont pas illégales en Roumanie

Image prétexte © Getty Images

L'intéressé, un Roumain expatrié en Suède, avait été interpellé lundi au volant d'une voiture dont les plaques portaient un message sans ambiguïté: "MUIEPSD" ("nique le PSD", en roumain), un slogan fréquent dans les manifestations antigouvernementales.

La police roumaine avait dans un premier temps invoqué un règlement selon lequel "les immatriculations doivent être composées de chiffres ou bien de chiffres et de lettres". Mais elle s'est bien vite retrouvée sous le feu des critiques, cette obligation ayant été abolie il y a deux ans.

"Nous avons demandé à ce que le dossier soit classé", a indiqué vendredi à l'AFP Georgian Dragan, le porte-parole de la police. Une enquête a par ailleurs été ouverte envers les policiers qui ont interprété de façon "erronée" le règlement.

L'automobiliste a pu récupérer son permis mais ses plaques, qui lui avaient également été confisquées, ont toutefois été remises aux autorités suédoises, a-t-il été précisé.

L'ambassade de Suède à Bucarest était intervenue pour souligner que les plaques d'immatriculation émises par la Suède étaient légales dans toute l'Union européenne, mais que la décision d'accepter sur son territoire les véhicules les exhibant était du seul ressort de la Roumanie.

Nos partenaires